Fête du Lac des Nations 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
18°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 27 mars 2013

Deux récipiendaires de la médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II à Dudswell



 Imprimer   Envoyer 

Patrick Lavallée et Winona Smith de Dudswell, secteur Bishopton, ont récemment eu l'honneur de recevoir des mains du député de Compton-Stanstead, Jean Rousseau, la Médaille du jubilé de diamant de la reine en reconnaissance de leur implication respective.

Cette marque de reconnaissance s'est déroulée devant public, en préambule, lors d'une récente assemblée du conseil municipal de Dudswell. La municipalité avait recommandé Mme Smith notamment pour son implication comme maîtresse de poste de septembre 1980 jusqu'à présentement. «  L'hospitalité de Mme Smith est incroyable, car lorsque les enfants viennent au bureau de poste, ils repartent ordinairement avec un biscuit ou un petit délice de quelque chose. Pour les occasions spéciales comme le jour de la Saint-Valentin, Pâques, ou bien l'Halloween, des friandises appropriées sont distribuées en plus des biscuits. À Noël, chocolats et cannes en bonbon sont suspendus dans l'arbre pour les enfants et quelques boîtes de chocolat sur le comptoir pour les adultes. C'est donc pour toutes ces attentions portées à la population qui rendaient le passage au bureau de poste si spécial », peut-on lire dans la lettre de présentation adressée au député Rousseau. En fait, la famille Smith s'occupe du bureau de poste depuis 1945 au moment où Charles Smith loua de M. Scowen le bureau de poste pour l'acquérir le 3 novembre 1966.

Mme Smith
« Quant on m'a avisé, j'ai dit non pas moi, il y en a d'autres qui le mérite plus que moi. Dans ma tête, j'ai juste fait ma job. Pour moi, ce n'était pas des clients, c'était des amis. C'est très énervant, c'est tout un honneur que la municipalité m'ait désignée. C'est très émouvant et très apprécié », de mentionner toute tremblante Mme Smith.

M. Lavallée
Par ailleurs, tout indique que Dudswell s'est enrichie d'un nouveau citoyen fort dynamique en la personne de Patrick Lavallée. Installé à Dudswell depuis à peine deux ans, ce policier de la Communauté urbaine de Montréal s'est signalé au niveau professionnel, social, culturel et environnemental. C'est dans une lettre adressée par le commandant du groupe d'apparat du Service de police de la Ville de Montréal et chef du poste de quartier 9, Jacques Rousseau, que l'on découvre l'implication variée du méritant. M. Rousseau souligne la grande implication du policier en félicitant la municipalité pour l'arrivée de son nouveau résident. « Il a dédié une grande partie de sa vie aux causes sociales. Il s'implique dans son milieu de travail; il est membre du groupe d'apparat du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) depuis 10 ans. Il représente le Service lors d'événements protocolaires, de cérémonies officielles et de funérailles civiques sur le territoire et à l'extérieur de la Ville de Montréal. M. Lavallée a été président et membre bénévole du conseil d'administration de l'Association des policiers et policières gais du Québec (APPGQ). Un groupe d'entraide et d'activités sociales s'adressant aux agents de la paix et pompiers gais ou bisexuels. Il a donné son temps pour conseiller les membres face à la résistance et l'incompréhension et les supporter sur les efforts individuels d'authenticité et d'affirmation de chancun ».
L'implication de M. Lavallée remonte également à son passage au Cégep afin d'organiser, pour les étudiants, une journée thématique sur l'homosexualité. À l'Université, il a été le fondateur et le président du Comité droit et environnement à la Faculté de droit de l'Université de Montréal en 1988 et 1989.

M. Lavallée a également laissé sa marque au niveau environnemental en étant membre cofondateur et président de Nature-Action Québec en 1989-90. Il s'agit d'un groupe de protection de l'environnement qui emploie aujourd'hui plus de 95 personnes à temps plein. Homme de conviction, M. Lavallée s'est également impliqué comme membre bénévole, porte-parole et directeur du Comité de sauvegarde de la gare de Saint-Bruno-de-Montarville de 1989 à 1990.
C'est évidemment avec joie, mais empreint de modestie que M. Lavallée accepte cet honneur. « J'ai été très surpris lorsqu'on m'a annoncé la nouvelle. J'ai dit pas moi. Il y en a plein d'autres qui méritent cet honneur. C'est pour les autres que je faisais ça. Je suis fier de ce qui a été accompli, mais tant mieux si j'ai été apprécié. J'ai travaillé sans vraiment le savoir, je suis sur le go tout le temps » en parlant de sa grande implication. Diplômé en droit, M. Lavallée dispense également des cours au Cégep. Installé à Bishopton avec son conjoint, M. Lavallée fait la navette Montréal-Bishopton régulièrement. La retraite ne semble pas pour demain, mais il la prépare. Lui et son conjoint travaillent à revamper leur demeure et nourrissent de nombreux projets pour leur terre, dont celui de faire de la culture biologique entre autres.
Le député Rousseau souligne l'apport exceptionnel des deux lauréats et leur implication à faire un monde meilleur. Le maire de Dudswell, Claude Corriveau, a tenu à féliciter les récipiendaires en son nom personnel et celui des membres du conseil municipal. 


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Au tour de Magog à relever le Défi têtes rasées

Au tour de Magog à relever le Défi têtes rasées
Une barrière motorisée au bout de votre entrée pour éviter une telle situation

Une barrière motorisée au bout de votre entrée pour éviter une telle situation
NOS RECOMMANDATIONS
La Fête nationale en Estrie: le Québec, ça se fête !

La Fête nationale en Estrie: le Québec, ça se fête !
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments

Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Golf et Académie Longchamp inc. 2018
 
Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 juin 2018
Fêter la nation québécoise

Catherine Côté
Mercredi, 20 juin 2018
Mode homme – Les tendances de l’été

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Faites-nous confiance! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 21 juin 2018
Faites-nous confiance!
Ivre, un chauffard frappe une signaleuse de chantier Par Cynthia Dubé Mercredi, 20 juin 2018
Ivre, un chauffard frappe une signaleuse de chantier
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments Par APCHQ Estrie Lundi, 18 juin 2018
Habiter près des arbres, les avantages et les désagréments
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous