magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
0°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Mardi, 24 novembre 2009

Un second souffle pour la Base de Plein air La Patrie


24 Novembre 2009

 Imprimer   Envoyer 

par Eliane THIBAULT
À 50 minutes de Sherbrooke se cache un joyau de paysage, où la pollution lumineuse fut enrayée. À cet endroit, on peut y observer les étoiles, dormir au son de l'eau qui coule et apprécier à chaque respiration l'odeur de cèdre. Avec son service trois étoiles, la Base de Plein air La Patrie offre aux amants de la nature un vrai retour aux sources.

Jadis connus sous le nom de Base de plein air Ditton-Air, les lieux ont eu plusieurs fonctions au courant des années. Utilisés pour les camps de jour estivaux, l'entraînement du biathlon ou comme camping, c'est maintenant un centre d'hébergement multifonctionnel où le client a accès à une multitude de services nature.

Ici, oubliez le spa, les massages et l'enrobage aux algues pour vous détendre. Le ressourcement se fera plutôt via les 23 km de sentiers pédestres qui accueillent les skis de fond et les raquettes l'hiver.

Un hébergement sur mesure
Selon les besoins, plusieurs opportunités sont offertes. Du chalet 4 saisons à la cabane en bois rond sans électricité, en passant par le dortoir qui peut accueillir les groupes plus nombreux, tous y trouvent leur compte. «Dans le temps de la chasse, le site est plein et l'hiver nous sommes un relais pour les motoneiges. Sinon, nous accueillons souvent des compagnies qui veulent créer un esprit d'équipe entre les employés», explique l'un des trois propriétaires, Denis Poisson.

Pour les repas, encore là, c'est le client qui décide. «Nous offrons le service de repas pour les groupes, mais ceux qui préfèrent le faire eux-mêmes ont accès à la cuisine.»

En fait, Denis Poisson précise que chez eux, il n'y a pas de règles. L'administration compte plutôt sur le civisme des gens pour assurer un bon fonctionnement. «Nous sommes bien accommodants. Lorsque les clients nous contactent, ils se rendent compte que pour nous, rien n'est impossible», assure M. Poisson.

Des Amérindiens à la Mongolie
En plus des installations traditionnelles, une yourte trône fièrement sur le terrain. Disponible autant l'été que l'hiver, l'installation provient directement de la Mongolie et est meublée en conséquence.

Bien qu'il n'y en ait qu'une seule pour le moment, M. Poisson aimerait en aménager d'autres au courant des années. Sinon, il raconte qu'un village indien pourrait bientôt voir le jour grâce à l'installation de tipi sur le bord du ruisseau.

Des activités nature
Propriétaires du terrain d'une quarantaine d'acres depuis moins d'un an, Denis Poisson, Carole Dolbec et Marco Thériault y vont petit à petit quant aux investissements. «À ce jour, nous avons investi près de 100 000 $ et beaucoup de temps afin de remettre les bâtiments déjà existants en bon état», confirme M. Poisson.

Cependant, les idées ne manquent pas pour développer le site, toujours en offrant des tarifs abordables. Denis Poisson raconte qu'en plus de la vue incroyable sur les Appalaches, les visiteurs peuvent également admirer un pin blanc de 60 mètres de hauteur ainsi qu'un bouleau jaune évalués tous deux à 200 années de vie. «Nous songeons à créer des visites touristiques pour les faire connaître.»

Sinon, l'idée d'offrir aux résidants du secteur le brunch du dimanche et des parties de sucre au printemps pourraient éventuellement s'ajouter à la liste des services.

Pour plus d'informations sur la Base de Plein air La Patrie, contactez le 819 888-2555 ou consultez le www.dittonair.com

Photo
La yourte mongolienne offre à ses adeptes un dépaysement total.

 

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Deux chiens et un chat abandonnés retrouvés avec la peau sur les os

Deux chiens et un chat abandonnés retrouvés avec la peau sur les os
Deux nouveaux parcs et un circuit de mosaïcultures

Deux nouveaux parcs et un circuit de mosaïcultures
NOS RECOMMANDATIONS
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt
Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours

Explosion à Sherbrooke: l’enquête toujours en cours
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
Jessica Mackey, Via L'Attitude
Samedi, 24 février 2018
Cholestérol alimentaire, quel est l’impact?

Béatrice Dupont-Chartier
Jeudi, 22 février 2018
L'importance de s'impliquer à l'école

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 22 février 2018
Quelle est la solution à l’incompétence d’un salarié?

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 22 février 2018
Le Cégep de Sherbrooke selon Marie Théorêt

Daniel Nadeau
Mercredi, 21 février 2018
Le legs de Justin

William Lafleur
Mercredi, 21 février 2018
Ne tourne pas les coins ronds, mais assoupli tes attentes

Isabelle Perron
Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!

Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers Par Cynthia Dubé Lundi, 19 février 2018
Mort d’un piéton : le chauffard était connu des policiers
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone Par Guillaume Rousseau Lundi, 19 février 2018
Quelques aspects juridiques entourant la question autochtone
Écoute-moi !!! Par Isabelle Perron Mercredi, 21 février 2018
Écoute-moi !!!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous