magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
7°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 28 janvier 2015

Projet de haldes à Dudswell



 Imprimer   Envoyer 

L'adoption à l'unanimité, par le conseil des maires, du règlement permettant d'agrandir l'affectation extraction dans le territoire du Haut-Saint-François, sur la recommandation du conseil d'administration de la MRC, permettra à la compagnie Graymont, à Dudswell, d'aller de l'avant avec son projet, ce qui devrait assurer la pérennité de cette dernière pour les 50 prochaines années.

Le nouveau règlement a été adopté tel que présenté lors de l'assemblée de consultation tenue récemment à Dudswell. Nicole Robert, préfet de la MRC, explique cette décision attribuable au fait qu'aucun élément technique concernant la composition de la règlementation n'avait été soulevé par les citoyens de Dudswell. « Notre règlement a été bien travaillé. » Toutefois, les membres du comité de la MRC qui assistaient à la rencontre ont tenu compte des craintes manifestées par quelques citoyens, de mentionner Mme Robert et c'est dans cet esprit que la MRC suggère à la municipalité de Dudswell ainsi qu'à Graymont de former un comité de vigilance, composé de citoyens neutres. À cela, on demande également la création d'un comité technique, composé de représentants de Graymont, de la MRC et de la municipalité dont le mandat sera de trouver des alternatives aux empilements des pierres. Nathalie Laberge, aménagiste à la MRC, a présenté un compte-rendu de la consultation publique tenue à Dudswell précédant le vote des maires. Elle a signalé les craintes de certains citoyens quant au bruit, la pollution visuelle et le risque de contamination de l'eau. 

Projet

 La compagnie Graymont avait demandé à la MRC de modifier sa règlementation pour lui permettre le dépôt de pierres non valorisables sur deux sites. Le premier d'une superficie de 40,1 hectares sera situé à l'intersection du chemin Poulin et de la route 255. Le second, celui qui soulève davantage d'inquiétude chez les citoyens, d'une superficie de 47,05 hectares, sera situé au nord-ouest de la tête du lac d'Argent, soit à environ 1,1 km du plan d'eau. On prévoit également qu'à terme la halde de ce site dépassera la cime des arbres de 16 à 20 mètres. La réalisation du projet devrait également entraîner la construction d'une nouvelle section de chemin d'exploitation et l'élargissement de celui existant.

Dans son libellé, la nouvelle règlementation mentionne vouloir assurer la protection de la population, de l'environnement et des paysages ainsi qu'éviter les conflits d'usages tout en permettant à Graymont de poursuivre ses opérations. On y mentionne entre autres l'obligation pour la compagnie d'obtenir un certificat d'autorisation municipal, de prendre des dispositions relatives à la restauration de la pierre non valorisable et modulation en fonction de la visibilité. La compagnie devra présenter un plan de végétalisation et de reboisement des haldes et buttes-écrans pour diminuer l'impact visuel. Il est également prévu que l'entreprise prenne des mesures pour la préservation de la qualité de l'eau, de contrôle de l'érosion et qu'elle instaure des distances séparatrices relatives aux nouveaux chemins d'exploitation. L'installation de buttes-écrans en plus de prendre des mesures pour contrôler la pollution atmosphérique s'ajoute aux obligations de l'entreprise.

Graymont

Alexandre Renaud, directeur environnement et santé sécurité pour l'Est canadien chez Graymont, rappelle que l'entreprise est d'accord avec la nouvelle règlementation. Il voit d'un bon œil la création d'un comité de vigilance et technique. « C'est la façon qu'on s'enligne (chez Graymont) dans l'optique de collaboration et de partenariat.  » Ce dernier rappelle que l'entreprise avait déjà amorcé une collaboration plus étroite avec la communauté en créant le comité Harmonie, dont l'objectif est de travailler avec le milieu à l'amélioration de la qualité de vie.

Mentionnons que la règlementation de la MRC concerne l'affectation extraction et ne touche pas les autres sablières et carrières sur le territoire. Le ministère des Affaires municipales a 60 jours pour l'étudier et l'approuver. Toutefois, Gaymont aura encore plusieurs étapes à franchir auprès des divers ministères et organismes comme celui du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques, sans oublier la Commission de protection du territoire agricole du Québec pour réaliser son projet.   

 


Relais pour la vie Sherbrooke 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Limocar inaugure ses nouveaux locaux

Limocar inaugure ses nouveaux locaux
Demi-Marathon RBC : 3500 coureurs réunis sur la ligne de départ

Demi-Marathon RBC : 3500 coureurs réunis sur la ligne de départ
NOS RECOMMANDATIONS
Le Quartier Portland sera prêt pour l’automne

Le Quartier Portland sera prêt pour l’automne
Meurtre au Jardins de Ville: la victime dévoilée

Meurtre au Jardins de Ville: la victime dévoilée
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 21 mai 2018
Le choix de votre profil à l'école secondaire du Triolet

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Lundi, 21 mai 2018
Avez-vous pensé à votre silhouette pour cet été ?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 18 mai 2018
Les côtés sombres et souvent bien cachés de l’alcool

René Dubreuil
Vendredi, 18 mai 2018
Les nouvelles rondes de René

Club de Golf de Sherbrooke
Arrête, t’es pas faite pour courir !!! Par Isabelle Perron Mercredi, 16 mai 2018
Arrête, t’es pas faite pour courir !!!
La remise à l’état naturel des rives obligatoire d’ici octobre 2019 Par Cynthia Dubé Mardi, 15 mai 2018
La remise à l’état naturel des rives obligatoire d’ici octobre 2019
La création des cégeps : un changement arrivé juste à point Par Cégep de Sherbrooke Lundi, 14 mai 2018
La création des cégeps : un changement arrivé juste à point
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous