magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Étude sur la Rivière Saint-François: le couvert de glace ne devrait pas causer de problème, advenant une crue des eaux.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 13 février 2013

Scotstown se souvient



 Imprimer   Envoyer 

Le 21 janvier dernier, la ville de Scotstown a tenu à souligner les 65 ans du drapeau du Québec. Il fut exposé sur le Parlement de Québec à 15 h, ce jour-là.

Lu par Monique Polard, directrice générale de la Ville, pendant que le conseiller et maire suppléant Jacques Gosselin le brandissait, l'éloge rapportait une synthèse de son histoire.

La première fleur de lys à apparaître comme symbole de royauté fut utilisée par Clovis, roi des Francs en 507. Elle fut transposée en Nouvelle-France par Jacques Cartier au XVIe siècle pour témoigner de la fidélité à la mère patrie. Lors de la chute de Québec en 1760, le drapeau de l'époque fut remplacé par l'Union Jack anglais. En 1832, les patriotes ont adopté les couleurs vertes, blanches et rouges disposées horizontalement. Il servit de signe de ralliement à l'occasion de la révolte des patriotes en 1837-38, après quoi il fut banni par les Anglais. De 1902 à 1948, on en revint à un drapeau ressemblant à celui que nous connaissons et qui subit de nombreuses transformations jusqu'au 21 janvier 1948. Maurice Duplessis, premier ministre du Québec à l'époque, l'a fait hisser au mât du Parlement de Québec à 15 h. Depuis ce temps, il rappelle l'histoire du début de la colonisation à nos jours et il est un objet de fierté pour les habitants du Québec.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?

Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog

Martin Coiteux visite des entreprises à succès à Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Un projet d’investissement de 11 M $ chez American Biltrite

Un projet d’investissement de 11 M $ chez American Biltrite
Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke

Des centaines d’emplois étudiants à combler à Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 janvier 2018
La vie, la scène

Econosports
Lundi, 22 janvier 2018
Les nombreux avantages du ski de fond

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Dan Bigras
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible? Par Alexandre Dagenais Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?
Apprécier quoi, au juste? Par François Fouquet Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?
Mille mots d’amour signés par des artistes Par Cynthia Dubé Jeudi, 18 janvier 2018
Mille mots d’amour signés par des artistes
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous