magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
20°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Le Cégep de Sherbrooke a procédé à l'inauguration de son espace extérieur sur le campus, dédié aux étudiants.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Eliane Thibault Par Eliane Thibault
info@journalhsf.com

Mercredi, 2 décembre 2009

Une murale pour les pompiers de Hampden


2 Décembre 2009

 Imprimer   Envoyer 

par Eliane THIBAULT

Le nouveau maire de Hampden et pompier, Bertrand Prévost, dispose d'un talent certain en dessin. Habitué de griffonner des personnages de bandes dessinées sur des feuilles volantes, ses collègues ont remarqué ce don et lui ont fait un cadeau bien spécial. Dans la salle de repos de la caserne d'incendie, un mur blanc lui a été offert afin qu'il en fasse une murale.

Lorsqu'il parle de son œuvre, Bertrand Prévost reste modeste. Même s'il remarque ici et là quelques erreurs de proportions ou de technique, l'homme avoue être très fier de son travail qui a comme thème le travail de pompier. «Je n'avais jamais peint de toiles de ma vie. Je ne savais pas vraiment par où commencer quand on m'a fait la demande», raconte-t-il.

Pour concrétiser cette œuvre faisant 8 x 14 pieds, Bertrand Prévost raconte avoir eu l'aide d'un quadrillé préalablement dessiné sur du papier, qu'il a ensuite transposé au mur. Pour ce qui est du type de peinture utilisé, l'artiste avoue y avoir été avec la facilité. «C'est de la peinture ordinaire, achetée à la quincaillerie. Il y a aussi des restes de peinture de chez nous », dit-il en riant.

 

Des réactions positives

En tout et partout, Bertrand Prévost estime avoir mis une quarantaine d'heures sur sa murale. Maintenant qu'elle est complétée, l'homme raconte que les réactions de ses collègues sont bien positives. «On me dit que je devrais travailler là-dedans», avoue-t-il modestement en ajoutant être bien conscient que ce domaine est difficilement lucratif.

De plus, son travail a même été remarqué par l'un des fournisseurs de la caserne. «Les bonbonnes que j'ai dessinées sont celles d'une entreprise bien précise. Quand le représentant a vu ça, il a demandé à prendre une photo».

Bien qu'un seul mur ait été utilisé pour cette œuvre, Bertrand Prévost prévoit poursuivre le travail sur les autres murs. Malheureusement pour la population, la murale n'est pas accessible à tous. Seuls les utilisateurs de la salle de repos de la caserne y ont accès.     

 


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
250 familles auront droit à un Panier de la rentrée

250 familles auront droit à un Panier de la rentrée
299 constats d’infraction en zone scolaire!

299 constats d’infraction en zone scolaire!
NOS RECOMMANDATIONS
Programmes et vocations de l'école secondaire de la Montée

Programmes et vocations de l'école secondaire de la Montée
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique

Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Recherché pour vol d’aspirateurs Par Vincent Lambert Lundi, 10 septembre 2018
Recherché pour vol d’aspirateurs
Magog: 5 arrestations pour alcool au volant Par Vincent Lambert Lundi, 10 septembre 2018
Magog: 5 arrestations pour alcool au volant
Une Sherbrookoise aux JO Par René Dubreuil Jeudi, 13 septembre 2018
Une Sherbrookoise aux JO
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous