magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Lundi, 23 décembre 2013

Le projet du CHSLD et du CLSC unique à Weedon



 Imprimer   Envoyer 

Le conseil d'administration du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Haut-Saint-François a tranché. Le projet d'un bâtiment unique pour contenir le Centre local de services communautaires (CLSC) et le Centre d'hébergement pour soins longue durée (CHSLD) ira de l'avant. Telle était la position du C.A. le 18 décembre dernier devant quelque 175 personnes provenant principalement de Weedon, en votant 12 voix pour et 5 contre.

Mario Morand, directeur général des CSSS du Haut-Saint-François et des Sources, s'est dit satisfait de la décision qu'a rendue le C.A. Visiblement soulagé de voir ce projet enfin adopté malgré la tourmente qu'il a générée, il affirme encore que ce « projet est structurant pour toute la communauté de la MRC. » Poursuivant sur cette lancée, il fait remarquer que toutes les installations du CSSS seront, d'ici 3 ans, mises à niveau tant à East Angus, avec l'édification du nouveau CHSLD qu'à Weedon, avec les réaménagements qui permettront de regrouper dans un même bâtiment le CLSC et le CHSLD. « On vient de confirmer un projet de 5,7 M$ », poursuit-il.

Il ajoute qu'avec la construction d'une résidence contenant 10 lits réservés aux personnes atteintes de problèmes cognitifs modérés, gérée par l'entreprise privée, et l'augmentation des services et du personnel pour favoriser le maintien à domicile, le bien-être des aînés devrait être assuré. « Le CLSC sera bien organisé pour le futur », avance-t-il faisant allusion au fait que tous ces changements vont en améliorer le fonctionnement. En ce qui concerne la réaction des gens de w et la prise de position de la MRC et de plusieurs municipalités, M. Morand dit respecter ces opposants. « Ils ont à coeur leur milieu », reconnaît-il.

Alain Coulombe, président du CSSS du HSF, souligne que la décision tardait. « Il faut relever les défis », lance-t-il content de pouvoir se mettre en action. « On les a entendus, on les a écoutés très patiemment », affirme-t-il satisfait que le C.A. se soit enfin positionné sur la question. « Je ne pense pas que quiconque veut pénaliser la population en allant de l'avant avec ce projet », ajoute-t-il conscient que selon lui, les réaménagements adoptés apporteront de l'efficacité dans les services à rendre aux personnes âgées. Poursuivant, il explique bien qu'on « travaille pour la MRC, les gens de Weedon devraient s'ouvrir à cette réalité. »

Atterrés, les opposants au projet ont baissé la tête face à la décision rendue par le C.A. À peine quelques interjections à gauche ou à droite! On a senti que la guillotine, qui avait sabré leur mouvement d'opposition, très documenté et structuré par ailleurs, les a laissés sans moyen. Quelques-uns chuchotaient leur déception, d'autres retenaient leurs larmes. « On tourne la page, mais on va les surveiller », s'est contenté de dire un autre. Tout ne sera pas facile fallait-il déduire de certains propos puisque les demandes de permis n'ont pas été déposées et il semble, selon ce qu'on pouvait entendre, que certaines normes seraient difficiles à rencontrer.

Ce projet de réaménagement dans un seul édifice du CLSC et du CHSLD prévoit la fermeture graduelle de 15 à 17 lits. Le montant du projet est évalué à 6,2 M$ duquel 473 000 $ seront récupérés sous forme de remboursement de taxes le ramenant à 5,7 M$. Le financement local de 40 % comptera pour quelque 2,2 M$, pendant que le régional investira 3,5 M$ pour compléter le 60 %. On prévoit avec ce montage financier qu'en 2018, on dégagerait 518 000 $ d'économies. Pendant les 5 premières années, la moitié irait pour le maintien à domicile tandis que l'autre servirait pour mettre les installations à niveau. Plus tard, cette même somme serait entièrement consacrée à oeuvrer pour que les aînés restent plus longtemps à demeure.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les visages des producteurs d’ici mis de l’avant

Les visages des producteurs d’ici mis de l’avant
Jérémy Laperle contribuera au succès du Rocket

Jérémy Laperle contribuera au succès du Rocket
NOS RECOMMANDATIONS
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Le Cégep de Sherbrooke face au numérique
Une quinzaine de sorties et Don-Bosco fermée

Une quinzaine de sorties et Don-Bosco fermée
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Maîtres du temps Par Alexis Jacques Mardi, 13 novembre 2018
Maîtres du temps
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour Par Cynthia Dubé Mardi, 13 novembre 2018
Entraineur en conditionnement physique: une formation unique voit le jour
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature Par Vincent Lambert Mercredi, 14 novembre 2018
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous