magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 10 avril 2013

Des étudiants déterminés témoignent de leurs expériences



 Imprimer   Envoyer 

Parmi le lot d'adultes qui retournent aux études, quatre d'entre eux narrent leurs expériences. Linda, Sabrina, Jessica et Mikaël, en compagnie de leur enseignante, Édith Letendre, résument leur vie d'antan, se projettent dans le futur et racontent leur quotidien d'étudiants.

Linda
Linda, la jeune quarantaine, travaillait dans la restauration. Pendant toutes ces années, ce métier lui convenait. Mère de 2 filles de 16 et 23 ans, Linda espère améliorer son sort. Elle veut acquérir de nouvelles compétences qui lui ouvriront d'autres portes. Pour l'instant, elle n'a pas encore fixé son choix sur une quelconque carrière. Elle se consacre à ses études pour terminer le secondaire. Il lui faut réussir son français et ses mathématiques. Ce passage comporte des difficultés qu'elle sait relever, et confiante en sa réussite, elle est encouragée à poursuivre.

Sabrina
Sabrina dépasse la mi-vingtaine. Avec trois enfants âgés entre 10 ans et 1 ½ an, elle veut s'engager dans un diplôme professionnel, mais il lui faut terminer sa 3e secondaire et ses mathématiques de 1re. Elle avait commencé il y a deux ans son parcours, mais sa troisième grossesse avait mis un terme à son projet. Déterminée, elle reprend le collier pour compléter sa formation qui lui permettra de devenir préposée aux bénéficiaires, domaine où il y a une forte demande de personnel bien formé.

Jessica
Après avoir délaissé les études pendant 7 ans, Jessica revient étudier bien déterminée à terminer son secondaire pour ensuite suivre des cours au collégial, en génie civil. Elle aussi, dans la mi-vingtaine, elle ne craint pas pour sa jeune fille d'un an et demi, même si à l'occasion, c'est plus difficile. Consciente de son potentiel et convaincue de trouver de l'emploi facilement dans ce domaine d'activité qui manque cruellement de personnel, elle fonce allègrement à travers le dédale de sa formation de base pour atteindre le plus rapidement possible sa certification.

Mikaël
Mikaël, un homme «faite » comme le dit l'expression populaire, est dans la vingtaine. Il a pratiqué le métier de briqueteur pendant plusieurs années tant pour de petits entrepreneurs que pour des compagnies plus importantes. Son rêve est de démarrer son entreprise. Pour obtenir son permis, il doit avoir terminé son secondaire. Même si la profession est difficile, il veut être travailleur autonome pour ne plus vivre les périodes de chômage. « C'est une promesse que j'ai faite à ma grand-mère lorsqu'elle est morte », lance spontanément le jeune homme.

Édith Letendre, enseignante en formation aux adultes
Édith Letendre possède une longue expérience en enseignement aux adultes. Ces quatre étudiants, elles les trouvent super. « Ils savent ce qu'ils veulent, ils ont un but et ils veulent l'atteindre. Leur volonté les aide à aller plus vite que les autres. Il y a urgence pour eux de sortir d'ici pour accéder à quelque chose de mieux. Ils n'ont plus à s'interroger sur le « qui suis-je, que fais-je, où vais-je ». Les défis qu'ils se sont fixés sont réalistes et ils savent qu'ils peuvent les surmonter ».

Ces quelques témoignages rendent compte de la réalité étudiante adulte. C'est difficile de faire un choix d'avenir à 16 ans. Quand l'élève décroche et qu'il revient plus tard, l'expérience vécue le rend déterminé, constatent le directeur Denis Ménard et les enseignants, même si tout n'est pas toujours rose.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un sentier pédestre autour du lac Tomcod

Un sentier pédestre autour du lac Tomcod
Un avatar pour développer l’autonomie des enfants autistes

Un avatar pour développer l’autonomie des enfants autistes
NOS RECOMMANDATIONS
Quels sont les dommages découlant d’un congédiement?

Quels sont les dommages découlant d’un congédiement?
Le projet de taxi à prix réduit pour les jeunes se poursuivra

Le projet de taxi à prix réduit pour les jeunes se poursuivra
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - avril 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 26 avril 2018
Réveillez-vous!

Marie-Pier Verner, MSc.
Jeudi, 26 avril 2018
Mon ado est en psychothérapie

Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Travis Cormier
Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur! Par Alexandre Dagenais Jeudi, 19 avril 2018
Printemps tardif : les vivaces comestibles à leur meilleur!
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran Par Cégep de Sherbrooke Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 20 avril 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous