magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 10 juillet 2013

156 entreprises prêtes à accueillir les visiteurs



 Imprimer   Envoyer 

« Parcourir le Haut-Saint-François, c'est s'éloigner du stress et des contraintes pour profiter pleinement de la nature. C'est accepter de délaisser ses repères pour s'ouvrir à de belles découvertes ». Voici le message que 156 entrepreneurs régionaux réunis au chalet d'accueil de la Vallée heureuse du mont Élan pour le lancement du Guide des attraits touristiques du Haut-Saint-François, portent haut et clair pour inviter les touristes à visiter la MRC, le parc national du Mont-Mégantic et son observatoire astronomique. La nature y est particulièrement bien protégée parce qu'elle est gérée par des milliers de propriétaires convaincus de l'importance de la préserver tout en l'exploitant rationnellement.
Devant un parterre de gens passionnés, conscients du potentiel touristique que recèle la MRC, Richard Tanguay, président de la Société d'aide au développement de la collectivité (SADC) du HSF, reconnaît la nécessité de promouvoir la MRC. « Il ne se passait rien en tourisme. Avec Isabelle Couture, directrice du développement local et des communications et responsable de la réalisation du Guide des attraits du Haut-Saint-François, on a créé un très beau produit qui aura des retombées pour nous », conçoit M. Tanguay.

Danielle Simard, directrice générale à la SADC, mentionne que le guide démontrera son utilité, principalement lors de grands évènements, entre autres, la venue de l'Université rurale québécoise (URQ), cet automne. Quelque 300 chercheurs de tous horizons prendront connaissance des projets innovateurs qui sont porteurs de mieux-être dans la région.

Chaque ville, chaque village y sont présentés par le biais d'une courte description les situant. On y trouve la liste des attraits, des services et les adresses des entrepreneurs spécialisés. L'agriculture et ses plaisirs gourmands, les activités de nature, le sport et le plein air, l'hébergement et la restauration, les boutiques permettent de se fixer en fonction de ses attentes. On y mentionne les lieux « à voir absolument » et les évènements qui ont cours durant l'année. Les artistes ne sont pas en reste ni la culture ni le patrimoine d'ailleurs, puisqu'on leur a réservé une place de choix.

« On espère que ce guide entraînera d'autres activités pour promouvoir le tourisme, parce qu'on a besoin de faire connaître ce qu'on a de spécifique tout en le conservant », juge Mme Couture. Complétant sa pensée, elle ajoute que le guide permettra de tirer des bénéfices pour la MRC. Des suites à cette initiative ? Elle en souhaite. Elle espère que d'autres intervenants se joindront au mouvement pour promouvoir encore plus efficacement le potentiel de la MRC. « La SADC est prête à collaborer avec tout le monde, on espère pouvoir travailler ensemble à sa promotion ».

Pour sa part, Denyse St-Pierre, coordonnatrice au mieux-être de la population de Saint-Isidore-de-Clifton, va plus loin. « Il faut développer un produit territorial pour marquer le caractère unique de la MRC », insiste-t-elle. Dans le même sens, Fernand Gosselin et Lise Boisvert, propriétaires des Jardins de Fernand, font remarquer que peu de gens de la région fréquentent leur jardin de 140 000 pi2. Ce sont surtout des personnes de l'extérieur et même de l'Europe qui le visitent. « Quand, à la fin de la visite, les touristes nous demandent ce qu'il y a d'autre à faire dans la région, on n'a pas d'information à leur fournir », reconnaissent-ils.

« Il y a du réseautage à faire, juste à voir ce qu'on s'est dit ce soir », concluait M. Tanguay. Il en a profité pour remercier les personnes qui ont travaillé à la réalisation du guide.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Découvertes

Découvertes
L’avertisseur de fumée, trop souvent négligé

L’avertisseur de fumée, trop souvent négligé
NOS RECOMMANDATIONS
Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers

Hôtel La Marquise : la victime recherchée par les policiers
Collision sur l’autoroute 10 à la hauteur de Magog

Collision sur l’autoroute 10 à la hauteur de Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Cégep de Sherbrooke
Dimanche, 14 octobre 2018
Portrait : Dave Bergeron, la passion avant tout

Hughes Letourneau
Vendredi, 12 octobre 2018
Du bon bord du gazon 4 de 4

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 12 octobre 2018
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!

Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Subaru BR-Z 2019 Mardi, 9 octobre 2018
Subaru BR-Z 2019
Un suspect recherché pour 4 vols qualifiés Par Vincent Lambert Mardi, 9 octobre 2018
Un suspect recherché pour 4 vols qualifiés
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être! Par Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A. Vendredi, 12 octobre 2018
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous