La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 5 juin 2013

Une thérapie collective par le rire à Weedon



 Imprimer   Envoyer 

par Jean-Claude VÉZINA et Pierre HÉBERT

Des rires et du plaisir avec Les Improductifs, avec l'humoriste Stéphane Fallu en tête et une période de réflexion avec un témoignage touchant de Carmen Maillé marquaient les activités se déroulant à l'occasion de la Semaine de la santé mentale sur le territoire du Haut-Saint-François.

Pour souligner l'occasion, Pauline Beaudry, directrice générale de Virage santé mentale, avait invité Les Improductifs à improviser sur le thème Tu es formidable, le sais-tu ?  Plus d'une centaine de personnes ont répondu à l'appel et se sont payé une pinte de bon sang, riant à gorge déployée en réponse aux facéties de la troupe joyeuse.

« Cette activité, explique Mme Beaudry, entre dans la mission de base de l'organisme ». Complétant sa pensée, elle ajoutait que la semaine consacrée à la santé mentale se veut d'être un moment particulier pour prendre conscience de cette réalité et la démystifier. « Les gens vont voir que ça ne paraît pas tant que ça que certaines personnes sont malades. On prend soin de sa santé physique, la mentale est aussi importante ».

La troupe Les Improductifs formée de Stéphane Fallu, Nicolas Pinson, Sophie Caron, Roberto Sierra, Daniel Malenfant et à la musique Guillaume Rivard, était ce soir-là déchaînée. À partir de suggestions provenant des spectateurs, les as de l'impro se sont livrés à des farces toutes plus tordantes les unes que les autres. Pour l'exemple, ils ont dû mimer un homme débouchant une toilette tout en nourrissant un bébé, ou encore, rendre tangibles les problèmes de santé d'un fibromyalgique, compliqués par la présence d'un ver solitaire. Martin, heureux spectateur choisi comme tête de Turc, s'est fait chanter la sérénade au grand plaisir de la foule. Près d'une heure trente de rires en continu.

« Nous étions trop dans nos pantoufles, explique Daniel Malenfant, un des improvisateurs, il nous fallait des défis pour nous garder alertes en improvisation ». La plupart d'entre eux ont un parcours de plusieurs années dans la Ligue nationale d'improvisation. Pour l'instant, le bouche-à-oreille organise leurs activités.

Mme Beaudry a remercié chaleureusement la troupe. « Ce fut très agréable que vous ayez accepté notre invitation à improviser sur le thème Tu es formidable, le sais-tu ? Une ovation spontanée a clos le spectacle. Au sortir de la salle, les gens reprenaient certains traits des comédiens pour en rire de nouveau.

Témoignage
Membre du conseil d'administration de Virage santé mentale, et utilisatrice des services, Carmen Maillé y est allée d'un témoignage émouvant. Elle décrit sa maladie comme « borderline », c'est-à-dire sur le bord de toutes les maladies et d'une (PMD) psychose maniaco-dépressive. Cette maladie a amené la femme à se faire des mutilations et tentatives de suicide.

Mme Maillé mentionne avoir appris qu'elle souffrait de problèmes de santé mentale vers l'âge de 29 ans. « J'ai appris que la maladie mentale n'avait rien à voir avec la richesse ou la pauvreté ». Au cours de son témoignage, Mme Maillé a parlé de son enfance et adolescence difficile et de sa mère « très manipulatrice ». Le fait qu'elle ait des problèmes de poids en bas âge ne l'a pas aidée à se faire des amis. « Je faisais rire de moi  ». Très tôt, elle a appris à se faire une carapace pour se protéger. Cela l'a amené à réprouver toute émotion. « C'est pas correct de dire ça, mais j'étais plus attachée aux animaux qu'aux humains. Moi, je suis devenue adulte à 14 ans. Ma mère est tombée malade et j'ai dû lâcher l'école pour m'occuper de mes quatre frères et de mon père ».

« J'ai commencé à avoir des problèmes de santé mentale vers l'âge de 10-11 ans ». Mme Maillé mentionne que tous les ingrédients se sont accumulés au fil des années ce qui a contribué à détériorer sa santé mentale. « Je n'arrivais pas à m'aimer, alors comment voulez-vous que j'aime les autres. Lorsque j'ai appris ma maladie, j'ai consulté plusieurs spécialistes ». Le cheminement n'est pas facile et est rempli de haut et de bas. «J'ai appris avec le temps à travailler sur moi. Les autres m'ont aidé à monter la côte ». Le plus difficile, d'expliquer la conférencière, est de retrouver l'estime de soi. Impliquée au sein de l'organisme Virage santé mentale, Mme Maillé trouve un but. « Si je peux servir à aider une personne en santé mentale, bien je serais très heureuse. Je pense, aujourd'hui, que je suis sortie du trou. Mais je continue à travailler sur moi », de conclure la personne sous une salve d'applaudissements saluant son courage.


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Prend les devants avant de tirer de l'arrière
La belle histoire derrière le populaire sommelier

La belle histoire derrière le populaire sommelier
NOS RECOMMANDATIONS
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!

Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
Des voleurs recherchés à Magog récidivent

Des voleurs recherchés à Magog récidivent
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi! Par Cynthia Dubé Mardi, 11 décembre 2018
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
Des voleurs recherchés à Magog récidivent Par Vincent Lambert Jeudi, 13 décembre 2018
Des voleurs recherchés à Magog récidivent
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous