magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-2°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La croix lumineuse du mont Bellevue ne sera plus en fonction pour une durée indéterminée en raison d'un bris.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Vendredi, 2 avril 2010

Deux génies universitaires à Bury


2 Avril 2010

 Imprimer   Envoyer 

La petite municipalité de Bury compte sur deux génies universitaires, qui se sont démarqués en décrochant respectivement une première position dans leur catégorie respective au niveau provincial et canadien dans le cadre d'une compétition d'ingénierie. Maxime Vachon a décroché avec les membres de son équipe le premier prix canadien et provincial dans la catégorie Génie-conseil alors que Justin Dougherty remportait avec sa coéquipière le prix provincial dans la catégorie Réingénirie.

Étudiant en dernière année du BAC en génie civil à l'Université de Sherbrooke, Maxime Vachon était visiblement satisfait d'avoir remporté la première place au concours canadien qui se déroulait récemment à l'Université de Toronto. Pour y accéder, les représentants ont préalablement remporté la compétition provinciale qui se déroulait en début d'année à l'Université de Sherbrooke. Cette compétition amicale regroupait 13 facultés des différentes institutions universitaires du Québec.

Prix canadien

Lors de la compétition canadienne, les membres de l'équipe locale, pour ainsi dire, devaient trouver une façon d'approvisionner en eau potable la ville de Port-au-Prince en Haïti selon les principes de développement durable. Les étudiants disposaient de six heures pour ébaucher une réponse. Maxime Vachon mentionne que l'équipe a d'abord trouvé des sources en eau potable et par pompage, on emmagasinait l'eau à l'intérieur de réservoirs installés en flanc de montagne. «En cas de séisme ou de manque d'électricité, on est quand même capable d'alimenter la ville en eau potable», d'expliquer M. Vachon. Parmi les conduites d'eau se dirigeant vers la ville, certaines sont consacrées pour les égouts sanitaires. Les eaux usées sont dirigées vers une station de traitement comprenant un biodigesteur, explique l'étudiant. «Cela aura pour effet de produire du méthane contribuant également à faire de l'électricité qui permettra d'alimenter nos pompes», d'ajouter tout bonnement l'universitaire. Cette solution, évidemment simplifiée pour la cause, a valu à nos représentants le premier prix dans leur catégorie et de contribuer par conséquent à la reconstruction d'Haïti.

Maxime Vachon, qui prévoit faire une maîtrise, dit avoir apprécié l'expérience d'autant plus qu'il ne devait pas faire partie de l'équipe. «Je n'étais pas censé y participer. C'est un de mes chums qui m'a convaincu». Le jeune homme revient au Québec avec un sentiment d'avoir contribué à quelque chose de positif, une médaille au cou et une bourse dont le montant restait encore à être déterminé.

Provincial

À cette performance impressionnante, un autre génie de Bury pointe le bout du nez et il s'agit de Justin Dougherty, étudiant de 2e année en génie des bioressources au Collège Macdonald (McGill). Bien que son équipe ait remporté la compétition provinciale, elle n'a pas participé à celle de niveau canadien puisque leur catégorie n'était pas en liste pour ce volet national. L'étudiant et sa coéquipière Mary-Elizabeth Konrad ont fait preuve d'imagination et de pragmatisme en étudiant un objet simple qu'est une tasse pour en refaire la conception. En fait, la problématique posée aux participants consistait à repenser aux besoins que l'objet comble, aux fonctions qu'il satisfait et aux spécifications requises à son fonctionnement afin d'améliorer cet objet usuel. Dans cette optique, nos génies ont transformé l'objet en tasse thermos pouvant être utilisée par les visiteurs aux récents Jeux olympiques d'hiver de Vancouver. Parmi les améliorations, on a modifié l'anse afin qu'elle puisse être tenue avec de gros gants comme ceux de motoneige par exemple. On y a ajouté une cuillère permettant de manger une soupe chaude ou autre.

Justin Dougherty mentionne avoir participé à la compétition pour l'expérience. «C'était présenté comme quelque chose de «fun» et ça donne du «push» pour l'avenir. J'ai l'intention de participer à d'autres concours», de dire avec enthousiasme le jeune homme qui souhaite se spécialiser dans la qualité de l'eau.

Photo :

Nous apercevons Justin Dougherty et sa coéquipière Mary-Elizabeth Konrad.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Les nouvelles rondes de René

Les nouvelles rondes de René
Six questions à Boom Desjardins de La Chicane

Six questions à Boom Desjardins de La Chicane
NOS RECOMMANDATIONS
4 enseignants passionnés lancent la fondation Le Goéland

4 enseignants passionnés lancent la fondation Le Goéland
L’importance de l’animal dans le développement de l’enfant

L’importance de l’animal dans le développement de l’enfant
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 16 février 2018
Marvel, toujours la même chose? Vraiment?

René Dubreuil
Vendredi, 16 février 2018
Les nouvelles rondes de René

Alexandre Dagenais
Jeudi, 15 février 2018
La rose: véritable enjeu environnemental

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 15 février 2018
Apprendre le bonheur

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 février 2018
Chasse aux sorcières

Catherine Côté
Mercredi, 14 février 2018
Petit guide pour se composer une garde-robe bien équilibrée!

Les funérailles de l’abbé Jolicoeur célébrées vendredi Par Vincent Lambert Jeudi, 15 février 2018
Les funérailles de l’abbé Jolicoeur célébrées vendredi
La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 février 2018
La saison de la grippe à son sommet depuis six semaines
Le temps d’un livre Par François Fouquet Lundi, 12 février 2018
Le temps d’un livre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous