magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
10°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 10 avril 2013

Des élèves dans le corridor à l'école St-Camille



 Imprimer   Envoyer 

Fidèle comme le carillon de l'horloge grand-père, la semaine de lecture est venue sonner l'heure de se plonger le nez dans la poésie, les BD, les revues, les contes, les romans... Les écoliers de St-Camille, dans Cookshire-Eaton, s'y sont prêtés de bon cœur. Des parents en ont profité pour participer à cette activité qui offre l'univers aux enfants sous tant et tant de formes.

Activités de la semaine
Lors du lancement des activités de la semaine, Zigzag, la mascotte de l'heure, s'est présentée avec un livre neuf par cycle, les seuls qu'il avait en sa possession. Profitant du rassemblement, il a demandé aux enfants de participer à la chasse à ceux qui étaient cachés et de noter dans un carnet le titre de l'ouvrage et le temps qu'ils y ont consacré. Jean Laprise, d'Arbre-muse, s'est arrêté dans les classes de maternelle et de 1re année pour les initier à ce plaisir de se créer un film avec les mots de l'oeuvre. Et pour favoriser l'éclosion du désir de lire, les écoliers les plus vieux ont adopté un plus jeune avec qui ils ont défriché une histoire. Et c'est la lecture dans les corridors qui a le plus marqué la semaine.

Commentaires d'écoliers
Matis, qui suit les cours de la 2e année, s'amuse à lire Histoire de jouets. Rappelant qu'il a vu ces films, il trouve le récit agréable. « Je suis bon », reconnaît-il après avoir décrit la page qu'il venait de découvrir. Camille, pour sa part, dévore le conte de la fiancée de Barbe-Bleue, un livre consistant. Affirmant que l'ampleur du bouquin ne la rebute pas, elle ajoute qu'elle lit de petits romans à la maison. Jordane, qui fréquente la 3e année, s'est intéressé au Royaume de Lénacie. Après avoir découvert les deux premiers tomes, il veut savoir comment se terminera la quête du cristal trouvé par Marguerite et son jumeau.

Partout dans les corridors, au son d'une musique inspirante, les enfants se concentraient sur leur livre, assis par terre ou perchés sur des bancs. Quelques-uns, cachés sous des pupitres, comme protégés dans un château, vivaient dans leur tête, le film de leur récit.

Le poète Sylvain Dodier
Avec les écoliers, le poète Sylvain Dodier a suscité de leur imaginaire, leur portrait. Il s'agissait, en 4 vers, de se décrire. « Pas comme les autres te voient, mais tu brosses de toi l'image de ce que tu penses être. Tu crées une photomotgraphie! »

Avec la classe de 6e année, l'explication de ce qu'est la poésie n'a pas fait long feu. Les écoliers en maîtrisaient déjà la terminologie. Strophe, rime, pied, syllabe n'avaient pas de secret pour eux, ce qui a ravi M. Dodier. « Vous écrivez votre poème en vous faisant confiance parce que vous les avez en tête les mots, il s'agit d'aller les chercher ». Il a rappelé aux écrivains en herbe que « le vers sert à laisser de l'espace au lecteur pour qu'il puisse voir dans sa tête les images que tu suggères en fonction de ses expériences de vie  ».

Jérémy Désindes
Jérémy Désindes, en 5e année, a rédigé, selon l'appréciation de M. Dodier, le poème le plus profond qu'il a pu lire. Intitulé «Je suis», Jérémy a brossé de lui-même le portrait suivant:

Je suis
Je suis un œil grand
ouvert
Une tornade hurlante
Un œil grand ouvert
et protecteur
Qui rêve de protéger la
nature et d'effacer le mal.

Interrogé sur le sens qu'il attribuait à ces vers, Jérémy a brossé par des exemples précis, le portrait de ce qu'il est et des valeurs qu'il promeut.

Mariette Genest, directrice de l'école St-Camille, a confié que les activités de la semaine de lecture se sont bien déroulées. Elle était contente de la réponse des parents et des enfants.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Luc Fortin veut poursuivre ce qu’il a entamé

Luc Fortin veut poursuivre ce qu’il a entamé
Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog

Terminée, l’idée d'un Beer Garden à Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Pont Bishop’s à Lennox; les travaux commencent le 7 mai

Pont Bishop’s à Lennox; les travaux commencent le 7 mai
Nouveau pari à relever pour Orford Musique

Nouveau pari à relever pour Orford Musique
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - avril 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Travis Cormier
Nouveau pari à relever pour Orford Musique Par Cynthia Dubé Mardi, 17 avril 2018
Nouveau pari à relever pour Orford Musique
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse ! Par Isabelle Perron Mercredi, 18 avril 2018
Je l’ai eu tough…c’est mon excuse !
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 20 avril 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous