magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
24°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 13 février 2013

Récupération de 2 millions $ à la Commission scolaire des Hauts-Cantons



 Imprimer   Envoyer 

Le retrait d'une mesure de péréquation par le gouvernement du Québec qui assurait un financement aux commissions scolaires fera mal à celle des Haut-Cantons qui sera amputée d'un revenu de 2 millions $. Ayant déjà fait face à des coupures de 3 millions $ au cours des dernières années, le directeur général de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, Bernard Lacroix, voit mal comment les dirigeants pourraient récupérer un montant de cet ordre, sinon se tourner vers les contribuables.

M. Lacroix mentionne que la loi en ce sens n'est pas encore adoptée par le gouvernement du Québec, mais tout porte à croire qu'elle le sera dans un avenir rapproché. Le directeur mentionne que le conseil des commissaires ne s'était pas encore penché sur la question et aucune décision n'était prise quant à la façon de faire pour combler le 2 millions $, mais l'alternative de se tourner vers les contribuables semble inévitable, laisse-t-il entendre.

« Jusqu'à maintenant, on a coupé de 600 000 $ à 700 000 $ dans les frais administratifs. On a supprimé le poste de directeur général adjoint et dans les cadres. Chaque fois qu'il y a un départ, on réévalue le poste. On a coupé de 25 % dans les frais de déplacement, dans la papeterie et les crayons. Je ne vois pas comment on pourrait couper davantage », d'exprimer M. Lacroix. Pour figurer l'ampleur des coupures, le directeur général mentionne qu'il faudrait fermer les trois centres de services situés à Coaticook, Mégantic, East Angus et cela serait encore insuffisant. L'organisation, explique-t-il, a déjà fait des évaluations sommaires pour évaluer à quoi pourrait ressembler une augmentation des taxes scolaires et ça pourrait représenter une hausse de 50 $ pour 100 000 $ d'évaluation. « Cela serait en moyenne, mais certains endroits seraient plus élevés et d'autres plus bas. Les deux tiers de nos municipalités sont en révision de leur rôle d'évaluation », d'expliquer avec prudence M. Lacroix en précisant que plusieurs données sont encore inconnues et que le conseil des commissaires n'a pris aucune décision.

Comme si cela n'était pas suffisant, la commission scolaire devra amputer ses dépenses d'un montant additionnel de l'ordre de 600 000 $ à 700 000 $ pour l'exercice financier 2012-2013. « L'année dernière, le gouvernement nous avait demandé une autre vague de coupure pour l'exercice 2012-2013. Pour nous, ça représente entre 600 000 $ et 700 000 $ sur le budget de fonctionnement ».

Avec toutes ces coupures, M. Lacroix laisse tomber «je commence à être inquiet». Ce dernier dit ne pas être en mesure, cette fois, d'assurer que les services dans les écoles seront épargnés. « Les gens ont la perception qu'il y a bien du monde à la commission scolaire et ce n'est pas le cas. On travaille pour supporter les écoles que ce soit pour assurer le transport scolaire, l'entretien des écoles, les services éducatifs. La commission scolaire n'existe pas pour elle-même, elle est en soutien aux écoles ». M. Lacroix mentionne que l'organisme a investi dans la formation et les programmes entre autres pour contrer le décrochage scolaire. « On voit que les efforts, ça paye. On tient à préserver les services; ça nous permet d'avancer ». Le seul point positif de tout cela, mentionne le directeur général est le fait que le gouvernement avait signifié que 2012-2013 serait la dernière année de coupures budgétaires. Mentionnons que la Commission scolaire des Hauts-Cantons devrait récupérer un montant global approximatif de 2,7 millions $ sur un budget de près de 78 millions $.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Suspect recherché pour vol qualifié

Suspect recherché pour vol qualifié
300 000 $ de dommages dans l'incendie de la rue Simard

300 000 $ de dommages dans l'incendie de la rue Simard
NOS RECOMMANDATIONS
Le Rendez-vous d’Howard raconte la Belle Époque

Le Rendez-vous d’Howard raconte la Belle Époque
Quoi faire ce week-end!

Quoi faire ce week-end!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 16 août 2018
Les bons et mauvais côtés du maternage

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 août 2018
Refus global : la honte de l’oubli

Priscilla Boutin
Mercredi, 15 août 2018
Trucs pratiques pour cheveux abîmés

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 14 août 2018
Une relève scientifique assurée au Cégep de Sherbrooke

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Mardi, 14 août 2018
Quoi savoir sur l’alimentation cétogène ou « ketogenic diet »

François Fouquet
Lundi, 13 août 2018
Vacances performantes

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police Par Vincent Lambert Lundi, 13 août 2018
Tatouages sur ados: deux hommes se rendent à la police
Glissement de terrain: les autorités font le point Par Vincent Lambert Vendredi, 10 août 2018
Glissement de terrain: les autorités font le point
Un délice: gruau de quinoa au yogourt, amandes et framboises Par Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP Vendredi, 10 août 2018
Un délice: gruau de quinoa au yogourt, amandes et framboises
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous