magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
1°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 19 décembre 2012

Un apprentissage emballant pour Ghislain Bolduc



 Imprimer   Envoyer 

Invité à l'inauguration du bureau du député de Mégantic, Ghislain Bolduc, à Cookshire-Eaton, quelques-unes de la vingtaine de personnes représentant principalement des associations d'âge d'or, de la FADOQ et de l'AFÉAS ont profité de l'occasion pour dire au député que les bénévoles qu'ils sont ont besoin de reconnaissance et d'un coup de pouce financier de la part du gouvernement pour les aider à maintenir une implication efficace au sein de leur communauté. Conscient de l'impact positif qu'apporte le travail bénévole, le député a rétorqué «je retiens le message».

Ce dernier a saisi l'occasion de cette rencontre pour dresser un bilan de son travail de député et de parlementaire à l'Assemblée nationale. «Pour moi, la première session, j'ai trouvé ça rock'n roll, celui de me familiariser avec le processus parlementaire et faire des discours, mais ça va relativement bien». M. Bolduc rappelle que le défi est d'installer un système de communication efficace entre le bureau de député et le Parlement à Québec. «Il faut trouver une façon efficace pour amener les problèmes du milieu et les projets à Québec pour les défendre».

Parlementaire
Quant au travail de parlementaire, M. Bolduc trouve l'apprentissage exigeant, mais emballant. «Ça l'air simple de devenir parlementaire, mais c'est pas le cas. On est sept nouveaux députés sur 50 députés libéraux, je croyais que j'aurais le temps de voir comment les choses se passent, ce n'est pas le cas. Je me dis tant qu'à m'impliquer, je ne regarderais pas les autres agir. J'ai posé des questions, fait des discours. On m'a fait confiance et j'ai saisi les opportunités». M. Bolduc admet que son expérience comme maire et ses connaissances du monde municipal constituent des atouts. Le député de Mégantic mentionne bénéficier d'un certain encadrement de collègues. «Si vous êtes capables d'en prendre, on va vous en donner», ajoute-t-il. Effectivement, M. Bolduc se retrouve représentant de l'opposition officielle en matière de faune, forêt et des parcs. Il siège également sur la commission de transport en environnement. «J'aime bien les commissions, ça permet de connaître en détail les projets de loi». Le représentant du comté de Mégantic mentionne que la tâche de parlementaire demande des ajustements. «J'ai lâché 15 comités pour être député», précise-t-il. Avouant ne pas être complètement à l'aise dans son champ d'expertise, M. Bolduc mentionne que ce n'est qu'une question de temps avant de bien se familiariser avec les enjeux et le processus, tout en ajoutant que le travail ne lui faisait pas peur.
Dans tout ce dédale parlementaire, le député mentionne qu'il pourrait être facile de perdre le contact avec le comté, ce qu'il n'a pas l'intention de faire. Pendant la période de session, M. Bolduc est à son bureau de comté soit du côté de Mégantic ou de Cookshire-Eaton à raison de deux jours semaine. Entre les sessions, le député est à son bureau de comté cinq jours semaine. Pendant cette période, M. Bolduc souhaite faire le tour du comté «ramasser les enjeux et faire un feedback. Il faut amener les enjeux aux bonnes places».

Outre les préoccupations de comté, le député souhaite oeuvrer à la simplification de l'état. «90 % des municipalités ont des problèmes avec l'environnement et la CPTAQ. Il y a un équilibre à faire». L'élu parle également d'automatisation et de simplification dans le domaine de la santé.

Chef
Quant au choix du prochain chef du Parti libéral, M. Bolduc mentionne qu'il fera savoir ses intentions après avoir rencontré les trois candidats Philippe Couillard, Raymond Bachand et Pierre Moreau. Il mentionne vouloir connaître les forces et faiblesses de chacun avant de se prononcer. Le député de Mégantic mentionne qu'il aura un penchant envers celui qui travaillera pour la démocratisation du parti et la simplification de l'appareil de l'état. «Il aura 24 délégués dans le comté pour l'élection du prochain chef et les membres n'ont pas à suivre ma recommandation», de préciser bien humblement M. Bolduc.

Enfin, les citoyens et citoyennes ayant participé à la petite rencontre soulignant l'inauguration officielle du bureau de comté, situé au premier étage de l'Hôtel de Ville de Cookshire-Eaton, disaient avoir grandement apprécié l'initiative et souhaitaient que le député répète l'expérience dans un avenir rapproché.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les nombreux avantages du ski de fond

Les nombreux avantages du ski de fond
Village des Valeurs: plus de 60 nouveaux emplois

Village des Valeurs: plus de 60 nouveaux emplois
NOS RECOMMANDATIONS
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Briser les barrières culturelles dans trois provinces

Briser les barrières culturelles dans trois provinces
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Léandre Lachance
Mardi, 23 janvier 2018
Est-ce un problème qui appartient aux autres ?

François Fouquet
Lundi, 22 janvier 2018
La vie, la scène

Econosports
Lundi, 22 janvier 2018
Les nombreux avantages du ski de fond

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Bedon & bout'chou
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Mon ado et les tâches... Par Isabelle Fournier Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous