magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
20°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 2 juin 2010

Le couvercle de la marmite saute à Scotstown


2 juin 2010

 Imprimer   Envoyer 

Débordée par les assauts verbaux des contribuables exaspérés de ne pas trouver de réponses à leurs questions, Barbara Szots, mairesse de Scotstown a mis fin abruptement à l'assemblée extraordinaire qu'elle avait convoquée pour le 20 mai. Elle prévoyait alors répondre adéquatement aux inquiétudes de la population. Seuls les conseillers Réal Grenier, Jacques Duchesneau et Jacques Gosselin l'assistaient lors de cette houleuse soirée d'information.

Pourtant, la soirée avait bien commencé. Les explications d'Yvon Grenier responsable de l'entretien des réseaux d'eau potable et des eaux usées de la municipalité qui portaient sur les différents traitements d'eau potable étaient suffisamment claires. Restera à prendre de difficiles décisions sur le sujet.

Mme Szots a ensuite abordé l'épineux problème de la taxation. Elle a d'abord accusé le nouveau rôle d'évaluation d'être la cause première de la hausse. Sans justifier l'augmentation du «milin» qui était passé de 1.97 $ à 2.07 $ elle a affirmé que la Ville ne pouvait pas revenir en arrière pour le diminuer parce qu'à son dire, la loi municipale l'interdit.

Elle annonçait aussi que le vérificateur comptable viendrait en juillet exposer les résultats de l'année 2008-2009. Elle espérerait y trouver des surplus, de même qu'elle s'attendrait à en avoir d'autres pour 2009-2010. « Ces sommes d'argent additionnelles pourraient «éventuellement» servir à diminuer le fardeau des citoyens plus tard », ajouta-t-elle sans en préciser le moment.

Mme Szots a mentionné qu'en attendant qu'elle reprenne contrôle sur la taxation, elle serait ouverte à prendre des arrangements avec les contribuables qui auraient des difficultés à payer leurs taxes. Cette réponse a été considérée par plusieurs comme peu satisfaisante. Certains ont même parlé d'un affront supplémentaire.

Un citoyen a demandé s'il était vrai que la municipalité enverrait en juillet prochain un compte supplémentaire de taxes pour la gestion de l'eau. Après le «oui» de la magistrate, la tension a monté au point où la mairesse a perdu le contrôle de l'animation de la soirée. Entre autres sujets d'irritation, celui de la mise à pied du directeur général Sullivan. Certains citoyens l'ont qualifié de «licenciement abusif». Et bien d'autres motifs de frustration ont pointé à la surface.

Assaillie de questions qui faisaient en sorte de mettre en doute sa compétence, et bombardée de commentaires furibards, Mme Szots, exaspérée a clos l'assemblée sine die, laissant les citoyens aigris. Leurs positions face à la gestion municipale étaient loin d'être univoques. Certains critiquaient une trop grande emprise de la première fonctionnaire sur la gestion de la municipalité, d'autres l'accusaient de manque de transparence.

Jointe au téléphone au lendemain de la séance spéciale, Mme Solange Bouffard, ex-mairesse de la Ville n'a pas voulu émettre de commentaire sur le sujet spécifiant qu'elle l'avait fait en rédigeant une mise au point dans «l'Opinion du lecteur» du journal régional du Haut-Saint-François publié le 12 mai. « Je ne veux pas envenimer le débat, a-t-elle confié, mais je veux que les vraies affaires sortent ».

Pour sa part, Chantal Ouellette, elle aussi ex-magistrate n'acceptait pas l'argument de «la jeunesse du Conseil» avancé par Mme Szots. « Elle a siégé à la table du Conseil au moins un an avant de devenir mairesse », rappelait-elle. Elle faisait remarquer que seul, le conseiller Grenier était nouveau. Même que Jocelyne Lemay, alors directrice générale avait de l'expérience dans la préparation des budgets.

Mme Ouellette ajoutait que le Conseil aurait pu demander une prolongation au ministère des Affaires municipales pour mieux préparer le budget dans le contexte où le nouveau rôle d'évaluation imposé par la MRC venait changer la donne. L'ex-mairesse considère que la hausse de 0.10 $ du «milin» est difficile à justifier. « L'augmentation de la valeur foncière des propriétés, multipliée par l'augmentation du « milin » devrait produire des suppléments importants, » prévoyait-elle enfin.

Photo :
Barbara Szots, mairesse de Scotstown


Club de Golf de Sherbrooke
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Et si perdre du poids était plus difficile maintenant que par le passé?

Et si perdre du poids était plus difficile maintenant que par le passé?
Les Cantonniers à la recherche des 40 capitaines de leur histoire

Les Cantonniers à la recherche des 40 capitaines de leur histoire
NOS RECOMMANDATIONS
Quelques idées de sorties!

Quelques idées de sorties!
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?

Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Sylvie Roy
Jeudi, 19 juillet 2018
« C’est pas juste! »

Daniel Nadeau
Mercredi, 18 juillet 2018
La célébration du ballon rond!

APCHQ Estrie
Lundi, 16 juillet 2018
Dangereux, les fils électriques sur porcelaine?

François Fouquet
Lundi, 16 juillet 2018
Retour du gars sympathique

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Ta posture en dit long sur ta condition physique et ton état mental Par William Lafleur Mercredi, 11 juillet 2018
Ta posture en dit long sur ta condition physique et ton état mental
C’est l’été, comment faire pour ne pas abîmer nos cheveux? Par Priscilla Boutin Mercredi, 11 juillet 2018
C’est l’été, comment faire pour ne pas abîmer nos cheveux?
Des vendeurs itinérants de thermopompe fraudent à Sherbrooke Par Cynthia Dubé Vendredi, 13 juillet 2018
Des vendeurs itinérants de thermopompe fraudent à Sherbrooke
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous