magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jeudi, 11 février 2010

Augmentation des frais pour les usagers de l'Aide domestique du Haut-Saint-François


11 Février 2010

 Imprimer   Envoyer 

par Jean-Claude VÉZINA

Le Service d'aide domestique du Haut-Saint-François (SAD HSF) devra hausser ses tarifs pour l'aide offerte s'il ne veut pas sombrer dans un déficit de 120 000 $. Cette mesure est devenue nécessaire, estiment les intervenants, à ce qu'ils considèrent être un manque de vision du gouvernement qui n'aurait pas versé aux usagers, surtout aînés, les 15 M$ essentiels à la mise à jour du Programme d'exonération financière pour les services d'aide domestique (PEFSAD).

C'est d'ailleurs ce que confirme Colette Lamy, directrice du SAD HSF, désolée d'en avoir à recourir à cette solution pour poursuivre le travail de l'organisme qui est à but non lucratif. Rappelons que la clientèle de l'Aide domestique est constituée à plus de 80 % de personnes âgées qui veulent rester le plus longtemps possible à domicile. Ce faisant, les centres d'hébergement disposent de plus de places pour les cas lourds.

Mme Lamy mentionne que les budgets de l'entreprise d'économie sociale proviennent de trois volets: d'un apport gouvernemental, de subventions fournies par le gouvernement aux bénéficiaires et de la contribution personnelle puisée à même le portefeuille de l'individu ou de la famille.

Le fait que le gouvernement n'ait pas versé les 15 M$ pour la mise à niveau du PEFSAD affecte les goussets des utilisateurs. La prime à la ruralité, qui est basée sur le nombre de dossiers actifs, n'existe plus. Elle a été remplacée par des frais de gestion et de déplacement. Ce changement cause une perte de quelque 15 000 $ qui, reportée sur la clientèle du Haut-Saint-François, crée une hausse de 2 $/h pour l'usager. Le salaire horaire majoré de 0,50 $/h et un 15 % ajoutés à la CSST augmenteront le déficit de l'entreprise qui, en fonction du pire scénario, pourrait atteindre quelque 120 000 $ si le gouvernement ne verse pas les fonds.

Actuellement, ceux qui utilisent les services de l'Aide domestique déboursent, en rapport avec leurs revenus, entre 5,50 $ et 12,50 $/h. La majoration de 2 $/h exercera une contrainte budgétaire indue. Selon les statistiques de 2006, la moyenne des revenus des 3499 personnes âgées de la MRC du Haut-Saint-François est d'un peu plus de 16 500 $. Cela pourrait représenter une augmentation du coût des services jusqu'à 70 $ par semaine pour celles ou ceux qui ont besoin de 35 heures de présence hebdomadaire.

Depuis 12 ans, les budgets des SAD du Québec n'ont pas été réajustés, ce qui a créé un déficit d'environ 17 000 $ pour le Haut-Saint-François. À force de gels de salaire et de coupures, l'entreprise a pu redresser la situation, sauf que sont menacées les conditions de travail des employés, et par la bande, la qualité des services aux usagers. Présentement, le coût de l'aide offerte par le SAD HSF concurrence le travail au noir, estime Mme Lamy. En 2008, l'Aide domestique du Haut-Saint-François a consacré 280 000 heures à 457 personnes, dont 297 aînés.

Il faut le mentionner, le SAD HSF répond à des défis soulevés par le gouvernement. Ces gens interviennent directement pour réduire la pression sur les services publics telles les maisons d'hébergement qui seraient sursaturées de clients s'il n'y avait pas le service de maintien à domicile. De ce fait, ils permettent aux résidants de rester sur place pour occuper le territoire, maintenant sa valeur. Le SAD HSF crée des emplois intéressants qui garantissent la conformité des services. Mais plus que tout, leur principale vocation, c'est de permettre aux personnes de demeurer à leur domicile, gage d'une meilleure qualité de vie aux usagers qui n'ont pas à s'expatrier.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Mario Durocher veut relancer le Titan

Mario Durocher veut relancer le Titan
Demande croissante pour les paniers de Noël

Demande croissante pour les paniers de Noël
NOS RECOMMANDATIONS
Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur

Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour

Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

William Lafleur
Mercredi, 14 novembre 2018
Tu veux perdre du poids? Lèves-en

Daniel Nadeau
Mercredi, 14 novembre 2018
Le triomphe pervers de Trump

Alexis Jacques
Mardi, 13 novembre 2018
Maîtres du temps

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 9 novembre 2018
Quoi faire ce week-end
Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur Par Vincent Lambert Mardi, 13 novembre 2018
Deux hommes arrêtés à Coaticook pour un vol de tracteur
El Tabernaco ouvre à Drummondville Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 novembre 2018
El Tabernaco ouvre à Drummondville
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous