Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Théâtre des employés du CHUS
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Vendredi, 20 novembre 2009

La Fondation Louis-St-Laurent répond à un besoin croissant


20 Novembre 2009

 Imprimer   Envoyer 

par Pierre HÉBERT

L'utilité de la Fondation Louis-St-Laurent est indéniable. Le nombre de demandes croissant et l'importance de l'aide financière accordée, sans cesse à la hausse, démontrent que cet outil répond à un réel besoin. Depuis cinq ans, particulièrement, avec la mise sur pied de la soirée Oktoberfest, les généreux donateurs joignent l'utile à l'agréable en prenant plaisir à contribuer dans le cadre d'une soirée-bénéfice bière et saucisses.

L'initiative, qui remporte un éclatant succès, est le fruit d'un travail acharné. De nombreux bénévoles et commanditaires mettent l'épaule à la roue pour faire de l'Oktoberfest la principale et plus lucrative collecte de fonds de l'organisme. Encore cette année, ce sont plus de 350 personnes qui ont généreusement participé à l'activité.

 

Retombées

La Fondation Louis-St-Laurent a plus que jamais sa raison d'être. Son objectif est de venir en aide, entre autres, aux parents qui ne peuvent payer le matériel scolaire de base et certains aspects essentiels pour leur enfant. «L'année dernière, explique le président, Gilles Chainey, nous avons eu une centaine de demandes et nous avons distribué près de 6 000 $ pour l'achat de cahiers d'exercices, de cartes repas, pour l'inscription à des camps musicaux, en bourse pour l'inscription au Cégep, et Bourses reconnaissance remises au gala des Méritas scolaires». La fondation vient également en aide, «par la bande», à l'harmonie de l'école. Les jeunes musiciens se produisent lors du cocktail de l'Oktoberfest et la fondation verse une contribution financière.

La fondation est en pleine croissance. En 2004, au moment de lancer le souper Oktoberfest, l'organisme disposait d'un capital de fonds de quelque 22 000 $. Aujourd'hui, ce chiffre a grimpé à 46 000 $ et les responsables aimeraient bien atteindre le chiffre magique de 100 000 $ pour 2012 à l'occasion des retrouvailles marquant le 30e anniversaire de la Polyvalente Louis-St-Laurent. «Pour assurer la pérennité de la fondation, ça nous prend un capital de fonds de 100 000 $», précise M. Chainey.

 

Formule innovante

Même si la soirée Oktoberfest devient un incontournable, d'année en année l'événement comporte son lot de nouveautés. Cette tâche, de mentionner M. Chainey, incombe au président de chaque édition. Ces personnes ont pour mandat d'apporter une nouveauté. Incidemment, à la première édition, le président, Martin Mailhot, a instauré une mosaïque sur laquelle y sont présentés les généreux commanditaires. Par la suite, Renaud Fortier a effectué un don de 1000 $. L'année dernière, Mario Gelé, propriétaire du Poulet du Pont Couvert a défrayé une partie du repas. Cette année, l'organisme a innové en présentant une coprésidence soit Serge Lemieux et Luc Cadieux, respectivement président du conseil d'administration de la Caisse populaire Desjardins de Dudswell-Saint-Camille et ancien directeur maintenant retraité. Le tandem a promis d'organiser un tournoi de golf-bénéfice pour 2010. Les membres de la fondation portent une attention particulière sur le choix des présidents et de la provenance géographique de façon à bien assurer la représentativité de l'ensemble du territoire. Du même souffle, M. Chainey mentionne que le président pour la prochaine édition sera une personne du secteur de Weedon. Bien que l'Oktoberfest soit l'activité majeure de financement, d'autres s'ajoutent en cours d'année.

La Fondation Louis-St-Laurent a le vent dans les voiles; l'implication du milieu et l'appui des commanditaires font en sorte que les grands gagnants seront les élèves. Le directeur de la polyvalente, Claude Giguère, et membre de la fondation, mentionne que les demandes d'aide sont totalement confidentielles. Selon ce dernier, même le conseil d'administration ne connaît pas l'identité des demandeurs.

 

Photo :

À l'avant, nous retrouvons de gauche à droite Serge Scrosati, Louise Poisson, Maude Robert et Gilles Chainey. Dans le même ordre à l'arrière, Claude Giguère, Jean-Étienne Remy, Vincent Beaudoin et Benoit Tremblay. Étaient absents au moment de la photo Charles Labrie et Jacques Morin.

 

 

     

 


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Jean Des Rosiers passera le flambeau

Jean Des Rosiers passera le flambeau
Le portage du nouveau-né

Le portage du nouveau-né
NOS RECOMMANDATIONS
Une adolescente portée disparue

Une adolescente portée disparue
Changer ? Oui, tu as le droit !

Changer ? Oui, tu as le droit !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 24 novembre 2017
De tout pour tous les goûts !

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 23 novembre 2017
Schweizer

Isabelle Fournier
Jeudi, 23 novembre 2017
Le désir de performance chez les adolescents

René Dubreuil
Mercredi, 22 novembre 2017
Les nouvelles rondes de René

Catherine Côté
Mercredi, 22 novembre 2017
Party de bureau: comment éviter les faux-pas !

Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Tire le coyote
Taxi à prix réduit pour les jeunes de Magog Par Cynthia Dubé Mercredi, 22 novembre 2017
Taxi à prix réduit pour les jeunes de Magog
Changer ? Oui, tu as le droit ! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017 Par Yves Paquette Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous