magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
11°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 29 mai 2013

Le maire Corriveau justifie le projet et en regrette le déroulement



 Imprimer   Envoyer 

Frustrées par la façon cavalière de mener le projet d'agrandissement de la caserne de pompiers et de la mise aux normes de l'Hôtel de Ville de Dudswell, secteur Bishopton, au coût de 683 000 $, et de placer les contribuables devant les faits presque accomplis, quelque 120 personnes ont envahi le Centre communautaire de l'endroit pour recevoir des explications.

Claude Corriveau, maire de Dudswell, d'entrée de jeu, a reconnu que le processus utilisé pour concevoir ce dossier avait été malhabile. « Cette rencontre avec vous aurait dû se faire bien avant, mais on voulait procéder tôt pour avoir les plus basses soumissions étant donné que les entrepreneurs ont peu de contrats en début d'année; je prends la responsabilité de ne pas avoir assez informé la population », concédait-il.

En présence de l'avocate de la municipalité de Dudswell, Bernadette Doyon, de l'ingénieur Michel Jubinville, et des membres du conseil municipal, M. Corriveau a détaillé le projet évalué à près de 683 000 $. « Ce chiffre va être définitif avec les appels d'offres. De toute façon, une réserve de contingence de construction de 10 % est prévue. Il ne sera pas nécessaire de recourir à un règlement d'emprunt », prévoit le maire.

Pour résoudre, dans la caserne des pompiers, les problèmes liés à l'espace, les portes d'entrée passeront de 12 à 15 pieds de largeur permettant un passage de 3' chaque côté des camions avec leurs portières ouvertes. En prévision de l'achat d'un véhicule pour les premiers intervenants, une troisième ouverture est prévue dans l'agrandissement qui se fait par l'arrière. De cette façon, le camion incendie le plus long peut y être logé.

Ce faisant, les deux camions-pompes occupent les casernes respectives de Marbleton et Bishopton dans Dudswell. Ce réaménagement a une heureuse incidence sur les assurances habitations des résidents puisque la majorité se trouve dans un rayon de 5 km des deux postes d'incendie. Le coût des travaux pour cette partie du projet est estimé à environ 478 000 $.

En ce qui concerne la mise aux normes de l'Hôtel de Ville, l'installation d'un ascenseur pour l'usage des personnes handicapées, la construction d'une voûte, l'agrandissement d'espace de bureau, de salle de toilette et l'enfouissement de réservoirs d'eau souterrains pour constituer une réserve disponible pour les sapeurs-pompiers sans nuire aux besoins de la population, est estimée à quelque 205 000 $.

Questionné sur la consultation qui avait été orchestrée pour connaître le pouls des citoyens, M. Corriveau explique que le conseil s'était mis d'accord pour refuser le règlement d'emprunt de 500 000 $ annoncé. La municipalité a engrangé environ 1,2 M$ qui comprennent des fonds réservés pour certains investissements ou travaux, tel le nettoyage des étangs de l'usine d'épuration et des surplus libres, dont un 90 000 $ qui était attaché à la réalisation d'une résidence pour personnes âgées qui ne se fera pas.

M. Corriveau annonce que lors du dépôt du bilan de 2012, le conseil a eu la surprise de voir une somme de 350 000 $ qui n'avait pas été prévue. Une subvention promise depuis longtemps est arrivée dans le même temps. Des économies d'opération de l'ordre de 60 000 $ ont été réalisées en 2012 et l'utilisation d'intérêts sur les surplus provenant de la réserve, tout cela fait en sorte que les améliorations pourront être payées sans qu'il soit nécessaire de recourir à des emprunts.

Le maire Corriveau, pour qui c'était la dernière intervention publique avant son départ, était fier de relever ce défi. En guise d'au revoir, il soulignait que la municipalité s'engage sur un bon projet. « Ç'a été un plaisir, des fois un peu moins, de travailler pour vous. C'est ma dernière activité professionnelle et je vous remercie de m'avoir accordé votre confiance pendant tout ce temps », a-t-il déclaré ému. L'assistance s'est levée pour l'applaudir.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le Gros Pierre augmentera de façon accrue sa productivité

Le Gros Pierre augmentera de façon accrue sa productivité
Recherché pour vol d’aspirateurs

Recherché pour vol d’aspirateurs
NOS RECOMMANDATIONS
Quoi faire ce week-end

Quoi faire ce week-end
Apprendre à accepter la maladie mentale

Apprendre à accepter la maladie mentale
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique Par Vincent Lambert Jeudi, 13 septembre 2018
Nouveau projet pour réduire les bouteilles de plastique
Félix Potvin: portrait d'un entraîneur passionné Par Vincent Lambert Jeudi, 13 septembre 2018
Félix Potvin: portrait d'un entraîneur passionné
Top 5 de la « Body positivity » Par Sarah-Eve Desruisseaux Mardi, 11 septembre 2018
Top 5 de la « Body positivity »
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous