magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
  Erreur de traitement

détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 13 mars 2013

Des ossements qui pourraient être ceux du propriétaire



 Imprimer   Envoyer 

Bien que l'on n'ait aucune confirmation officielle, les probabilités que les ossements retrouvés sur le site de l'usine Portes Cookshire de la rue Craig Nord, rasée par les flammes mercredi passé, puissent êtremalheureusement ceux du propriétaire Marc Duquette sont élevées.

Le lieutenant Jocelyn Rose, directeur du poste de la Sûreté du Québec détachement du Haut-Saint-François, mentionne qu'il faudra attendre les résultats d'analyse d'ADN du laboratoire scientifique de la SQ à Montréal, avant d'être fixé à cent pour cent. Une équipe de huit policiers de l'unité d'urgence de Montréal s'est jointe aux deux autres techniciens du service d'identité judiciaire de la SQ vendredi passé pour compléter les recherches. « Nous avons retrouvé plusieurs dizaines de particules d'ossements au cours de la journée de jeudi et ce matin (vendredi passé). C'est un travail méticuleux. C'est comme des archéologues qui font des fouilles », d'expliquer M. Rose. Refusant de confirmer qu'il s'agisse bien de M. Duquette, le lieutenant Rose laisse entendre néanmoins que les indices et éléments retrouvés permettent de faire progresser l'enquête en cours. Quant à l'origine de l'incendie, on ignorait encore la ou les causes. M. Rose mentionne qu'une vingtaine de policiers participaient d'une façon ou d'une autre à l'enquête incluant l'équipe de recherche.
Près d'une semaine après la tragédie, le tout Cookshire est encore sous le choc. Au lendemain du sinistre, on ne parlait que du manquement à l'appel de M. Duquette. Au bureau de poste, au dépanneur, à l'épicerie, les gens émettaient que des commentaires élogieux envers l'homme d'affaires âgé de 58 ans.

Sinistre
Selon les informations obtenues, l'appel a été fait à 12 h 08, mercredi passé. Sept minutes plus tard, tous les pompiers du service des incendies de l'agglomération de Cookshire-Eaton étaient sur les lieux. Le matériel et les véhicules des trois casernes Cookshire, Sawyerville et Johnville se sont retrouvés sur place. Les pompiers de la Régie intermunicipale d'incendie de la région d'East Angus ont été appelés en renfort. « Notre rôle a été de protéger les bâtiments voisins », d'expliquer le directeur Albert Lemelin. Au plus fort de la lutte, une trentaine de pompiers se trouvaient sur place.
Usine en arrêt

D'autre part, il semble que l'usine éprouvait des difficultés. Les employés étaient en arrêt de travail temporaire depuis décembre dernier. Au matin du drame, cinq travailleurs se trouvaient sur place avant de quitter l'usine vers 11 h.

Municipalité
Outre la perte apparente de M. Duquette, le maire de Cookshire-Eaton, Noël Landry, se désole de l'incendie et de la disparition de 25 emplois. « C'est une tragédie. Une grande perte pour la famille et pour l'économie locale. Chaque job dans notre ville équivaut peut-être à six à Sherbrooke. Pour l'instant, on va laisser tomber la suie, mais plus tard, on va contacter la famille pour voir si on peut les aider. On a un fonds de développement pour aider dans les démarches », mentionne M. Landry.

Le maire reconnaît que le secteur industriel a été durement éprouvé au cours de 2012 jusqu'à maintenant. Un comité de développement économique a été mis sur pied récemment et une assemblée publique regroupant une cinquantaine de personnes, industriels, commerçants et autres participeront samedi prochain à une demi-journée de réflexion sur l'avenir à moyen et long terme de la municipalité.

Député
« Mes premières pensées vont à la famille évidemment, mais aussi à leurs proches, aux employés ainsi qu'à toute la population de cette municipalité. Je sais que cette communauté tissée serrée saura se retrousser les manches, s'épauler les uns les autres et se sortir de cette épreuve », de commenter Jean Rousseau, député de Compton-Stanstead.


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Suzuki Jimny 2020

Suzuki Jimny 2020
Des Fêtes occupées pour la RPM

Des Fêtes occupées pour la RPM
NOS RECOMMANDATIONS
Embardée sur la 55: un conducteur avait 300 comprimés en sa possession

Embardée sur la 55: un conducteur avait 300 comprimés en sa possession
Une technologie qui élimine 2,5 voitures en GES

Une technologie qui élimine 2,5 voitures en GES
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
magasingeneral.com
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 18 janvier 2019
2019, l’année « vegan »?

Sarah Jitten
Jeudi, 17 janvier 2019
Lingerie made in Québec pour la Saint-Valentin!

William Lafleur
Mercredi, 16 janvier 2019
Flexibilité ou mobilité ?

Alexis Jacques
Mardi, 15 janvier 2019
L’art du bonheur

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Lingerie made in Québec pour la Saint-Valentin! Par Sarah Jitten Jeudi, 17 janvier 2019
Lingerie made in Québec pour la Saint-Valentin!
Lac Memphrémagog: nouvelle étude sur la pêche sportive Par Vincent Lambert Vendredi, 11 janvier 2019
Lac Memphrémagog: nouvelle étude sur la pêche sportive
Le plus haut calibre à Bishop’s Par Vincent Lambert Mardi, 15 janvier 2019
Le plus haut calibre à Bishop’s
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous