La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 19 décembre 2012

Sani-Fosses Septiques perd son contrat pour 2 000 $ avec la MRC



 Imprimer   Envoyer 

Dépité, Alain Gagné, de Sani-Fosses Septiques, n'en revient tout simplement pas. Lui, qui depuis 10 ans assurait un service de vidange de fosses septiques de qualité, voit le contrat qu'il avait avec la MRC lui échapper. Lorsqu'il a répondu à l'appel d'offre de la MRC, il a déposé un devis qui dépassait de 2 000 $ celle d'une entreprise d'Asbestos, Sanitaire Gaudreau.

Interrogée à ce sujet, Nicole Robert, préfet de la MRC, expliquait que la loi des municipalités est claire et stricte. Après avoir demandé un avis juridique, la MRC était tenue d'accepter la plus basse soumission conforme aux plans de la MRC. Mme Robert faisait remarquer toutefois que les villes et villages essaient de convaincre le gouvernement d'élargir la loi pour donner un peu plus de latitude aux élus dans des cas comme celui-ci.

La MRC estime qu'il y a 1 350 fosses à vider chaque année, ce qui équivaut au tiers de celles en fonction. C'est sur cette information que les soumissionnaires préparent leur offre de service. Pour une période de 5 ans, Sanitaire Gaudreau les a proposé pour 585 170 $ alors que Sani-Fosses Septiques de M. Gagné l'a évalué à 587 250 $, soit un écart de 2 080 $ réparti sur cette période. De même, pour trois ans, l'entrepreneur Gaudreau demandait 337 256 $ tandis que M. Gagné y allait d'une proposition de 344 250 $. C'est la soumission de 5 ans de Sanitaire Gaudreau qui a été retenue.

«C'est pas pensable»¸ se plaint l'ancien pourvoyeur de ce service très spécialisé. «Surtout que c'est quelqu'un qui vient de l'extérieur de la MRC. Les 2 000 $ répartis sur cinq ans ne représentent même pas 0,50 $ par fosse», ajoute l'homme, qui du jour au lendemain, se retrouve sans emploi. Ce contrat perdu affecte aussi Mario Crête qui était son cosoumissionnaire et au moins un autre salarié qui accompagnait les entrepreneurs. « Nous exécutions correctement notre contrat. Jusqu'à présent, tout le monde était satisfait du service que Mario et moi offrions».

«Dans la MRC du Haut-Saint-François, comme dans bien d'autres d'ailleurs, les municipalités ne sont pas assez grosses pour embaucher directement des spécialistes comme nous», explique M. Gagné. C'est pourquoi c'est la MRC à la table des maires du HSF, et ce, depuis quelques années, il a été convenu qu'une équipe de mesureurs de boue de fosses passeraient par les propriétés qui ne sont pas reliées à un réseau sanitaire. S'ils constatent dans cette fosse, plus de 12 cm d'écume et 30 cm de matière solide, ils en tiennent compte dans un registre pour qu'elle soit vidangée. «De 2008 à 2011, explique René Vachon, responsable de l'environnement à la MRC, nous avons établi une moyenne du volume liquide et solide qui va à l'usine de traitement d'East Angus. Chaque année, c'est le tiers des fosses qui sont vidangées et c'est à partir de cette donnée que les soumissionnaires peuvent établir leur quotation».

Courageux, M. Gagné reprend le collier. Il offre ses services aux particuliers qui ne sont pas régis par les MRC et aux municipalités comme Disraeli, Garthby-Beaulac et autres. «Un équipement qui coûte quelque 100 000 $, il faut que ça travaille. Je continue à offrir mes services à mes anciens clients et j'essaie déjà d'en trouver d'autres pour la belle saison, parce que c'est là que le travail se fait surtout».


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Création d'un pôle régional en enseignement supérieur

Création d'un pôle régional en enseignement supérieur
La boîte à cadeaux, édition 2018  -  écoresponsable

La boîte à cadeaux, édition 2018 - écoresponsable
NOS RECOMMANDATIONS
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $

Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel

Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $ Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 7 décembre 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous