magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
19°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Les drapeaux de l'Hôtel de Ville de Sherbrooke seront mis en berne pour soutenir la population de la ville de Toronto.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 10 avril 2013

Mélissa Morin quitte sa zone de confort pour l'aide humanitaire



 Imprimer   Envoyer 

Mélissa Morin de East Angus, étudiante en droit à l'Université de Sherbrooke, s'apprête à vivre une expérience qui, selon elle, la sortira de sa zone de confort et changera sa vision des choses. Un stage de coopération internationale de deux mois et demi au Pérou avec un groupe de jeunes de la région Sherbrookoise devrait effectivement modifier une perception.

Bien que le groupe se prépare depuis septembre dernier, Mélissa Morin doit mettre les bouchées doubles puisqu'elle s'est jointe à l'équipe, il y a à peine quelques semaines à la suite d'un désistement. « Je dois me dépêcher à apprendre l'espagnol », lance-t-elle en riant. « Ma décision s'est prise vite, mais ça faisait longtemps que j'y pensais ». Les motivations qui poussent la jeune fille à plonger sont diverses. « L'enrichissement culturel, le dépaysement, sortir de ma zone de confort, l'expérience de vie et l'aide qu'on va apporter, ça va changer ma vision des choses. Là-bas, c'est collectif, ici c'est individuel ».

Le groupe de neuf personnes et un accompagnateur qui se rendra en mai prochain à Comas sous l'égide du Carrefour de solidarité internationale aura une vocation environnementale. « On ne va pas là pour construire une école. C'est plus au niveau environnemental. On va faire de la sensibilisation, peut-être faire des aménagements d'espaces verts. On va concrétiser notre action selon leurs besoins. On va les aider à mettre en place quelque chose pour eux et qu'ils s'approprient le projet. On ne va pas le faire à leur place ». Mélissa Morin mentionne que les problèmes environnementaux et de salubrité sont criants dans la région. Elle explique notamment que les gens là-bas jettent leurs résidus dans le fleuve et irriguent leurs terres avec l'eau de ce cours d'eau.

Le périple à Comas est loin d'être un camp de vacances. Les participants sont avisés qu'il y a un certain degré de dangerosité et qu'il faut prendre des précautions. « L'organisme nous a fait des formations et ça rassure », d'exprimer la participante. La mission est chapeautée par le Carrefour de solidarité internationale et réalisée dans le cadre du programme Québec sans frontière du ministère des Relations internationales du Québec. C'est bien beau tout ça, mais la jeune femme a une réalité qu'elle doit rencontrer rapidement soit de recueillir 1 700 $ pour le périple. Celle qui lance un appel à la générosité des gens projette également organiser une activité de financement. Entre-temps, les personnes souhaitant contribuer peuvent le faire en faisant un don et l'adresser à Carrefour de solidarité internationale; inscrire au bas du chèque pour stage ST-130807 et le nom de Mélissa Morin. Vous pouvez poster le chèque à l'attention de Mélissa Morin, 121, Angus Nord, East Angus, J0B 1R0. Pour informations additionnelles, contactez Mélissa à l'adresse courriel suivante: melissa.morin3usherbrooke.ca

Celle qui n'a jamais outrepassé les frontières de l'Amérique du Nord est fébrile à l'idée de s'envoler vers le Pérou. « J'ai hâte, mais c'est stressant. J'ai hâte de voir et vivre l'expérience ».


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
3 introductions par effraction en quelques heures

3 introductions par effraction en quelques heures
Bilan de saison: le Phoenix a bon espoir pour son avenir

Bilan de saison: le Phoenix a bon espoir pour son avenir
NOS RECOMMANDATIONS
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS

Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur!

Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Fondation Vitae - dominos
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Travis Cormier
Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur! Par Alexandre Dagenais Jeudi, 19 avril 2018
Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur!
Toyota Rav4 2019 Mardi, 17 avril 2018
Toyota Rav4 2019
La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus Par Vincent Lambert Jeudi, 19 avril 2018
La profondeur, un atout pour remporter la Coupe Telus
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous