magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Vendredi, 14 mai 2010

«La récolte commence», prétend le CLD


14 mai 2010

 Imprimer   Envoyer 

«Cette année, nous n'avons pas eu de véritables grands projets. Par contre, nous commençons à récolter ce que nous avons semé depuis quelques années et ce que nous avons engrangé nous sert à faire de bons investissements», reconnaissait fièrement Dominic Provost, directeur général à la MRC du Haut-Saint-François et au Centre local de développement (CLD). Il se disait particulièrement heureux des impacts sur le maintien et l'attraction de la population du Haut-Saint-François.

L'année 2009 a permis à quelque 30 projets de petites entreprises et travailleurs autonomes d'éclore. «Ces projets demandent beaucoup d'accompagnement, mais les emplois créés dans les secteurs du commerce et des services sont moins dépendants de la conjoncture économique», précise Nicole Robert, préfet et présidente du C.A. du CLD.

Le Fonds des jeunes entreprises (FJE) a, pour sa part multiplié par 6 ses investissements, les faisant passer à plus de 80 000 $. Reste que le fait saillant de l'année 2009 aura été la mise en place du Fonds de soutien aux territoires en difficulté (FSTD) qui viendra aider aux 14 municipalités de la MRC. Il sera géré par le CLD qui veillera à bien l'appliquer au plus grand profit du milieu. M. Provost vise des «démarches collectives» pour améliorer le tissu industriel de la MRC et pour permettre aux municipalités en milieu rural d'avoir accès à des subventions et à de l'aide technique pour créer plus de projets qui embaucheront d'autres gens.

S'ajouteront d'autres fonds dont ceux de la Société locale d'investissement dans le développement de l'emploi (SOLIDE) et le Fonds d'aide aux municipalités monoindustrielles (FAMM). Ces sommes qui dépassent le million de dollars, et qui seront remises au CLD durant l'année, supporteront les projets d'affaires individuels et collectifs.

Le CLD a embauché des prospecteurs d'entreprises; leur mandat, solliciter des entrepreneurs pour les inciter à venir s'établir dans la MRC du Haut-Saint-François. Comme nous le mentionnions dans un précédent article, ils seront aidés dans leurs démarches par l'inventaire des espaces industriels laissés vacants et de leur potentiel. Ils profiteront du travail qui se fait sur les trois parcs thématiques (bioalimentaire, environnemental et biologique) de la MRC.

Autre fait à souligner, le C.A. du CLD a renégocié pour une période de 5 ans la convention collective de ses employés au plus grand bonheur des deux parties. «Les négociations se sont bien déroulées et une nouvelle entente a été conclue», a rapporté Bernard Ricard, directeur adjoint du Centre local de développement.

La présidente du CLD, Mme Robert confirmait qu'une nouvelle structure de fonctionnement de l'organisme avait été mise en place. «Nous avons instauré une formule qui rapproche le CLD des élus locaux, dans une meilleure cohésion de toutes les forces vives sur le territoire. Nous avons maintenant une direction générale commune pour le CLD et la MRC du Haut-Saint-François en plus d'une direction adjointe qui coordonne les activités sur le terrain. La première année de cette nouvelle approche est concluante et nous pouvons affirmer que cette récente structure maximisera les résultats des énergies et des sommes d'argent investies dans le développement rural», affirme-t-elle dans son mot de la présidente. Ce à quoi M. Provost ajoute que c'est une belle façon d'augmenter le nombre de nos partenaires.

La présidente du CLD souligne que le centre, du côté des services collectifs, a su utiliser le Pacte rural pour aider le Chemin des Cantons qui est une route touristique originale. Il a soutenu les efforts déjà déployés par le biais du Programme de mise en valeur des ressources forestières qui fonctionne dans plusieurs localités. Enfin, la rurbanisation progresse, programme qui mise sur le maintien et l'attrait de nouvelles familles en région. D'ailleurs, pour le maintien des familles en région, elle soulignait le travail fait dans le cadre de l'Approche territoriale intégrée (ATI) qui œuvre à la réduction de la pauvreté et de l'exclusion sociale.

Dans le dossier des services aux entreprises, l'année a été plus difficile, admet Mme Robert. Par contre, le Centre local de développement a été impliqué dans 120 projets, dont 30 ont été réalisés. Sur ce nombre, les 2/3 provenaient d'entrepreneurs qui démarraient leur commerce ou leurs services. La stratégie de diversification s'est traduite dans les efforts mis à faire de la prospection pour les trois parcs thématiques de la MRC et la valorisation de la biomasse.

Le rapport du vérificateur a démontré la saine gestion du C.A. du CLD. Les prévisions budgétaires équilibrées déposées lors de cette rencontre ont été adoptées sans discussion.

Plus tard, la proposition de modification aux règlements généraux a divisé les opinions. Le fait de remplacer les «membres avec droit de vote lors des assemblées générales ou spéciales» du CLD par des «partenaires» sans droit de vote, et de ramener le quorum de l'assemblée générale de cette corporation aux administrateurs élus, qui, seuls ont le droit de vote lors de cette assemblée, a été adopté 14 voix contre 8. C'est «l'abonnement à la liste de distribution des outils de communication, ou tout autre moyen déterminé par la corporation pour constituer sa liste de partenaires, telle l'infolettre qui est la démarche régulière pour être partenaire de la corporation», lit-on dans les règlements modifiés aux fins d'adoption. L'assemblée a reconduit dans leurs fonctions les mêmes membres du conseil d'administration que l'an passé.

C'est sur une certaine tension que c'est clos l'assemblée, les uns voyant que les modifications aux règlements généraux augmenteraient l'efficience dans les démarches du CLD, les autres craignant une attaque à leurs pouvoirs de décision dans la gestion même de leur communauté.

Photo :
De gauche à droite, Bernard Ricard, directeur adjoint du CLD, Dominic Provost, dg du CLD, Nicole Robert, préfet de la MRC, et Nicole Lachance, secrétaire au CLD.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Postes Canada: pas de livraison à Sherbrooke

Postes Canada: pas de livraison à Sherbrooke
Association étudiante du Cégep de Sherbrooke: au service de ses membres avant tout

Association étudiante du Cégep de Sherbrooke: au service de ses membres avant tout
NOS RECOMMANDATIONS
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Le Cégep de Sherbrooke face au numérique
Ado recherché pour un vol de vêtements

Ado recherché pour un vol de vêtements
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 20 novembre 2018
Guide de survie pour les fameux partys de Noël

François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Tu veux perdre du poids? Lèves-en Par William Lafleur Mercredi, 14 novembre 2018
Tu veux perdre du poids? Lèves-en
Température hors norme pour l’Estrie Par Cynthia Dubé Mercredi, 14 novembre 2018
Température hors norme pour l’Estrie
El Tabernaco ouvre à Drummondville Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 novembre 2018
El Tabernaco ouvre à Drummondville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous