magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 4 mai 2016

Regards vers le Haut dans le HSF



 Imprimer   Envoyer 

Inspirées du colloque Regards vers le Haut en septembre 2014, une quarantaine de personnes, réunies à la salle Guy-Veilleux de Cookshire-Eaton, ont choisi récemment d'Agir ensemble, afin de bâtir l'avenir du Haut-Saint-François et de s'engager prioritairement sur l'amélioration de 5 éléments phares parmi plus d'une vingtaine.

Les représentants d'organismes et des élus basaient leurs décisions sur les données fournies par le Groupe d'accompagnement des communautés du Haut-Saint-François (GAC). En 2008, le GAC avait établi le Tableau de bord des communautés du HSF et sur les résultats des études et des analyses colligées depuis l'activité Regards vers le Haut de septembre 2014.

Confrontés à la problématique de la faiblesse du développement économique de la MRC, les invités ont identifié que, pour changer la donne, l'ensemble des décideurs et délégués d'organismes devait s'investir pour améliorer les services de proximité en santé. Il devait miser sur la formation et l'éducation, préserver et améliorer la qualité de l'environnement et, enfin, trouver des moyens de bonifier le pouvoir d'achat des gens. Constat a été fait, sur ce sujet, de la faiblesse des revenus des personnes habitant l'Est de la MRC et des femmes à la grandeur du territoire.

La mission, que se sont donnée les participants, concerne l'amélioration du sort des populations de la MRC. À l'exemple de la réussite du projet de la Cité-école Louis-Saint-Laurent, les délégués ont décidé de regrouper leurs forces, malgré leurs différences. Rappelons que tous ces intervenants, de 2009 à ce jour, ont changé la face du décrochage scolaire, le ramenant à 17,6 % parce qu'ils ont choisi de croire dans les élèves et qu'ils ont pris les moyens pour y arriver. En 2008, on parlait de 28,4 % d'abandon.

Se basant sur les onze balises déterminées par l'Organisation pour la Coopération et le Développement Économiques (OCDE), le GAC a préparé un plan d'actions communes à partir de données justes et claires de la MRC. Ainsi, les faiblesses et les menaces qui pourraient compromettre la saine évolution socioéconomique régionale ont été recensées. Il en a été de même des opportunités et des forces territoriales.

Vingt et un groupes d'acteurs qui réunissent des élus, des dirigeants d'organismes ont défini depuis le début, quelque six cent trente énoncés ventilés dans les onze balises de l'OCDE. L'éducation, l'emploi, les revenus, la santé, l'environnement, le logement, les liens sociaux, l'équilibre travail-vie, la satisfaction, la sécurité et l'engagement civique en font partie.

En premier, le GAC a suggéré de choisir une des cinq propositions dans les blocs éducation, emploi, revenus, santé et collectivité. Les panélistes ont privilégié la santé. Pour la rétention des gens dans la MRC et pour en accueillir des nouveaux, on veut maintenir des services de proximité, pouvoir rencontrer un médecin de famille et garder les cliniques sans rendez-vous.

Malgré un taux de décrochage moindre, la culture de formation est faible dans le HSF. Le pourcentage des élèves qui choisissent les études supérieures est plus bas qu'ailleurs. En ce sens, il importe de sensibiliser la population à ce phénomène. À égalité, les répondants ont convenu qu'il fallait investir des énergies et de l'argent pour promouvoir le développement des secteurs agricoles et forestiers en harmonie avec les citoyens. L'agroforestier occupe quelque 78 % du territoire de la MRC.

La protection de l'environnement en a rallié plusieurs. Les actions entreprises pour la préserver favorisent la qualité de vie et la santé des gens du milieu et attirent de nouveaux résidents. Les revenus familiaux ont été mis en cause. Les données démontrent que les salaires dans la MRC sont les plus faibles en Estrie. Les travailleurs vivant dans l'Est du territoire et les femmes sont les plus affectés par ce phénomène.

Les efforts concertés des élus et des organismes sont nécessaires pour faire évoluer positivement le futur de la MRC. « Ce que nous voulons pour le HSF et ses 14 municipalités: améliorer significativement les indicateurs socioéconomiques et sanitaires du territoire du HSF en tenant compte des différentes situations vécues et prévisionnelles dans les différentes communautés », écrivait l'équipe de développement du HSF.

Richard Tanguay, président de la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC), faisait remarquer que tout était important dans la démarche entreprise. Il reconnaissait les difficultés à établir les priorités en ce qui concerne les prochaines actions. « Des cinq balises à analyser, il va en rester six autres ; on a besoin des gens pour aller de l'avant », laissait-il entendre. Il incitait les intervenants à faire descendre l'information dans les milieux pour les faire remonter aux responsables du dossier.

Dominic Provost, directeur de la MRC et du Centre local de développement (CLD), pour sa part rappelle qu'il reste deux rencontres avec les groupes sectoriels pour terminer de définir les priorités. « On veut s'assurer de la même photo pour de l'action concertée ; il y a des gains à travailler ensemble quand on a un diagnostic commun, des enjeux communs, des actions communes », s'est-il plu à marteler.

Cette démarche concerne toute la population, rappelait Renée-Claude Leroux, technicienne en loisirs à la Cité-école, et Koralie Laroche, ministre de l'Environnement. « La MRC a approché les jeunes pour les intégrer dans le futur de la MRC », indiquaient-elles. Pour sa part, Jenny Mailhot, directrice de la Corporation de développement communautaire (CDC), rappelait la problématique de beaucoup de femmes qui les empêcheraient de s'impliquer dans l'essor économique de la MRC. Même, elles en sont plus les victimes que des participantes. « Il faut assurer la sécurité physique et psychique des femmes », insistait-elle. Elle souhaite les voir sortir de la violence, de leur rôle incarné dans des tâches définies pour qu'elles prennent leur place dans les décisions de la MRC.


Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Jour J pour les candidats: Luc Fortin demande un 2e mandat

Jour J pour les candidats: Luc Fortin demande un 2e mandat
CRLM

CRLM
NOS RECOMMANDATIONS
Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers

Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers
Six question à John McGale

Six question à John McGale
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Cégep de Sherbrooke
Dimanche, 14 octobre 2018
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 12 octobre 2018
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!

Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Du bon bord du gazon 4 de 4 Par Hughes Letourneau Vendredi, 12 octobre 2018
Du bon bord du gazon 4 de 4
Cocktail Construction MF Guillemette 2018 Mardi, 9 octobre 2018
Cocktail Construction MF Guillemette 2018
Une démarche qui a fait ses preuves Par Cégep de Sherbrooke Lundi, 8 octobre 2018
Une démarche qui a fait ses preuves
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous