La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Mercredi, 10 février 2010

La Sûreté du Québec à Weedon, de 1964 à 1998


10 Février 2010

 Imprimer   Envoyer 

par Jean-Claude VÉZINA

L'assemblée générale de la Société d'Histoire de Weedon a servi dernièrement d'heureux prétexte pour procéder au lancement du fascicule relatant les 35 années de présence de la Sûreté du Québec dans cette ville. Accompagnée du maire, Jean-Claude Dumas, Mme Thérèse Lavertu, présidente de l'organisme, a présenté Marcelle Fontaine, secrétaire attachée au poste de la SQ des débuts à la fin et quatre des policiers à la retraite, MM. Beaucher, Grégoire, Miville et Roy.

C'est Marcelle Fontaine, qualifiée de «solage du poste et mémoire vivante» par l'officier Beaucher, qui a procédé au dévoilement de cette recherche. Mme Fontaine a été secrétaire pour la SQ de 1971 à 1998. Elle a été mutée à Wotton où elle a continué à travailler jusqu'à sa retraite.

Arrivé en 1973, M. Beaucher s'était promis de ne rester que 2 ou 3 ans en poste à Weedon. «Je trouvais que les gens étaient plus faciles à vivre, ici qu'ailleurs, racontait-il, et je m'y suis établi». Pour sa part, M. Grégoire, qui a travaillé au poste de 1971 jusqu'à la fermeture du poste en 1998, a trouvé la perle rare à Weedon. Il s'y est marié. «C'est le travail d'équipe qui m'a le plus marqué, narrait-il, et je suis resté». M. Denis Miville, qui a commencé en 1974, s'était juré qu'après 6 mois, il serait ailleurs. «Je suis resté jusqu'à la fermeture du poste», rappelait-il. Pour sa part, M. Jean-Pierre Roy a débuté en 1973. C'est le seul qui est allé travailler ailleurs tout en restant à Weedon.

Mme Lavertu racontait qu'avant que la Sûreté du Québec s'installe à Weedon, la sécurité du territoire était assurée par des gardiens d'enclos et des gardiens de chiens qui voyaient à ce que les bêtes furent à leur place... Mais là, on remonte loin dans le temps, et, dans ces temps-là, la loi avait défini les mêmes tâches dans toutes les municipalités du Québec. Plus tard, la municipalité de Weedon avait embauché à tour de rôle 3 policiers municipaux qui voyaient au bien-être collectif. Et il y eut les «spotters», policiers en moto, qui sillonnaient le territoire.

Le poste de Weedon a permis à 83 policiers et 8 personnes civiles d'assurer une permanence sur le territoire de 1971 à 1998. Si le poste de Weedon a fermé, c'est que le gouvernement avait décidé qu'il ne pouvait y en avoir plus d'un par MRC. Et comme Cookshire était central, il s'y est déplacé. Les policiers ont pu tous être réaffectés ailleurs selon leur choix: Wotton, Cookshire, Thetford Mines et Sherbrooke ont été les endroits vers où les policiers se sont dirigés.

Des anecdotes? C'est à grand renfort de souvenirs et de rires qu'ils en ont échangées. «Te rappelles-tu du coyote empaillé déposé dans le couloir qui a fait peur à un tel?» «Et le coup qu'on a joué au gérant de la caisse populaire qui déplaçait notre auto de patrouille parce qu'elle nuisait?»  Et de la chaleur qu'il faisait, en été au-dessus de la caisse; tellement qu'on ne pouvait pas analyser les alcootests?» Toutes les personnes présentes se sont bien amusées aux récits et aux souvenirs relatés lors de cette rencontre.

 


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Un prix majeur et international pour Foresta Lumina

Un prix majeur et international pour Foresta Lumina
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
NOS RECOMMANDATIONS
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog

(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog
Toyota Rav4 2019

Toyota Rav4 2019
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 14 décembre 2018
Tout sur le sommeil (part 2)

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog Par Cynthia Dubé Vendredi, 14 décembre 2018
(MISE À JOUR) Fausse alerte à la bombe à l’usine Camso de Magog
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
Des voleurs recherchés à Magog récidivent Par Vincent Lambert Jeudi, 13 décembre 2018
Des voleurs recherchés à Magog récidivent
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous