La Maison Aube-Lumière - poinsettias 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 8 mai 2013

Rencontre de différentes tables sectorielles avec le ministre Réjean Hébert



 Imprimer   Envoyer 

Le transport collectif, la fameuse route 257, l'appauvrissement du milieu versus les besoins grandissants au domaine sociocommunautaire et le manque de soutien culturel en région sont entre autres les grandes problématiques que retient le ministre responsable de la région de l'Estrie et ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert.

Ce dernier était de passage récemment sur le territoire et s'est arrêté le temps d'un après-midi pour rencontrer différentes tables sectorielles tels le sociocommunautaire, le culturel et les élus. M. Hébert avait également pris le temps, préalablement, de rencontrer quelques dirigeants du CSSS du Haut-Saint-François. À son initiative, le ministre fait présentement une tournée des MRC afin de s'imprégner des différents enjeux caractérisant chacune d'entre elles. « C'est important de connaître les préoccupations du milieu. Le but c'est de savoir les défis et les enjeux ».

Le ministre affirme avoir bien entendu les messages. D'emblée, il mentionne « le transport collectif est ressorti à travers les différentes tables ». Pour celle du sociocommunautaire, le ministre Hébert mentionne avoir retenu que l'appauvrissement de la population représentait un défi de taille pour les organismes communautaires voués à leur donner des services et que les collectes de fonds auprès de la communauté pouvaient avoir ses limites.

Sociocommunautaire
Sans tomber dans le cliché, les représentants d'organismes sociocommunautaires mentionnent qu'ils doivent faire plus avec moins d'argent. On a également souligné la lourdeur bureaucratique où plusieurs intervenants passent beaucoup de temps à remplir des demandes de subventions, souvent en vain, plutôt que d'intervenir directement sur le terrain. On a mentionné que les organismes faisaient preuve d'ingéniosité dans leur offre de service qui répond à une demande. D'ailleurs, le fait que plusieurs d'entre eux comptent plus d'un quart de siècle d'existence le démontre très bien. « J'ai bien entendu le message », insiste M. Hébert. Denise Vachon, directrice à la Corporation de développement communautaire (CDC) du Haut-Saint-François, demeure réaliste à la suite de la rencontre. « J'ai peu d'espoir que cela ait changé des choses. Mais je trouve intéressant que les organismes communautaires fassent une présence forte. C'était intéressant comme exercice. Nous avons eu un même discours face aux besoins du territoire ». En effet, ils étaient 16 intervenants du domaine sociocommunautaire à participer à la rencontre.

Culturel
Une dizaine de représentants du milieu culturel du Haut-Saint-François ont mentionné au ministre que c'était loin d'être évident de développer et maintenir une vie culturelle sur le territoire. Exemples à l'appui, les intervenants ont démontré comment le milieu était original et créatif avec les moyens dont il disposait. On a également mentionné qu'il était difficile, voire impensable pour une région dévitalisée comme la nôtre, de satisfaire les demandes des différents programmes exigeant notamment une mise de fonds provenant du milieu égale à celle du gouvernement. Les acteurs présents ajoutent qu'ils sont disposés à s'unir derrière un projet commun notamment celui du Musée Eaton Corner Museum. Participant à la rencontre, Julie Pomerleau, agente de développement culturel au CLD, mentionne qu'aux termes de la rencontre, les intervenants semblaient satisfaits de l'échange avec le ministre.

Politique
Nicole Robert, préfet de la MRC du Haut-Saint-François, est satisfaite de la rencontre avec le ministre. « J'ai l'impression qu'il a été à l'écoute et il a dit qu'il transmettrait les messages à ses collègues ». Plusieurs thèmes ont été abordés au cours de la rencontre d'une heure dont le transport collectif impliquant le MTQ, le pacte fiscal touchant particulièrement le financement des MRC, les terres en friche, l'évaluation versus les taxes scolaires, le financement des CLD, le pacte rural et le coût relatif au service de la Sûreté du Québec. À ce chapitre, les élus demandent que le gouvernement base la rémunération à partir de l'évaluation des constructions et de la population et non sur la richesse foncière uniformisée comme c'est présentement le cas.

D'autre part, invitée à commenter la déclaration du ministre Hébert à l'effet que les élus auraient fait de l'interférence dans le processus de décision du CSSS du Haut-Saint-François, Mme Robert soutient que non. « Nous, ce qu'on a fait, c'est de s'assurer que les membres du C. A. défendent bien les intérêts du Haut-Saint-François. Quant à l'invitation du ministre voulant que les élus appuient le CSSS, la préfet s'est montrée réservée. «Il y a eu peu de réactions des élus lorsque le ministre en a parlé ». Elle ajoute néanmoins « on va appuyer le C.A. lorsqu'il va défendre le territoire pour tous les dossiers », de conclure Mme Robert.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Cégep de Sherbrooke : s’adapter au changement

Cégep de Sherbrooke : s’adapter au changement
Une femme retrouvée sans vie à Bromptonville

Une femme retrouvée sans vie à Bromptonville
NOS RECOMMANDATIONS
Le Cégep de Sherbrooke à l'international

Le Cégep de Sherbrooke à l'international
Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $

Une Sherbrookoise victime d’une fraude de 6000 $
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fondation Rock-Guertin - Collectes de denrées 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 13 décembre 2018
L’enfant, un enseignant pour l’adulte!

Me Karine Bourassa
Jeudi, 13 décembre 2018
Mais qu’en est-il des servitudes de passage?

Daniel Nadeau
Mercredi, 12 décembre 2018
Les accoutrements ridicules

William Lafleur
Mercredi, 12 décembre 2018
Prend les devants avant de tirer de l'arrière

Cégep de Sherbrooke
Mercredi, 12 décembre 2018
Stage au Nicaragua : Jocelyne Lacasse se souvient

Alexis Jacques
Mardi, 11 décembre 2018
Le charme parisien

François Fouquet
Lundi, 10 décembre 2018
L’esprit des Fêtes… ou les esprits de Fêtes!

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi Par Cynthia Dubé Jeudi, 6 décembre 2018
Des immigrants de Montréal accueillis à Sherbrooke pour de l'emploi
Nouvelle expérience immersive pour le vélo Par Vincent Lambert Vendredi, 7 décembre 2018
Nouvelle expérience immersive pour le vélo
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur Par Vincent Lambert Lundi, 10 décembre 2018
L’Estrie comme pôle d’enseignement supérieur
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous