magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
14°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 8 mai 2013

Transplanter un arbre exige une bonne préparation



 Imprimer   Envoyer 

Les raisons nécessitant de transplanter un arbre sont nombreuses: l'ajout d'une nouvelle construction, un arbre beaucoup trop volumineux pour son emplacement actuel, le don d'un arbre par un proche, etc.

La première règle à suivre est de planifier le moment de la transplantation. Il faut savoir que ce travail se fait au printemps avant que les feuilles apparaissent. Dans le cas des conifères, le temps idéal demeure l'automne. Entreprendre le tout durant l'été risquerait fort de mener à la mort de l'arbre.

Au moment de prélever l'arbre, il est fortement recommandé de conserver un maximum de racines. Il faut alors les tailler légèrement, question de les rafraîchir. En attendant la plantation, il ne faut pas laisser les racines au soleil ou au vent; elles seraient alors détruites en moins de 10 minutes. Si vous ne pouvez faire la plantation avant trois jours, il faut mettre l'arbre dans un sac de plastique bien fermé que vous placez dans un endroit frais et ombragé.

À la plantation, n'hésitez pas à creuser une fosse beaucoup plus grande que la motte de racines. Une fois l'arbre mis en place, tassez bien la terre au pied. Il est indispensable par la suite de le tuteurer afin de faciliter la reprise des racines. On arrose aussi généreusement.

Dans l'année qui suit la plantation, il faut continuer à arroser copieusement tous les 20 jours. Un arbre bien arrosé la première année peut refaire suffisamment de racines pour être autonome la deuxième année. Un arbre qui souffre au démarrage en raison d'un manque d'eau ou de racines endommagées va végéter de 5 à 10 ans avant de redémarrer sa croissance.


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue

Le SPS veut rapidement retrouver une adolescente disparue
191 athlètes: l’Estrie fera bonne figure aux Jeux du Québec

191 athlètes: l’Estrie fera bonne figure aux Jeux du Québec
NOS RECOMMANDATIONS
Invasion à domicile dans l’est de la ville

Invasion à domicile dans l’est de la ville
Le décompte est lancé pour la Fête du lac

Le décompte est lancé pour la Fête du lac
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine? Par APCHQ Estrie Lundi, 16 juillet 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?
Invasion à domicile dans l’est de la ville Par Cynthia Dubé Mercredi, 18 juillet 2018
Invasion à domicile dans l’est de la ville
Retour du gars sympathique Par François Fouquet Lundi, 16 juillet 2018
Retour du gars sympathique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous