magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
18°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Eliane Thibault Par Eliane Thibault
info@journalhsf.com

Mercredi, 23 décembre 2009

Un sursis pour la succursale de la Caisse Desjardins de St-Gérard


23 Décembre 2009

 Imprimer   Envoyer 

par Eliane THIBAULT

Alors que les dirigeants de la Caisse Desjardins de Weedon annonçaient, à la fin de novembre, la fermeture de leur succursale de St-Gérard, la protestation des résidants du secteur pourrait faire renverser la vapeur. Une histoire de solidarité susceptible de tout faire changer.

Lors d'une réunion, en début décembre, où une centaine de membres de cette caisse ont été convoqués, le dialogue s'est alors enclenché avec la directrice générale, Brigitte Dallaire. Si rien n'a été promis ce soir-là, la porte s'est cependant ouverte pour que le constat soit renversé. «La décision finale sera prise lors de notre réunion du conseil d'administration, le 17 décembre prochain», déclarait Mme Dallaire au lendemain de la rencontre.

Même si ladite réunion du conseil a bel et bien eu lieu, ce n'est qu'au début du mois de janvier que le résultat des discussions sera connu à la population. Entre-temps, Mme Dallaire affirme que les activités de la succursale bénéficient d'un sursis, au-delà du 31 décembre annoncé précédemment aux membres.

La solidarité dans les deux sens

Pour le résidant du secteur, Luc Brière, ceci démontre la solidarité qui peut exister dans la communauté et qui pourrait même sauver d'autres caisses au Québec.

En effet, si les résidants ont manifesté leur mécontentement lors de la rencontre avec Mme Dallaire, cette dernière a cependant mis cartes sur table avec eux. «Utilisez-nous. Utilisez nos services», leur a-t-elle lancé.

Le problème de la succursale de St-Gérard provient du fait que les gens l'utilisent principalement comme comptoir de dépôt et de retrait, chose qui n'est aucunement rentable pour l'institution. Selon Mme Dallaire, où la caisse fait son argent, c'est surtout avec les hypothèques et les placements.

«Dès qu'une banque de Sherbrooke offre ¼ % de moins que nous sur les hypothèques, certains n'hésitent pas à tout retirer et à aller chez eux. C'est normal après cela que la succursale ait de la difficulté à survivre», explique-t-elle.

Si certains résidants réclament quant à eux leur droit à des taux d'intérêt aussi avantageux que les compétiteurs, Brigitte Dallaire leur répond qu'ils peuvent y aller. «Par contre, ils doivent assumer que leur caisse locale fermera ses portes. Quand on parle d'achat local, ce n'est pas juste pour les produits de consommation, c'est aussi pour les produits financiers».

Une réalité qui reste

Alors que la succursale de St-Gérard devait fermer ses portes à cause d'un manque de rentabilité et d'investissements à venir dépassant les 100 000 $, Mme Dallaire sait qu'un lourd travail de remaniement de budget sera à prévoir. Les rénovations sur l'édifice sont toujours à exécuter et la modernisation des équipements est encore à faire. «Je ne sais vraiment pas ce que je vais faire de ce côté», laisse-t-elle entendre.

À cela, elle ajoute que si les membres de la succursale de St-Gérard tiennent vraiment à leur établissement, la balle est maintenant dans leur camp. «Ils devront nous faire confiance pour les autres services. Pas juste pour les transactions». 

 


La boîte à chanson grivoises Paillardes, osées, coquines
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Habitations Plus a le vent dans les voiles !

Habitations Plus a le vent dans les voiles !
1736 jeunes à la 2e édition des Jeux de Sherbrooke

1736 jeunes à la 2e édition des Jeux de Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Les côtés sombres et souvent bien cachés de l’alcool

Les côtés sombres et souvent bien cachés de l’alcool
Silence, on roule pour les victimes

Silence, on roule pour les victimes
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

La boîte à chanson grivoises Paillardes, osées, coquines
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Club de Golf de Sherbrooke
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 23 mai 2018
Rapetisser les humains

Catherine Côté
Mercredi, 23 mai 2018
Le style à tout âge!

François Fouquet
Mardi, 22 mai 2018
Qu’est-ce qu’on a échappé?

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 22 mai 2018
LE CEREFS : pour apprendre en temps réel

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 21 mai 2018
Le choix de votre profil à l'école secondaire du Triolet

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Lundi, 21 mai 2018
Avez-vous pensé à votre silhouette pour cet été ?

Golf et Académie Longchamp inc. 2018
Entretien avec Christian Fréchette, à l’aube des 50 ans du Da Toni Par Cynthia Dubé Lundi, 21 mai 2018
Entretien avec Christian Fréchette, à l’aube des 50 ans du Da Toni
Arrête, t’es pas faite pour courir !!! Par Isabelle Perron Mercredi, 16 mai 2018
Arrête, t’es pas faite pour courir !!!
Mort suspecte: tout porte à croire qu’il s’agit d’un meurtre Par Cynthia Dubé Jeudi, 17 mai 2018
Mort suspecte: tout porte à croire qu’il s’agit d’un meurtre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous