magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 25 février 2015

L'avant-dernière assemblée du C.A. du CSSS du HSF



 Imprimer   Envoyer 

Lors de l'avant-dernière assemblée du conseil d'administration du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Haut-Saint-François, plusieurs informations ont fait sursauter les personnes présentes.

Quelques-unes d'entre elles représentaient les malades du CHSLD de Weedon. Entre autres, un recomptage des votes sur une proposition adoptée à 6 contre 4, qui s'opposaient à réunir en une même trois autres adoptées précédemment, a soulevé l'ire de ceux qui s'étaient rendus à cette rencontre. Avec la permission du président du C.A, Alain Coulombe, les propos de la soirée ont été enregistrés.

Lors de la période de questions, on a voulu vérifier pourquoi la porte prothétique a été enlevée et remise plus tard. Mario Morand, directeur des CSSS du HSF et des Sources, a expliqué qu'une erreur s'était produite. Lors d'une entrevue téléphonique, Richard Tanguay, maire de Weedon, a mentionné que le permis demandé portait sur le déplacement d'une simple porte coupe-feu. À la suite d'une plainte déposée au bureau municipal, on a constaté que la demande ne correspondait pas à la tâche. Tout a dû être remis en état. « Il faut se conformer aux règles municipales », rappelait M. Tanguay. Il faisait remarquer que, malgré cet incident, « le fait d'avoir accordé le premier permis est la preuve de la collaboration de la Ville avec le CSSS, mais les informations fournies étaient fausses », d'où le refus de procéder, a-t-il ajouté.

Par la suite, on a fait remarquer à M. Morand que les plans de «Tout sous un même toit» (TSMT) en étaient au stade préliminaire. En réponse, le dg a spécifié que le projet était déposé à l'Agence de santé et des services sociaux (ASSS) pour en vérifier la faisabilité technique. Ces plans « seront suivis de plans professionnels sur invitation », a-t-il mentionné. Il espère que le projet validé sera prêt au printemps. Sur ce sujet, M. Tanguay a vivement réagi lors d'une conversation téléphonique. Faisant part de son expérience dans le domaine, il explique qu'il y a « quatre niveaux dans la réalisation d'un projet: les plans préliminaires, l'engagement conditionnel (à l'approbation du projet), l'engagement défini selon les architectes et les ingénieurs et l'engagement pécuniaire. Avec le projet de 6 M$, on est encore dans les préliminaires, dans les esquisses. Lors des plans définitifs, les coûts peuvent monter à 7 ou 8 M$ », lâchait-il d'un trait.

Le docteur Yves St-Pierre a demandé pourquoi au sous-sol du CLSC, on a refait neuf bureaux et quels ont été les coûts de ces travaux. Était-il nécessaire de le faire puisque sous peu, les locaux seront transférés au CHSLD lors de l'exécution du projet TSMT ? M. Morand a invoqué la nécessité de les rénover pour que ceux qui les occuperont travaillent dans un meilleur environnement. Les coûts auraient été de quelque 20 000 $.

Lors de la présentation de la situation financière du CHSLD, l'assemblée a été surprise d'apprendre qu'entre la 7e et la 10e période administrative, il y a eu un déficit de 200 000 $. Toutefois, différentes compressions, dont la diminution d'heures de service et de personnel, ont permis de le réduire à 44 000 $. Selon le dg, il n'y aurait pas eu de coupe dans les soins à domicile. « On a débordé sur les heures, on ramène à ce qui est prévu. On a mis 3 100 h de plus sur ce budget », a-t-il indiqué. Les réductions au niveau des banques de temps et du personnel et d'autres réaménagements devraient permettre d'éponger le déficit. De son propre aveu, ce sera une mauvaise note au dossier.

M. Morand annonçait qu'un nouvel appel d'offres a été lancé le 9 février pour la ressource non institutionnelle (RNI) de 20 lits. Les réponses reçues seront analysées en C.A. lors de la dernière réunion du conseil reportée au 25 mars.

La construction du CHSLD à East Angus a franchi une nouvelle étape. M. Morand informait les personnes présentes que le terrain venait d'être acheté et que la construction devrait commencer ce printemps.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Un réseau qui faisait la vente de cocaïne et de crack démantelé

Un réseau qui faisait la vente de cocaïne et de crack démantelé
26 producteurs au Marché d’automne

26 producteurs au Marché d’automne
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Maîtres du temps

Maîtres du temps
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 20 novembre 2018
Guide de survie pour les fameux partys de Noël

François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
El Tabernaco ouvre à Drummondville Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 novembre 2018
El Tabernaco ouvre à Drummondville
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique Par Cégep de Sherbrooke Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique
Tu veux perdre du poids? Lèves-en Par William Lafleur Mercredi, 14 novembre 2018
Tu veux perdre du poids? Lèves-en
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous