magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
10°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Mercredi, 5 décembre 2012

Les paroles s'envolent... les traditions restent!



 Imprimer   Envoyer 

Savant mélange de coutumes païennes, de croyances chrétiennes et de rites celtiques, la fête de Noël telle que nous la soulignons aujourd'hui a bien changé depuis ses origines, chaque génération ayant au fil du temps ajouté sa touche personnelle aux célébrations. Et si par exemple les cartes de souhaits empruntent dorénavant le chemin du Web, force est de constater que certaines traditions du temps des Fêtes tendent à perdurer.

À commencer par le plus célèbre des hommes arborant fièrement la barbe blanche : le père Noël. En effet, impossible de célébrer les Fêtes sans lui; il n'a qu'à pousser un ou deux «Ho! Ho! Ho!» de sa voix de ténor pour instantanément faire rejaillir notre cœur d'enfant. Et prétendre que ce dernier a quelques années de métier derrière la capuche n'est pas peu dire!

Plus mythique des personnages reliés à la fête de Noël, le père Noël tirerait ses origines du Moyen Âge, plus précisément de Saint-Nicolas, le protecteur des enfants. Ce sont les Hollandais qui l'introduisent à la culture américaine, et Santa Claus devient officiellement le père Noël. Et qu'en est-il de mère Noël, sa fidèle compagne? Eh bien, sachez qu'en Italie, c'est une vieille dame aux cheveux blancs qui apporte les cadeaux. En Russie aussi.

Le sapin, les décorations et les cadeaux
Il illumine nos salons et réchauffe nos cœurs; l'arbre de Noël est un incontournable. Cette tradition aurait vu le jour au 17e siècle, en Europe. Les Allemands avaient l'habitude de décorer les sapins avec des pommes, et éventuellement avec des chandelles et des biscuits. Évidemment, les pommes sont avec de temps devenues des boules, et les chandelles des lumières.

Selon les historiens, Albert, l'époux de la Reine Victoria, aurait quant à lui introduit la coutume de l'arbre de Noël en Grande-Bretagne, en 1841, coutume qui aurait dès lors traversé l'Atlantique pour se poursuivre dans les foyers d'Amérique. Pour les Chrétiens, il s'agit d'un dérivé de l'arbre du paradis, symbolisant l'Eden, sous lequel on dépose des cadeaux, rappel de ceux offerts par les rois mages.

Parlant de cadeaux, une autre tradition qui ne quitte pas nos foyers, c'est celle du bas de Noël. Quel plaisir de découvrir ce qui se cache tout au fond de cette immense chaussette! Cette coutume remontrait au 16e siècle : en Hollande, les enfants laissaient leurs sabots remplis de foin près du foyer pour les rennes de Saint-Nicolas. À leur retour, ces derniers étaient remplis de bonbons et autres gourmandises. Chez nous, en Amérique du Nord, on commença à suspendre un bas au-dessus du foyer il n'y a pas si longtemps, plus précisément vers la fin du 19e siècle.

La bûche de Noël
De nos jours, on retrouve sur le marché les plus délectables des pâtisseries. Pourtant, un souper du réveillon n'en serait pas un sans la traditionnelle bûche de Noël. Cette dernière serait issue d'une coutume européenne remontant à il y a plus de 2000 ans : une bûche était brûlée afin de célébrer la nouvelle chaleur du soleil lors du solstice d'hiver. Encore aujourd'hui, celle qui se trouve dans notre assiette semble encore meilleure lorsqu'elle est dévorée près des douces flammes du foyer familial, non?

Bref, même si les chèques-cadeaux et les appareils électroniques ont remplacé les pommes et les oranges comme cadeaux de prédilection, la magie de la fête de Noël, elle, est demeurée la même. Joyeux Noël!


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Maltraitance envers les aînés : un phénomène de société

Maltraitance envers les aînés : un phénomène de société
Éditorial

Éditorial
NOS RECOMMANDATIONS
Immigration : réflexions autour d’un livre

Immigration : réflexions autour d’un livre
Bénévolat : rencontre avec des gens au grand cœur

Bénévolat : rencontre avec des gens au grand cœur
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Domino's Pizza avril 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 25 avril 2018
Intentions voilées...

Catherine Côté
Mercredi, 25 avril 2018
La bonne tenue pour la bonne occasion

Léandre Lachance
Mardi, 24 avril 2018
La table à cinq pattes: vie intellectuelle

François Fouquet
Lundi, 23 avril 2018
Le meilleur et le pire

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
À l'école Mitchell-Montcalm les midis, il y en a pour tous les goûts

Cégep de Sherbrooke
Lundi, 23 avril 2018
Anh Minh Truong : du cégep au grand écran

Travis Cormier
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS Par Cynthia Dubé Jeudi, 19 avril 2018
Une somme supplémentaire de 35 M$ pour le CIUSSS de l’Estrie-CHUS
Trois trucs pour préparer votre peau à l’arrivée de la saison chaude Par Lyne Durocher Mercredi, 18 avril 2018
Trois trucs pour préparer votre peau à l’arrivée de la saison chaude
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 20 avril 2018
Détox : Le Pharmachien et Maison Jacynthe ne s’entendant pas
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous