magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
14°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 27 février 2013

Des fonds pour la Fondation Christian Vachon



 Imprimer   Envoyer 

Pour se remémorer la passion de Natalie Champigny pour l'enseignement et l'appui qu'elle offrait aux enfants aux prises avec des difficultés, Michel Champigny, son frère, et Yves Vachon organisent le 2 mars une journée de raquettes, un sleigh ride et une partie de tire pour recueillir des fonds qui seront versés à la Fondation Christian Vachon.

L'activité sera suivie d'un souper spaghetti à l'Auberge Lapointe de Bury.

La randonnée se tiendra à l'intersection de la route 108 et 214, près de Bury, de 11 h à 16 h. Des indications claires favoriseront le repérage des lieux. M. Champigny attend quelque 60 raquetteurs et il estime que 120 personnes se présenteront pour le repas. L'an passé, l'activité avait permis de recueillir quelque 5 500 $. Cette année, il vise un 10 % de plus.

Christian Vachon, marathonien accompli et initiateur de la Fondation portant son nom, a raconté, à l'occasion d'une soirée-conférence tenue au Club de golf d'East Angus, la persévérance par le biais de son expérience personnelle. Il y a 6 ans, il a initié cet organisme caritatif pour aider « nos enfants en région à mieux fonctionner dans leurs étapes d'écoliers ».

La mission de la Fondation Christian Vachon se définit comme un soutien apporté pour favoriser la persévérance et la réussite éducative selon le principe que tous doivent avoir une chance égale d'y arriver. C'est pourquoi, au sein de quelque 40 écoles estriennes, le personnel remet un formulaire aux parents pour qu'ils fassent part de leurs besoins à la Fondation. Boîtes à lunch, vêtements, activités parascolaires composent une partie de l'aide que peut fournir l'œuvre caritative. En tout, l'organisme a distribué quelque 9 600 $ cette année.

Pour la première fois, 4 institutions au sein de la MRC du Haut-Saint-François ont présenté des demandes. Celle de St-Camille a reçu 490 $, Notre-Dame-de-Lorette, 160 $, du Parchemin, 300 $ et St-Paul, 1850 $. « Ça commence ici, dans ces 4 écoles de la Commission scolaire des Hauts-Cantons », expliquait M. Vachon. Poursuivant sur sa lancée, il s'attendait à ce qu'en mai prochain, ce soit beaucoup plus gros, parce que plus de personnes seront au courant.
Avec des pointes humoristiques, Christian Vachon s'est décrit comme un écolier qui avait eu de la difficulté dès ses premières années de classe, mais qui a su persévérer. En 1re secondaire, son professeur d'éducation physique lui a reconnu le talent de coureur. Fort de cette première réussite, il a statué que dorénavant, c'est lui qui déciderait de sa vie et non les commentaires négatifs des gens. « Ma plus grande fierté, c'est d'avoir réussi mon secondaire. »

Sa passion pour la course, sa persévérance et sa détermination l'ont mené loin dans la vie. Outre le fait de devenir sapeur-pompier malgré sa petite taille et plus tard ambulancier, il a vécu son premier marathon à New York à 17 ans. Il a couru en solitaire les 116 km autour du lac Memphrémagog, prémisse à la course qui maintenant se vit en équipe de 6 et qui sert de revenu pour sa Fondation. Dernièrement, il a terminé 21e dans l'épreuve des 200 km de course dans le désert du Sahara. « Il n'y a plus personne maintenant qui va me dire ce que je peux réussir », a-t-il déclaré fièrement. Depuis 6 ans, il a recueilli quelque 300 000 $ pour sa Fondation.

Yves Vachon, vaillant promoteur de la cause et lui-même athlète qui a traversé le Canada en bicyclette, a tenu à remercier « un gars comme Christian qui est souvent dans l'ombre et qui pourtant sait inspirer les autres. Se référant au travail titanesque qu'il accomplit pour venir en aide aux écoliers qui ont moins de chance, il ajoute : « Je suis tanné d'entendre du négatif dans les médias; il y en a du positif pourtant », faisant allusion au labeur herculéen des bénévoles et la contribution généreuse des commanditaires. D'une même voix, les organisateurs se sentent bien épaulés par « une belle équipe de bénévoles et des gens provenant des écoles qui ont reçu de l'aide ».


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Grave accident impliquant un quadriporteur

Grave accident impliquant un quadriporteur
Rues restreintes pour la Fête du lac

Rues restreintes pour la Fête du lac
NOS RECOMMANDATIONS
Une première fête de l’eau à Magog

Une première fête de l’eau à Magog
Du bon bord du gazon... à Milby!

Du bon bord du gazon... à Milby!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Meurtre au centre-ville: deux hommes arrêtés Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 juillet 2018
Meurtre au centre-ville: deux hommes arrêtés
Face à face mortel: le nom de la victime maintenant connu Par Cynthia Dubé Lundi, 16 juillet 2018
Face à face mortel: le nom de la victime maintenant connu
Invasion à domicile dans l’est de la ville Par Cynthia Dubé Mercredi, 18 juillet 2018
Invasion à domicile dans l’est de la ville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous