magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
1°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Jeudi, 8 novembre 2012

Une initiative appréciée des participants



 Imprimer   Envoyer 

Quelque 70 entrepreneurs du territoire ont saisi l'opportunité offerte par les organismes de développement économique du milieu en participant à l'activité Haut-Saint-François en affaires. Les promoteurs étaient heureux de pouvoir rencontrer sur place, au Club de golf East Angus, divers intervenants économiques de différents ministères et organismes dont leur établissement est principalement Sherbrooke.

La journée entrepreneuriale organisée par la SADC, le CLE, le CLD, la Chambre de commerce du Haut-Saint-François et le CAMO se déroulait sous la forme du «speed meeting» et avait pour but d'outiller et de renforcer les bases déjà existantes des entreprises du territoire. Les participants ont profité de l'occasion pour rencontrer divers intervenants susceptibles de les guider et les accompagner dans leur développement d'affaires. Pas moins de 16 organismes comme entre autres, le Cégep de Sherbrooke, le Centre Dobson-Lagassé, la Banque de développement du Canada, Investissement Québec, Développement économique Canada, les ministères de Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Défi innovation Estrie, Carrefour Québec international, Service intégré du bois, l'Université de Sherbrooke, Réseau Trans-tech et tous les organismes de développement du Haut-Saint-François comprenant la Commission scolaire des Hauts-Cantons.Tout ces participants étaient regroupés sous six thèmes dont le développement durable, la productivité, l'emploi et la formation, le financement, le développement et les technologies Web.

Marie Cosquer, propriétaire de l'entreprise Formation Chronos, spécialisée dans le cyberapprentissage par le biais de l'Internet, était emballée de l'initiative. «Faire en sorte que les gens de Sherbrooke se déplacent ici, c'est merveilleux. J'en ai profité pour rencontrer les gens du Cégep en lien avec mon entreprise. Je vais tranquillement faire du réseautage qui va favoriser mon entreprise. C'est stimulant d'entendre des témoignages et ça donne des idées». Nil Lévesque et Andrée Boisvert, propriétaires de la Vallée heureuse du Mont Élan, à Westbury, en étaient à leur début du «speed meeting» et semblaient déjà emballés par l'expérience. «On a rencontré les gens du développement durable et la stratégie Web en lien avec notre entreprise. On va en rencontrer d'autres», d'exprimer avec enthousiasme les deux promoteurs. «Aujourd'hui, on a pris des pamphlets et obtenu des rendez-vous. On aime la façon conviviale dont c'est organisé. On peut rencontrer d'autres gens d'affaires. Je pense que cette journée est bonne pour nous», de compléter Nil Lévesque sous le regard approbateur d'Andrée Boisvert.

Témoignage
Un dîner regroupant tous les participants précédait les «speed meeting». L'assistance a eu droit à un témoignage de Richard Pilon, ex-président de l'entreprise Bois Ditton, située à La Patrie et président d'honneur pour l'occasion. M. Pilon, qui a cédé la relève à son fils Philippe Pilon et sa conjointe Julie Gosselin, a parlé de sa fierté de pouvoir compter sur cette jeunesse prometteuse et dynamique. L'homme d'affaires s'est dit piètre conférencier, mais meilleur pour conter des histoires. C'est dans cet esprit qu'il a raconté son ascension, à partir de celui de travailleur en Ontario, son arrivée au Québec à celui de consultant pour Bois Ditton, tout en lançant son entreprise de brosses juste à côté. Plus tard survient la fusion des deux entreprises qui se conclut par l'acquisition de Bois Ditton. M. Pilon raconte comment l'entreprise fabriquant un produit traditionnel est parvenue à traverser la tourmente des années, crise du bois, concurrence chinoise, effondrement du dollar et autres pour en arriver à développer un produit de niche. Fabricant de bois préhuilé et celui torréfié, idéal notamment pour les planchers, l'entreprise Bois Ditton réussit à se démarquer de la concurrence. M. Pilon rappelle que les différentes crises ont eu pour effet de le pousser lui et son équipe à aller plus loin et innover. «Ça m'a obligé à me casser les méninges et une chance que j'avais mon fils», de lancer avec fierté l'homme d'affaires. L'esprit d'innovation, le dynamisme joint à de l'aide, notamment en recherche et développement, ont permis à Bois Ditton d'avoir une deuxième vie, qui soit dit en passant, est bien remplie. Son produit, reconnu dans le milieu, représente près de 80 % du chiffre d'affaires de l'entreprise.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
La raquette: un sport ou un loisir?

La raquette: un sport ou un loisir?
Enquête policière pour un incendie à Magog

Enquête policière pour un incendie à Magog
NOS RECOMMANDATIONS
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes

Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière

Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Léandre Lachance
Mardi, 23 janvier 2018
Est-ce un problème qui appartient aux autres ?

François Fouquet
Lundi, 22 janvier 2018
La vie, la scène

Econosports
Lundi, 22 janvier 2018
Les nombreux avantages du ski de fond

René Dubreuil
Vendredi, 19 janvier 2018
Les nouvelles rondes de René

Jessica Mackey, Via L'Attitude
Vendredi, 19 janvier 2018
Manger en pleine conscience

Guillaume Rousseau
Vendredi, 19 janvier 2018
Réflexion sur l’accès à la justice en matière criminelle

Bedon & bout'chou
Le projet CLASS : un atout pour la réussite Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ? Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 janvier 2018
Un Beer Garden à ciel ouvert au centre-ville de Magog ?
Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière Par Vincent Lambert Mardi, 16 janvier 2018
Inondations: des Estriens admissibles à une aide financière
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous