magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-15°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 13 mars 2013

Des activités enrichissantes à la Cité-école Louis-Saint-Laurent



 Imprimer   Envoyer 

Encore cette année, plusieurs activités variées étaient inscrites au calendrier dans le cadre des journées de la persévérance scolaire qui se déroulaient récemment à la Cité-école Louis Saint-Laurent. De l'avis des élèves, ces activités sont intéressantes, instructives et stimulantes.

Pas moins de sept activités étaient au menu pour l'occasion à commencer par le conférencier Samuel Bricault, jeune auteur bien connu du milieu étudiant, notamment pour ses livres intitulés «Le dernier des immortels». Activité d'improvisation avec le groupe d'impro «Les Pizzaroïdes» et les enseignants, l'activité «La tête de l'emploi», une période de 15 minutes du «Personnel persévérant» et la distribution de biscuits dans les classes ainsi qu'au primaire faisaient partie du programme de la semaine. À cela s'ajoute l'initiative de s'écrire des petits mots entre élèves ou membres du personnel pour leur signifier pourquoi ils sont importants pour eux.

Samuel Bricault
Âgé de 22 ans bientôt 23, comme il se plait à le dire, Samuel Bricault s'est présenté devant les quelque 300 élèves à la Cité-école Louis-Saint-Laurent pour témoigner de son expérience. « J e ne suis pas ici pour vous faire la morale, mais vous sensibiliser à l'intimidation et dire que la sensibilité et la différence sont des forces ». Le jeune auteur, connu particulièrement pour ses cinq tomes d'une série de huit intitulés «Le dernier des immortels», également producteur de bandes dessinées et poète, a tout simplement raconté son histoire. Sous forme d'échanges, Samuel a raconté comment sa différence a été source d'intimidation et de problèmes au primaire. « À ma première année, deux gars se sont mis à m'écoeurer, je me suis mis à pleurer, je me suis fâché et j'ai lancé une chaise. Les autres se sont mis à dire Samuel quand tu l'écoeures, il donne un show. À ma deuxième année, j'ai annoncé à mes parents que je ne voulais plus aller à l'école », sans grand succès d'exprimer le jeune homme. « Je me suis mis à faire des BD (bande dessinée) ». Tout ce que je vivais, je le transposais dans la BD. Ça n'a pas tout réglé, mais ça a aidé. À la cinquième année, les jeunes de la classe de Samuel ont fouillé dans son bureau et découvert les BD. Heureusement pour lui, ils ont aimé et celui qui était ridiculisé s'est mis à être apprécié.

Au secondaire, Samuel explique avoir été confronté à une situation similaire. Après avoir sauté une «coche», comme il dit, en lançant une poubelle, cela lui a plutôt attiré le respect de ses dénigreurs. C'est alors qu'il a embarqué dans le moule, à son tour, il s'est mis à dénigrer les autres. « Je me suis rendu compte que si tu faisais des conneries, tu devenais plus populaire et plus les filles te remarquaient ». Le jeune homme a emprunté cette voie qui lui a amené des problèmes de comportements et de consommation. Cela lui a valu de doubler son 1er secondaire en plus d'être expulsé de l'école. Des idées suicidaires ont traversé l'esprit du jeune homme qui sur le conseil d'un psychothérapeute s'est mis à donner des coups de crayon plutôt que des coups de chaise. Samuel mentionne que sa sensibilité l'a poussé à faire des choses déplacées, mais qu'il a réussi à canaliser et développer cette sensibilité en force. À 15 ans, le jeune homme a publié son oeuvre «Illégitime Défense» avec les Éditions Messagers des Étoiles.

L'artiste qui poursuit son oeuvre d'écriture rencontre les élèves des différentes écoles pour témoigner de son expérience. Son père et agent, Marc Bricault, mentionne que Samuel a présenté une soixantaine de conférences l'année dernière et qu'il devrait en faire une centaine cette année. L'intervention du jeune homme, qui vise à faire la prévention de l'intimidation, stimuler l'éveil à la lecture, faire la promotion de l'éducation, de la vie et l'importance de croire en sa capacité, de réaliser ses rêves, incite les jeunes à s'engager. Un nombre de 200 livres a été remis aux enseignants. Les oeuvres seront données aux élèves qui signeront un engagement moral portant sur l'intimidation et le respect. Un jeune doit choisir un moyen qu'il mettra en application durant l'année scolaire pour lutter contre l'intimidation dans son école. Déjà connu des élèves, l'invité n'a pas eu à convaincre un public conquis d'avance.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des roches lancées dans les fenêtres de plusieurs résidences

Des roches lancées dans les fenêtres de plusieurs résidences
Accoucher à Noël, panique ou enchantement?

Accoucher à Noël, panique ou enchantement?
NOS RECOMMANDATIONS
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog

Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro

La chambre de commerce et l’AGACVS en accord avec la revitalisation du centro
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 12 janvier 2018
Va jouer… à l’intérieur!

Alexandre Hurtubise
Vendredi, 12 janvier 2018
Démarrer l’année en force !

Bedon & bout'chou
Célibataire ? Tu dois être folle ! Par Isabelle Perron Mercredi, 10 janvier 2018
Célibataire ? Tu dois être folle !
La culture et la confiture Par Daniel Nadeau Mercredi, 10 janvier 2018
La culture et la confiture
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Deux jeunes musiciennes de l’Estrie à l’émission Virtuose
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous