La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 19 décembre 2012

Saint-Isidore-de-Clifton accueille Pierre Moreau à bras ouverts



 Imprimer   Envoyer 

Officialisant, par sa venue, la nouvelle découpe du comté de Mégantic, Pierre Moreau, député de la circonscription de Châteauguay, membre de la commission d'administration publique, porte-parole de l'opposition officielle pour le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes et candidat à la chefferie du Parti libéral, s'est arrêté à Saint-Isidore-de-Clifton pour mousser sa candidature, pour enrôler de nouveaux adhérents et pour promouvoir la cause du Parti.

Accueilli par André Perron, maire de la municipalité et Jean-Claude Dumas, président de l'association des libéraux du comté de Mégantic, et une cinquantaine de personnes de tous âges, Pierre Moreau a serré la main de gens convaincus et engagés. Malheureusement retenu par une mauvaise grippe, Ghislain Bolduc, député libéral du comté, n'a pu être présent.

En entrevue, M. Moreau confiait qu'il veut recréer la base du Parti. «Passer 30 ans sans course à la chefferie a créé une aile parlementaire forte. Par contre, l'adhésion au Parti a diminué, faute de défis à relever. En misant sur l'élargissement de la base, je veux créer un lieu de débat, où les jeunes et les plus âgés pourront suggérer et discuter des idées. Aux dernières élections, le tiers de membres était formé de jeunes», explique M. Moreau.

Comme le Haut-Saint-François a une forte proportion d'anglophones, il souhaite soumettre des projets inclusifs pour préserver et favoriser la vitalité de cette communauté. «Ces projets répondront à leurs demandes, puisqu'ils savent ce qui est bon pour eux», lance-t-il.

S'arrêtant brièvement sur les réussites du Parti libéral au 20e siècle, comme l'a été la nationalisation de l'hydroélectricité, l'aspirant annonce qu'il va poursuivre dans cette direction en misant sur l'acquisition de connaissances, le développement durable et l'économie des régions. L'utilisation raisonnable de l'eau lui tient à cœur, de même que l'exploitation des ressources naturelles. «Je veux augmenter la colonne des revenus, tout en exploitant de façon sécuritaire ces ressources».

L'économie du savoir sera une source de préoccupation majeure pour le candidat. «Je veux des politiques qui réduiront le nombre de décrocheurs pour en faire des techniciens et des scientifiques», déclare-t-il. «Pour les étudiants collégiaux et universitaires, je souhaite qu'ils participent au financement de leurs études».

Dans le Haut-Saint-François, la richesse porte surtout sur l'exploitation des champs et de la forêt. M. Moreau veut décentraliser pour favoriser l'économie des milieux régionaux. «Je souhaite que la prospérité des régions leur laisse des retombées économiques». Il faut, entre autres, innover en recherche et développement pour transformer cette richesse végétale en argent frais, tout en travaillant en synergie avec d'autres. «C'est comme dans la Gaspésie. Une cimenterie qui a un grand besoin d'énergie pour fonctionner utilise des granulats torréfiés produits sur place. La biomasse provient de la forêt qui est omniprésente et cela crée des emplois de la récolte, en passant par la torréfaction, jusqu'au monde de la construction», démontre-t-il.

Par la suite, M. Moreau s'est entretenu à huis clos avec ses partisans.


La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Nouvelle expérience immersive pour le vélo

Nouvelle expérience immersive pour le vélo
La poésie de Nathalie Plaat fusionnée aux «sublimes» d’Adèle Blais

La poésie de Nathalie Plaat fusionnée aux «sublimes» d’Adèle Blais
NOS RECOMMANDATIONS
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog

(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog
Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!

Plus du triple de la limite permise, en fin d’avant-midi!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Des voleurs recherchés à Magog récidivent Par Vincent Lambert Jeudi, 13 décembre 2018
Des voleurs recherchés à Magog récidivent
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 décembre 2018
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous