magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
11°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 8 mai 2013

Simulation d'accident et témoignage d'une mère éplorée



 Imprimer   Envoyer 

En prévision du bal de fin d'année et pour faire ressentir le vide laissé par la mort d'un fils, d'un ami, dans un accident de la route et sensibiliser les 125 finissants de la Cité-école Louis-Saint-Laurent aux dangers de conduire alors que toutes les facultés ne sont pas au rendez-vous, Claude Giguère, directeur de la polyvalente, leur a permis de vivre la simulation d'une collision. Par la suite, Sylvie Breton, mère d'Alex Breton- Roy, décédé il y a deux ans, à l'occasion d'une course, a courageusement témoigné du gouffre sans fond qu'est l'absence causée par la disparition de son fils.

La ville de East Angus par le biais de son directeur des loisirs, le service des incendies de la ville, la Sûreté du Québec (MRC du Haut-Saint-François) et les ambulanciers de l'Estrie se sont donné le mot pour simuler un face à face dans l'aréna Robert-Fournier. Mis en contexte par une vidéo présentant Anthony Langlois, Katrine Dubois et Jessica Pepin participant à un party bien arrosé, les étudiants les ont vu par la suite monter à bord du véhicule conduit par le jeune homme. Et les spectateurs ont été confrontés aux images de leur sauvetage après l'accident qui a causé trois morts.
Outre le constat du décès des gens dans l'un, les premiers intervenants ont appliqué, dans une atmosphère surréaliste, les premières manœuvres de désincarcération pour extraire de l'autre automobile la survivante. Le chauffeur, légèrement traumatisé, avait pu appeler le 911. Les ambulanciers ont pratiqué les techniques pour stabiliser les blessures pendant que le policier procédait à l'interrogatoire du jeune conducteur, à son arrestation et la pose des menottes parce qu'il avait échoué l'alcotest.

Renée Mongrain, de Disraeli, a proposé ce projet à Claude Giguère, directeur de la Cité-école. « Mon but, expliquait-elle, c'est de dire aux parents d'être vigilants, d'être disponibles pour aller chercher leur enfant plutôt que de les laisser conduire en état d'ébriété. Surtout à l'occasion du bal des finissants! » David Fournier, directeur des loisirs de East Angus, n'a eu que deux semaines pour organiser la simulation. En deux rencontres, il a réussi à convaincre tout le monde à y participer.

Réunis à l'auditorium, encore secoués par la véracité de cette tragédie vécue un peu plus tôt, les étudiants de la 5e secondaire ont assisté à l'émouvant témoignage de Sylvie Breton, mère d'Alex Breton-Roy. Elle avait, pour lui donner la force de s'exprimer, son urne funéraire près d'elle. Elle l'avait aussi, au tribunal, lors du prononcer de la sentence qui condamnait à deux ans de prison et trois ans de probation, le conducteur responsable de l'accident. Les larmes aux yeux, tendue à craquer, elle a relaté l'horreur de l'annonce de sa mort, la nuit passée dans une chambrette au CHUS à refuser d'accepter le non-sens de ce drame et les heures, les jours et les ans depuis... « Vous qui conduirez ce soir-là, pensez à vos passagers, demandez à vos parents de venir vous chercher », a-t-elle lancé comme un appel pressant à utiliser son bon sens. Les étudiants, dont plusieurs émus aux larmes, ont, par la force de leurs applaudissements, témoigné du fait qu'ils avaient compris le message.

Le lieutenant Jocelyn Rose de la Sûreté du Québec leur a expliqué que, sur la route, les policiers étaient l'extension des parents et que, comme eux, ils devaient voir à ce que les jeunes agissent raisonnablement. La remise d'un porteclé avec le sigle de la Sûreté scellait entre eux un contrat de prudence en conduisant.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Défi non atteint, il tentera à nouveau l’an prochain

Défi non atteint, il tentera à nouveau l’an prochain
Une augmentation de 25% de la clientèle

Une augmentation de 25% de la clientèle
NOS RECOMMANDATIONS
RETROUVÉ SAIN ET SAUF. Il pourrait se trouver avec des adultes abusifs

RETROUVÉ SAIN ET SAUF. Il pourrait se trouver avec des adultes abusifs
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux

Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 19 septembre 2018
Voter autrement pour gouverner autrement…

William Lafleur
Mercredi, 19 septembre 2018
Plus fort que le café

Priscilla Boutin
Mercredi, 19 septembre 2018
La tendance est aux couleurs!

François Fouquet
Lundi, 17 septembre 2018
Jacques Rougeau et les élections…

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway ! Par Isabelle Perron Jeudi, 13 septembre 2018
Mange-la ta poutine, t’es pas grosse anyway !
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre Par Cynthia Dubé Mercredi, 12 septembre 2018
Un Sherbrookois disparu depuis le 7 septembre
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux Par Cynthia Dubé Jeudi, 13 septembre 2018
Élections provinciales : le Salésien reçoit les candidats régionaux
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous