La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 4 décembre 2013

Bâtiment unique pour CLSC et CHSLD



 Imprimer   Envoyer 

La population de Weedon et celle de municipalités environnantes maintiennent leur position. Le projet de fusionner dans un même édifice le CLSC de Weedon et son CHSLD ne rencontre pas l'aval des quelque 200 personnes présentes à la rencontre du 20 novembre et des 2 700 autres qui ont signé la pétition pour s'y opposer. D'un commun accord, tout ce monde veut que le CLSC et le CHSLD soient améliorés. Cependant, on insiste pour que le C.A. revienne à ce qu'ils ont adopté comme résolution le 18 juin dernier, soit de réparer le CLSC. La somme de 1,9 M$ a d'ailleurs été octroyée pour effectuer ces réparations. En ce qui concerne les aménagements du CHSLD, comme recommandé lors de cette même rencontre, ils seraient reportés à l'an prochain. Le financement reste à trouver.

Le contre-argumentaire déposé par des maires et des membres du comité de citoyens pour la survie des CLSC et CHSLD à Weedon tend à en démontrer les aspects négatifs. Claude-Gilles Gagné, porte-parole du groupe, confirmait qu'ils avaient rencontré Mario Morand, dg des CSSS des Sources et du Haut-Saint-François, pour exposer leurs revendications. Il mentionnait, entre autres, que la quiétude des patients et des travailleurs serait compromise à cause de la circulation des utilisateurs des services du CLSC. La propagation de maladie, de ce fait, le préoccupait aussi. Luc Langlois, directeur du PALV, a tenté de rassurer la population en indiquant que les grands malades seraient confinés à l'étage et que pour sortir dans le parc spécialement aménagé, ils seraient accompagnés de parents ou du personnel. Ils auraient accès au balcon et une future verrière pour qu'ils puissent prendre de l'air.

Les nouveaux maires de La Patrie, Bruno Gobeil, de Lingwick, Marcel Langlois, et de Weedon, Richard Tanguay, ont lu les résolutions que leurs conseillers ont adoptées lors de leur première réunion officielle. Tous s'opposent unanimement à ce projet. Diminution de services, dévitalisation des milieux, perte d'emploi, éloignement des hôpitaux résument les raisons de leur prise de position.

M. Tanguay signalait que les membres du conseil avaient aussi rencontré M. Morand. Ils comprenaient très bien le « fondement d'efficacité » défendu par le directeur général. Par contre, l'opposition à la fermeture de lits est manifeste. « S'il y avait un troisième étage [au-dessus de l'actuel CHSLD], on n'aurait pas d'objection », suggérait-il lors d'une entrevue téléphonique. Lors de l'assemblée régulière, le nouveau maire a fait allusion à des rencontres qu'il aurait eues avec d'autres responsables d'entités comparables au CSSS du HSF. Il confiait qu'il avait pris des renseignements et qu'il en arrivait à la conclusion qu'il n'y a pas d'urgence dans la réalisation du projet de regroupement des CLSC et CHSLD dans un même bâtiment. « On m'a informé que c'était prématuré d'agir aussi rapidement », déclarait-il.

Le message lancé aux 15 membres du C.A. présents à cette réunion régulière du CSSS est clair: pas de regroupement des deux entités dans un même édifice. Le maire Gobeil soulignait que lorsqu'un service est enlevé à la population, il ne revient plus, il est perdu à jamais. M. Langlois s'est fait plus pressant. « Vous travaillez à la satisfaction des personnes en général. Ça fait deux fois que la population se présente pour s'opposer, dans un premier temps, à la fusion CSSS des Sources et HSF et ensuite, à ramener dans un bâtiment unique le CLSC et le CHSLD. Membres du C.A., vous devez aller dans le sens de ce que la population demande », leur rappelait-il.

Lucienne Gravel, responsable de la pétition, l'a déposée au C.A. à la même occasion. Quelque 2 700 personnes l'ont signée dans sa version papier et électronique. Le député Ghislain Bolduc l'a présentée à l'Assemblée nationale. Jacinthe Audet-Bolduc, pour sa part, soumet un autre dérapage du système d'admission d'une patiente au CHSLD vécu par la famille Rousseau-Gaulin. Comme cette dame a résidé pendant 35 ans à Weedon, elle avait signifié son désir d'y mourir. Son voeu n'a pu être satisfait même s'il y avait 8 lits libres à ce moment. Mme Audet-Bolduc craint aussi que les 10 chambres réservées dans le privé pour les personnes atteintes de troubles cognitifs modérés et les 12 autres, pour pertes sévères du même genre, soient insuffisantes.

Le docteur Yves St-Pierre est revenu pour sa part sur la notion de territoire d'appartenance. « Les limites de la MRC ne respectent pas les territoires des médecins », rappelait-il, fort de son expérience de 43 ans dans le milieu. Démontrant la polyvalence des interprétations des statistiques, il a conclu la rencontre en mentionnant que « ce n'est pas aux patients à s'adapter aux tracés des fonctionnaires. »

Ministre Hébert

Invité à commenter la situation, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, mentionne ne pas vouloir s'immiscer dans le dossier. « Le CSSS est en réflexion pour modifier son offre de service afin de mieux répondre aux besoins des gens et ça va exactement dans ce qu'on demande. Je fais confiance aux administrateurs », de conclure le ministre Hébert.

La décision qui scellera le sort du projet, en sa faveur ou non, sera connue lors de la rencontre du C.A. qui se tiendra le 18 décembre prochain. Le lieu reste à définir.

La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
DUDSWELL, HÔTE DU SALON DES AINÉS

DUDSWELL, HÔTE DU SALON DES AINÉS
Rablab : comment vous faire valoir par le marketing en ligne ?

Rablab : comment vous faire valoir par le marketing en ligne ?
NOS RECOMMANDATIONS
Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel

Fermeture de l’autoroute 10 pour la démolition du pont de la rue Saint-Michel
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur

L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke Par Cynthia Dubé Lundi, 10 décembre 2018
Il met le feu dans sa chambre à l’Université de Sherbrooke
Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ Par Vincent Lambert Mercredi, 5 décembre 2018
Un voleur fait le plein de rhum à la SAQ
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans Par Vincent Lambert Jeudi, 6 décembre 2018
Bénévole pour Nez rouge depuis 30 ans
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous