Théâtre des employés du CHUS
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La mère de Félix Desautels-Poirier remercie tous ceux qui ont envoyé des messages d'encouragement à la famille.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mardi, 8 juin 2010

Noël Landry l'emporte facilement à Cookshire-Eaton


8 juin 2010

 Imprimer   Envoyer 

Les citoyens de Cookshire-Eaton ont un maire! Le candidat Noël Landry a facilement disposé de ses adversaires en récoltant près de 60 % des voix et la majorité dans tous les bureaux de vote. Malgré un pourcentage de 32,5 % de participation, M. Landry s'installe confortablement dans le fauteuil de maire, fort d'une représentativité dans tous les secteurs du grand Cookshire-Eaton.

Un total de 1 302 personnes ont exercé leur droit démocratique sur une possibilité de 4 005, habilitées à voter. Le pourcentage de 32,5 % est relativement près de celui obtenu l'automne dernier soit 39 % alors que tous les postes de conseillers étaient en jeux, sauf le siège de maire. M. Landry a récolté 767 votes pour 58,9 % des suffrages, suivi de l'ex-maire Jacques Théberge avec 229 votes pour 17, 6 % des voix exprimées. M. Sylvain Charland s'inscrit bon troisième avec 159 bulletins pour 12,2 % alors que Simon Simard obtenait 147 voix pour 11,3 % du suffrage exprimé.

Priorités
M. Landry s'est dit peu surpris du résultat. «Depuis le début de la campagne, en faisant du porte-à-porte, on sentait un malaise vis-à-vis ce qui se passe à la ville. «Les indications étaient bonnes». En parlant de sa première semaine à la tête de la municipalité, le nouveau maire mentionnait «je vais faire le tour, prendre connaissance des dossiers, voir les décisions prises et où on en est rendu. On va voir si on peut accélérer certaines décisions. Il va falloir s'aligner point par point pour que les gens soient heureux».

M. Landry réitère son intention d'appliquer une gestion rigoureuse des deniers publics, mais ce n'est pas avant le prochain budget que les citoyens pourront vraiment sentir son influence. «Il y a déjà six mois passés au présent budget. Pour l'instant, c'est de voir ce qu'on peut faire de mieux pour finir l'année». Conscient du travail qui l'attend, le nouveau maire se dit prêt à relever le défi et souhaite même, par ses actions, aller chercher la confiance de ceux qui se sont abstenus de voter.

Candidats
Bon joueur, Jacques Théberge, qui a félicité le nouveau maire, avoue néanmoins être déçu du résultat obtenu. «Je suis un peu surpris et déçu. J'ai fait une grande tournée et les gens disaient ne t'inquiète pas. Je ne sais pas s'ils ne se sont pas présentés pour le scrutin». Se montrant philosophe, le candidat défait ajoute «quand on est élu, on perd notre liberté, moi, j'aurai encore la mienne demain». Celui qui a dirigé les destinées de Cookshire de 1975 à 1983 et de 1991 à 1995 en était à sa deuxième tentative de reprendre le siège de maire. Loin d'être amer, il ajoute en blaguant «la politique, c'est une maladie incurable, mais là je pense que j'ai pris la bonne pilule».

À sa première tentative, le candidat Sylvain Charland était satisfait de sa performance. «Je ne suis pas surpris du résultat et pas déçu. C'est ma première expérience et je me frottais contre de gros canons. Le ton utilisé par le candidat Simon Simard qui a fermé la marche était tout autre. «Je suis très déçu». L'ex-conseiller qui misait visiblement sur un appui massif du secteur de Johnville n'a pas reçu la réponse souhaitée. «Johnville me déçoit! Ils m'ont poignardé dans le dos au complet. J'ai travaillé fort pour eux, j'ai mis de l'énergie», de dire celui qui a cumulé les fonctions de conseiller municipal. Interrogé à savoir si s'en était fait de la vie politique, M. Simard rétorque «j'ai 67 ans et c'est le temps d'accrocher mes patins».

Rappelons que la tenue d'une élection pour le siège de maire est devenue nécessaire à la suite du décès d'un cancer du maire Normand Potvin.

Photo :
Le nouveau maire Noël Landry entend se mettre rapidement à la tâche.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un rendez-vous branché à Sherbrooke!

Un rendez-vous branché à Sherbrooke!
Opérations antidrogues : les arrestations se poursuivent

Opérations antidrogues : les arrestations se poursuivent
NOS RECOMMANDATIONS
Le combat des librairies indépendantes

Le combat des librairies indépendantes
Attention au chemin de non-retour

Attention au chemin de non-retour
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Théâtre des employés du CHUS
 
Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Bedon & bout'chou
Attention au chemin de non-retour Par Léandre Lachance Mardi, 14 novembre 2017
Attention au chemin de non-retour
Toujours sans nouvelle de Félix Par Cynthia Dubé Mercredi, 15 novembre 2017
Toujours sans nouvelle de Félix
Une adolescente portée disparue Par Cynthia Dubé Vendredi, 17 novembre 2017
Une adolescente portée disparue
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous