magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
1°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 18 novembre 2009

Magasin général à Lingwick


18 Novembre 2009

 Imprimer   Envoyer 

Une jeune relève veille sur ce commerce centenaire

 

par Pierre HÉBERT

Véritable institution centenaire, le Marché Bernadin à Lingwick, prochainement le Magasin général Morin, semble être là pour durer plusieurs années puisqu'une jeune relève prend la suite des choses. Véronique Ferland et Marie-Soleil Morin sont propriétaires majoritaires du commerce, mais toujours avec l'implication de Martin Morin qui détient encore une participation dans l'entreprise.

L'ancien propriétaire majoritaire n'a pas fait que vendre la majorité des parts à sa conjointe et sa soeur. Il a attiré une nouvelle famille à Lingwick. Marie-Soleil Morin a quitté Granby avec son conjoint et ses trois enfants pour s'installer dans ce petit coin de pays. «Mon frère (Martin) m'avait parlé du projet depuis un certain temps. J'ai finalement accepté. Je suis venue parce que mes deux frères sont ici. Je me rapproche de ma famille. J'ai 28 ans et je veux quelque chose à moi». Ironie du sort, les frères en question sont également originaires de Granby et demeurent à Lingwick depuis un certain temps».

Véronique Ferland, conjointe de Martin Morin, mentionne que «ça fait différent d'être propriétaire. On peut s'impliquer plus. Vaut mieux ne pas compter les heures, mais quant tu mets plus que 60 heures et que c'est pour toi, c'est valorisant de travailler. Nous sommes maintenant trois à dire nos idées et ça ouvre de nouvelles voies», d'ajouter Mme Ferland. Mentionnons que ces promoteurs ont bénéficié d'un coup de pouce du Centre local de développement (CLD) et de la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC), tous deux du Haut-Saint-François, pour réaliser leur projet.

Le Magasin général Morin est l'incarnation même de toute la signification du service de proximité. Sous un seul toit, on y trouve un paquet de choses. Service d'essence, poste, épicerie, bière, quincaillerie, articles de chasse et pêche avec vente des permis appropriés ainsi que le service d'enregistrement pour la chasse, département de vêtements et chaussures de travail, articles de scies à chaîne, mini club vidéo, service de gaz propane, de réservoir pour les soudeurs et restaurant ne sont qu'un aperçu de la multitude de possibilités que l'on retrouve à cet endroit, situé en plein coeur de la municipalité de quelque 500 personnes.

Pour les personnes croyant qu'il s'agit d'un petit commerce où on peut se la couler douce, détrompez-vous. Ouvert sept jours semaine, 365 jours par année de 6 h 30 à 10 h selon la saison, le magasin général est tout sauf un petit commerce tranquille. Présentement, le magasin général et le restaurant roulent à fond de train. «C'est notre plus grosse période de l'année. Avec la chasse, il y a beaucoup de monde de l'extérieur. Nous avons trois clubs de chasse à Lingwick sans compter ceux qui louent leur terre aux chasseurs, ça triple notre achalandage. Nous sommes occupés trois périodes sur quatre pendant l'année. L'hiver, c'est plus tranquille et ça fait du bien», de mentionner Véronique Ferland.

Le trio d'actionnaires, pour ainsi dire, avec Martin Morin, sa conjointe, Véronique Ferland et sa soeur, Marie-Soleil Morin fait en sorte que l'entreprise devient une affaire tissée serrée. Et tout ce beau monde demeure près l'un de l'autre. «On s'entraide et lorsqu'on a besoin d'aide, une peut aller jeter un oeil aux enfants juste à côté. On est pas mal toujours sur la même longueur d'onde», de lancer Mme Ferland. En outre, nos jeunes propriétaires commencent à impliquer leurs enfants dans l'entreprise. Leur plus vieux donne un coup de main à l'occasion. «Il faut les impliquer, leur montrer que dans la vie, il faut travailler», de lancer Mme Ferland.

Même s'ils proviennent de l'extérieur, ces personnes se sentent parfaitement confortables à Lingwick. «Les gens sont très accueillants, c'est un beau village. Le monde aime les nouveaux arrivants», mentionne Mme Ferland. Arrivée depuis à peine cinq mois, Marie-Soleil Morin ajoute «moi, j'ai été bien accueillie; on m'a remis un panier pour les nouveaux arrivants». Mme Feland ajoute «quand je suis arrivée, c'était surtout des retraités qui venaient s'installer à Lingwick; depuis un certain temps, on remarque que c'est de plus en plus de jeunes familles».

Avec cette jeune relève, l'entreprise centenaire de Lingwick semble reposer sur de bonnes bases. Enthousiasmés par leur village, les gens qui le composent, nos propriétaires ont la ferme intention de poursuivre leur travail encore longtemps.  

 

Photo

Nous apercevons la jeune relève, soit Véronique Ferland et Marie-Soleil Morin.

 

 


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Recette de pâté chinois quinoa et patates douces

Recette de pâté chinois quinoa et patates douces
Génération changement

Génération changement
NOS RECOMMANDATIONS
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

L’autorité parentale: droits et obligations des parents
Série Danse : le secret de son succès

Série Danse : le secret de son succès
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 22 octobre 2018
Joins-toi à moi !

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 19 octobre 2018
Plats d’automne à la mijoteuse

Me Ariane Ouellet
Jeudi, 18 octobre 2018
L’autorité parentale: droits et obligations des parents

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Nos deux universités se démarquent au pays Par Vincent Lambert Lundi, 15 octobre 2018
Nos deux universités se démarquent au pays
L’emprise du doute Par Alexis Jacques Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute
Sommes-nous si différents? Par Cynthia Dubé Vendredi, 19 octobre 2018
Sommes-nous si différents?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous