magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 

Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Suspects à identifier pour une série de méfaits survenus à North Hatley
 
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / Actualité
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mardi, 27 mars 2012

Un exercice le long de la rivière Eaton Nord pour Recherche et Sauvetage Sherbrooke Haut-Saint-François


27 mars 2012

 Imprimer   Envoyer 

Habilités à participer aux recherches et au sauvetage de personnes en danger ou disparues, la quinzaine de bénévoles de l'organisme Recherche et Sauvetage Sherbrooke Haut-Saint-François (RSSHSF) ont récemment effectué une épineuse pratique pour retrouver une personne en hypothermie aux alentours du pont couvert McDermott à Cookshire-Eaton.

Malgré les contraintes climatiques, les sauveteurs voulaient s'assurer qu'ils pourraient intervenir rapidement et adéquatement pour sauver la victime qui, pour l'occasion, simulait le coup de froidure qui conduit à la mort s'il n'est pas pris à temps. Selon le scénario, elle aurait chuté dans la rivière Eaton Nord. La Sûreté du Québec avait déterminé, pour l'activité, ce territoire fictif.

«Secourir quelqu'un près d'un cours d'eau nécessite des techniques spéciales. L'environnement est différent à cause de l'eau et des buissons qu'il faut franchir», explique Manon Côté, vice-présidente de l'organisme. «Surtout durant les saisons froides où les personnes risquent l'hypothermie, cette perte de la chaleur corporelle qui peut entraîner la mort», ajoute Mme Côté.

Lors de leur exercice, les sauveteurs s'étaient séparés en deux groupes éloignés l'un de l'autre pour se joindre au centre de leur trajet, à un point de rendez-vous déterminé. En procédant de cette façon, ils élargissaient leur champ de recherche tout en accélérant le déroulement. «Le temps d'intervention compte pour beaucoup dans la survie de la personne détrempée. Mouillée, sa température corporelle baisse rapidement», explique encore la présidente.

Portant chacun le sac du secouriste contenant, entre autres, une toile de survie, des matériaux isolants, une boisson chaude et de l'équipement de sauvetage, les chercheurs ont trouvé rapidement la personne en danger. Ils l'ont, dans un premier temps, réchauffée sur place avant de la transporter au camp de base.

«La pratique, résume Mme Côté après en avoir évalué le rendement, a été très bien préparée. Le temps d'intervention s'est avéré excellent. L'équipement utilisé était adéquat. Ça fait du bien ces exercices parce qu'on déteste le manque de challenge».

Fondé en 2003, le RSSHSF a pour mission «de porter assistance pour retrouver des personnes disparues en forêt ou en situation de détresse», décrit le site Internet de l'organisme. Pour y arriver, l'équipe participe régulièrement à des pratiques sur le terrain. Les bénévoles répondent aux demandes de la Sûreté du Québec ou de la Sécurité civile.

L'organisme est reconnu par l'Association québécoise des Bénévoles en Recherche et Sauvetage.

Le RSSHSF propose aussi un volet prévention. Les formateurs «Adventure smart» enseignent le programme «Pour survivre, reste près d'un arbre», aux enfants de 5 à 12 ans. «Former le plus de jeunes possible sur l'art de ne pas se perdre en forêt et quoi faire s'ils se perdent afin qu'on les retrouve rapidement et en bonne santé, voilà notre objectif», claironne Mme Côté. Cette année, lors du Camp 911 et celui de la MRC du Haut-Saint-François (Cookshire-Eaton), le RSSHSF démontrera aux candidats les techniques de survie en forêt. À suivre.

Photo
De gauche à droite sur la rangée du fond: Lucie Montour, secrétaire, Manon Côté, vice-présidente, Hélène Desève, Mario Beauchemin, Michel Morin et Michel Massé. Devant: Raymond Fournier, France Champagne, le fils d'Hélène Dietrich et Daniel Picard. Absent: Michel Poirier.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Gestion des matières résiduelles: encore beaucoup de travail à faire

Gestion des matières résiduelles: encore beaucoup de travail à faire
Un deuil et des repères à rebâtir

Un deuil et des repères à rebâtir
NOS RECOMMANDATIONS
Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive

Le projet de construction de nouveaux bâtiments sur le site des Terrasses du golf franchit une étape décisive
Le conseil municipal adopte le programme d’intervention du quartier well sud

Le conseil municipal adopte le programme d’intervention du quartier well sud
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

 
Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 10 juillet 2020
J’ai pris 10lbs depuis le début de la pandémie

Daniel Nadeau
Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…

Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité Par Sarah Beaudoin Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité
Les clichés du miroir Par François Fouquet Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir
Le grand déboulonnage… Par Daniel Nadeau Mercredi, 8 juillet 2020
Le grand déboulonnage…
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous