magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Restaurant Boefish
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 29 mai 2013

Une vitalité économique conjugée avec le milieu et les gens des régions



 Imprimer   Envoyer 

Avec les quelque 8 500 véhicules qui traversent quotidiennement la municipalité de Weedon, selon les données du ministère des Transports du Québec, Estrie et les autres qui font affaire régulièrement au coeur de la corporation, on peut affirmer sans l'ombre d'un doute que la 2e Avenue de même que la rue Saint-Janvier sont au coeur de l'activité économique de la municipalité.

À la lumière d'une petite enquête non exhaustive et non scientifique, on constate que les personnes de Weedon, des environs et de l'extérieur contribuent à la vitalité économique du milieu. En outre, l'arrivée des plaisanciers qui fait bondir la population de 2 704 à 3 270 personnes en période estivale contribue à doubler l'achalandage dans plusieurs commerces.

Au magasin Korvette par exemple, Lise Longpré mentionne que le commerce va bien. « Ça voyage beaucoup et lorsque les plaisanciers arrivent, ça double notre achalandage. Il y a des gens de partout. Lorsque les gens reçoivent de la visite, on dirait qu'ils viennent faire leur tour au magasin. On voit beaucoup de visages différents la fin de semaine ». En saison forte, on compte au moins 300 personnes par semaine, d'ajouter Mme Longpré.

Le phénomène est semblable du côté du Dépanneur Sonic. La gérante, Diane Rousseau, mentionne que 2 500 à 3 000 véhicules s'arrêtent chaque semaine au commerce. Ce nombre, indique-t-elle, grimpe de 5 000 à 6 000 en saison estivale. Il en va de même au marché d'alimentation Intermarché alors que le copropriétaire, Bruno Lagassé, mentionne que l'achalandage augmente de 80 % en saison estivale. Avec 65 % de sa clientèle provenant de l'extérieur de la région, Weedon Auto contribue à attirer des retombées économiques dans le milieu que ce soit des gens qui s'arrêteront « luncher », prendre de l'essence ou autres. Meubles Sévigny compte parmi sa clientèle des gens du milieu, mais de l'ensemble du Haut-Saint-François, de Sherbrooke et ailleurs. Sur la rue Saint-Janvier, le restaurant Da Rita vit pratiquement, pour ainsi dire, avec la clientèle provenant de l'extérieur de la municipalité. La propriétaire, Rita Staniscia, mentionne que 95 % de sa clientèle provient de l'extérieur de la région de Weedon. « C'est convivial, les gens qui viennent ici ont l'impression de manger dans ma cuisine. J'offre de la gastronomie italienne et des produits locaux, gibier, pâté maison et autres. Les vendredi et samedi, c'est toujours plein. Avec la période estivale, j'ai un plus grand achalandage dans la semaine », d'exprimer la volubile propriétaire.

Même si plusieurs commerces profitent de la manne extérieure, d'autres tirent très bien leur épingle du jeu avec la clientèle locale et régionale. À la Pharmacie Brunet, la gérante, Julie Labrecque, dénombre un achalandage moyen de 800 personnes par semaine, et ce, sans compter les livraisons qui se font dans Weedon et à l'extérieur comme à Lingwick par exemple. La pharmacie dessert une clientèle provenant de Bishopton, Dudswell, Marbleton, Lingwick, Fontainebleau, St-Gérard et Garthby-Beaulac. Du côté de l'institution financière, la directrice générale à la Caisse Desjardins, Line Couture, fait part d'un achalandage de 1 465 clients hebdomadairement au service direct à la clientèle et un volume de 10 745 transactions mensuellement au guichet automatique du siège social.

Municipalité
Du côté municipal, le maire Jean-Claude Dumas mentionne que la corporation a contribué pour beaucoup à améliorer le centre-ville particulièrement la 2e Avenue en plus d'avoir aménagé des espaces verts et planté des arbres. L'installation de l'enseigne électronique à l'entrée du village et la reconnaissance de Village-Relais s'ajoutent à la notoriété de la municipalité.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Hommage touchant à Kim et Alex

Hommage touchant à Kim et Alex
La coupe au carré, toujours un incontournable

La coupe au carré, toujours un incontournable
NOS RECOMMANDATIONS
Voile, pas voile ?

Voile, pas voile ?
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !

Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza avril 2018
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 20 avril 2018
Une programmation post-festival bien remplie

Valérie Guillemette
Vendredi, 20 avril 2018
Dis-moi comment se comporte ton enfant, je te dirai ce qu’il mange!

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 19 avril 2018
Pygmalion : ma première pièce de théâtre professionnelle

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 19 avril 2018
Quels sont les dommages découlant d’un congédiement?

Alexandre Dagenais
Jeudi, 19 avril 2018
Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur!

William Lafleur
Mercredi, 18 avril 2018
2 méthodes d'entrainement efficace pour brûler du gras

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 avril 2018
Immigration : réflexions autour d’un livre

Isabelle Perron
Mercredi, 18 avril 2018
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !

Travis Cormier
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse ! Par Isabelle Perron Mercredi, 18 avril 2018
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !
Quoi faire ce week-end! Par Cynthia Dubé Vendredi, 13 avril 2018
Quoi faire ce week-end!
Toyota Rav4 2019 Mardi, 17 avril 2018
Toyota Rav4 2019
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous