Festival des traditions du monde 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
25°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 30 janvier 2013

Les élus satisfaits



 Imprimer   Envoyer 

Parmi les quelque 275 personnes réunies au sous-sol de l'église Notre-Dame-de-la-Garde à East Angus se trouvaient Jean-Claude Dumas, maire de Weedon, et Nicole Robert, préfet de la MRC du Haut-Saint-François, qui savouraient la décision du conseil d'administration du CSSS du Haut-Saint-François de rejeter le projet de fusion avec le CSSS des Sources. Tous deux croient que les administrateurs ont fait preuve d'un bon jugement.

La dernière manoeuvre de la MRC du Haut-Saint-François, celle de mettre sur le site Internet, une lettre pour convaincre la population de se rendre à la réunion et tenter de convaincre les administrateurs de voter contre le projet, a peut-être eu l'effet escompté. Mme Robert mentionne être très à l'aise avec ce geste. «J'avais un support complet des 14 maires de la MRC. La population que je rencontrais m'encourageait à continuer». Interrogée à savoir ce que comptait faire la MRC pour l'avenir: «Maintenant, on les laisse aller. Si le C.A. veut nous consulter, on reste très ouvert».

Jean-Claude Dumas était évidemment tout sourire au terme de la soirée. «Dans le dernier droit, je m'attendais à ce que ça ne passe pas. Toute cette histoire a été montée de toutes pièces par Mario Morand qui a eu l'audace de voter ce soir. Il n'a pas eu l'honneur de dire, je ne voterai pas». Loin de tracer un bilan positif de cette dernière année, M. Dumas martèle «l'agence nous a fait perdre un an. Ç'a été la déstabilisation totale du personnel». Quant à l'avenir du CSSS du Haut-Saint-François, «on va suivre ça de proche». Le maire de Weedon s'est montré ouvert à des ententes. «Je suis prêt à regarder des ententes de regroupement avec le Granit. On a plus d'affinités avec le Granit dans bien des affaires», de compléter M. Dumas.

Alain Coulombe
Alain Coulombe, président du conseil d'administration du CSSS du Haut-Saint-François, semblait médusé au terme de la soirée. «Je ne savais pas quel bord ça pouvait aller». Ce dernier n'a pas caché sa déception.« Il y aura de gros défis à relever», indique-t-il. «Je ne veux pas faire peur à personne, mais les prochaines années seront difficiles. On a de grosses coupures pour les deux prochaines années. On aura le défi de trouver un directeur général et un directeur du personnel». M. Coulombe a souligné sa confiance et son appréciation envers le directeur général, Mario Morand, en mentionnant «on avait trouvé un coq avec M. Morand».

Mario Morand
Celui qui a signifié son départ au terme de la décision pour retourner dans ses terres du côté du CSSS des Sources était évidemment déçu du résultat du vote. M. Morand quittera ses fonctions comme dg du CSSS du Haut-Saint-François, poste qu'il occupait sur une base temporaire, mais accompagnera le conseil d'administration dans la transition pour un nouveau dg. M. Morand croit que le dernier geste de la MRC a «ajouté à la pression sociale et ça a fait flancher certains membres du conseil d'administration. Les gens avaient toute l'information objective et ne pouvaient faire autrement que d'accepter». Le directeur général du CSSS du Haut-Saint-François attribue ce changement de cap à la pression sociale effectuée sur les administrateurs. M. Morand croit que les administrateurs auront des décisions difficiles à prendre pour l'avenir, mais que le CSSS n'est pas en danger pour autant. «Le problème d'un petit CSSS est d'attirer des gestionnaires de qualité». Presque un an après être entré en poste, M. Morand quittera ses fonctions certainement avec un brin d'amertume, mais mentionne avoir constaté «du personnel généreux et compétent».

Cécile Tellier-Roy, membre du conseil d'administration, est ambivalente quant au résultat. «Je suis déçue et contente à la fois. Je me dis on a peut-être la chance de se reprendre. «Moi je crois beaucoup au partenariat et je crois qu'on peut en faire. Ce qui me dérangeait le plus dans tout ça c'est que la MRC se mette dedans. Quant elle a vendu la moitié du site d'enfouissement à Bury, elle a pas demandé à la population ce qu'elle en pensait», de compléter Mme Tellier-Roy.


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La mondialisation des cerveaux

La mondialisation des cerveaux
« C’est pas juste! »

« C’est pas juste! »
NOS RECOMMANDATIONS
Un voleur de kayak arrêté après avoir chaviré sur la rivière

Un voleur de kayak arrêté après avoir chaviré sur la rivière
Meurtre au centre-ville: deux hommes arrêtés

Meurtre au centre-ville: deux hommes arrêtés
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Vendredi, 20 juillet 2018
La crème solaire, bonne ou mauvaise pour la santé?

Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Disparition de Michaël Fortin-Turcotte Par Cynthia Dubé Vendredi, 20 juillet 2018
Disparition de Michaël Fortin-Turcotte
Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd Par Cynthia Dubé Mardi, 17 juillet 2018
Les Vikings s’attaquent au meilleur de Pink Floyd
Retour du gars sympathique Par François Fouquet Lundi, 16 juillet 2018
Retour du gars sympathique
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous