magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 29 mai 2013

La fermeture des centres de services de Sawyerville et Lingwick



 Imprimer   Envoyer 

Forte d'une décision du conseil municipal de Lingwick, Céline Gagné, mairesse de Lingwick, convie des membres du C.A. de la Caisse de Hauts-Boisés et son directeur général à une rencontre avec les élus pour expliquer les motifs qui justifient la fermeture du point de service de la municipalité, rencontre qu'elle souhaite publique. Elle veut que les représentants de la Caisse viennent « expliquer le pourquoi et le comment de cette décision, exactement comme vous devriez le faire si vous vouliez conserver vos clients », insiste-t-elle

De son côté, Noël Landry, maire de Cookshire-Eaton, a convoqué une réunion de travail portant sur le sujet. Après consultation, force est d'admettre qu'elle est irrévocable, conclut-il. « On n'a plus notre mot à dire. Le C.A. et la direction de la Caisse des Hauts-Boisés nous ont clairement informés que la décision était fermement irréversible ». Et d'ajouter que le conseil municipal va regarder pour maintenir certains services.

Céline Gagné
« On n'a pas avancé bien gros. Le conseil municipal a envoyé une copie de la résolution pour demander une rencontre publique dans les plus brefs délais, informe la mairesse, mais Michel Nadeau, dg des Hauts-Boisés, est en vacances jusqu'à la fin mai. Toutefois, Jean-Claude Cassidy nous a confirmé qu'ils avaient bien reçu la lettre », rapporte la mairesse de Lingwick. Se reportant dans le temps, Mme Gagné rappelait que la Caisse de la municipalité avait quelque 75 ans et qu'elle était au service de sa population. Vers 2003, lors d'une assemblée générale extraordinaire, la vapeur s'est inversée. La majorité des citoyens de Lingwick, membres de la Caisse populaire locale, ont accepté, sur division, un projet d'absorption de leurs établissements par les Hauts-Boisés. « On se donnait sans condition », se remémore Mme Gagné qui, avec 7 autres personnes, s'y était opposée.

À cette époque, rappelle Mme Gagné, la Caisse des Hauts-Boisés avait alors promis que la population aurait plus de services parmi lesquels choisir. « Non seulement on n'a pas eu plus de services, mais il fallait aller les chercher en dehors de Lingwick », qu'elle ajoute. Seules deux caissières travaillant à peu près 90 % du temps sont restées. « Quand le conseil municipal a dû emprunter pour acheter leur autopompe, c'est Sherbrooke plutôt que les Hauts-Boisés qui ont prêté. Les profits, à partir de ce moment, ont été détournés du milieu pour gagner la cité », rappelle-t-elle. Mme Gagné reconnaît qu'aujourd'hui, il n'y a pas de rentabilité, ce qu'elle explique par le fait que les intérêts des prêts, les frais administratifs et autres vont vers les grands centres plutôt que rester près de chez nous .

Noël Landry
« Il y a un côté vicieux à toutes ces fermetures. Si on ne fait rien, on passe pour mou, si on fait quelque chose, on se fait dire qu'on ne se mêle pas de nos affaires », déplore le maire de Cookshire-Eaton. Il constate que la concentration des affaires vers les grands centres ruine les efforts de rurbanisation qu'ont entrepris depuis plus de 10 ans la MRC et le CLD. « On veut attirer le monde dans nos milieux et en même temps, on enlève des services. Il va falloir bientôt faire 40 km pour aller se chercher de l'argent liquide parce qu'il n'y aura plus de guichets sur le territoire », avance M. Landry. Malgré la position radicale des Hauts-Boisés, M. Landry admet qu'ils étudient certaines solutions alternatives, mais sans plus. Il fait remarquer que l'administration de Desjardins se calque sur celle des politiques économiques actuelles. « Les directeurs généraux des grands centres agissent pour leur confort personnel, il faut, nous le petit peuple, se blinder, se repositionner, si on veut résister face aux pertes énormes qu'engendre l'économie actuelle » 


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés

Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés
Jean-François Grégoire engagé dans le succès du Drakkar

Jean-François Grégoire engagé dans le succès du Drakkar
NOS RECOMMANDATIONS
Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD

Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD
Incendie: retour à la normale pour l’Hôpital de Magog

Incendie: retour à la normale pour l’Hôpital de Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 octobre 2018
Sauver la planète, vous dites?

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
La cause de l'incendie ravageur toujours inconnue
Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés Par Cynthia Dubé Jeudi, 18 octobre 2018
Travaux de réparations d’urgence et aide aux sinistrés
Récompensé pour son implication Par Vincent Lambert Vendredi, 19 octobre 2018
Récompensé pour son implication
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous