magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 19 décembre 2012

La MRC refuse la fusion, mais reste ouverte au dialogue



 Imprimer   Envoyer 

Nicole Robert, préfet de la MRC, annonçait que, dans le dossier de la fusion des CSSS des Sources et du Haut-Saint-François, «il y avait une écoute du côté de la direction, même si, pour nous, le mot fusion est banni de notre vocabulaire. Par contre, nous sommes ouverts à d'autres solutions comme les regroupements administratifs. Nous voulons participer d'une façon positive aux discussions pour en arriver à la meilleure entente possible». Ouvrant la voie à des solutions alternatives, Mme Robert ajoute qu'en plus du CSSS des Sources, d'autres partenaires pourraient aider à améliorer les services et à diminuer les coûts.

Telle se présente la situation après une année marquée au sceau des positions diamétralement opposées entre la direction et le conseil d'administration du CSSS et la MRC, son préfet et la majorité de ses maires. Citant l'exemple des CSSS des Basques et du Témiscouata, Mme Robert démontre: «D'autres CSSS ont dû couper leur budget, mais ne se sont pas fusionnés pour autant». Elle ajoute qu'ils ont trouvé d'autres solutions, qu'ils ont répondu aux exigences gouvernementales tout en conservant leurs services. Mme Robert fait remarquer que les CSSS, et la plupart des organismes qui les constituent opèrent sur le même territoire que la MRC et ils mettent à la disposition de la population leurs compétences et leur savoir-faire.

Mme Robert répète que les craintes manifestées par un bon nombre de citoyens de la MRC sont réelles et qu'à ce titre, tout doit être envisagé pour évacuer ces préoccupations. «L'acceptabilité sociale et la qualité des services ne doivent pas être compromises», ajoutait la préfet. Se référant à la réponse du Dr Hébert, ministre de la Santé au Québec, elle soulignait que ce dernier respectait les inquiétudes qu'elle avait énumérées précédemment dans une lettre adressée en octobre.

Pour elle, les MRC sont au cœur des services qui sont offerts à la population délimitée par cette frontière. C'est là que se sont organisées, pendant des années, les activités gravitant autour de la santé et des services sociaux en tout genre. Mme Robert constate que les gens ne sont pas prêts à tout changer pour des raisons économiques. Ça va prendre de bonnes ententes entre la direction des CSSS et la MRC pour préserver les acquis et s'entendre spécifiquement sur les corridors de services, tout en visant la croissance des services.

Pour l'instant, il reste du temps pour entreprendre des discussions entre les parties. Tous les scénarios, entre autres celui d'un regroupement administratif attendu pour la fin décembre, ne sont pas prêts. C'est ce dont l'ont informée Johanne Turgeon, présidente-directrice générale du Réseau de santé et de services sociaux de l'Estrie et Mario Morand, directeur des CSSS des Sources et du HSF. Ces documents devaient être complétés pour leur présentation au C.A. du CSSS du HSF le 21 décembre prochain, mais il semble qu'ils ne seront accessibles qu'en début d'année.

La préfet a demandé que la MRC ait le temps nécessaire à l'analyse du dossier. «Ce précieux temps, nous voulons l'employer pour participer positivement aux négociations qui aboutiront sur des ententes dûment conclues pour le plus grand bien de la population». Elle répète que cela pourrait très bien se faire en collaboration avec le C.A. du CSSS du Haut-Saint-François. La satisfaction des partenaires importe aussi, conclut Mme Robert.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Testez vos connaissances sur l'isolation!

Testez vos connaissances sur l'isolation!
NOS RECOMMANDATIONS
Mort suspecte le jour de Noël

Mort suspecte le jour de Noël
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid

Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
24 heures pour se découvrir! Par Sarah-Eve Desruisseaux Jeudi, 11 janvier 2018
24 heures pour se découvrir!
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 janvier 2018
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous