magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 5 décembre 2012

Difficile d'évaluer les opinions de la population des tournées d'information du CSSS sur la fusion



 Imprimer   Envoyer 

Après 5 rencontres d'information publiques organisées par Mario Morand, directeur général et Anne Simard, directrice adjointe, du CSSS du Haut-Saint-François, et Alain Coulombe, président du C.A., il est difficile de définir ce que pense la population de la MRC et les employés du CSSS du projet de fusion de ces entités du Haut-Saint-François et des Sources.
De plus, bien que M. Morand ait rencontré plus de la moitié du personnel du CSSS du HSF, dont plusieurs habitent la MRC, et qui, de ce fait, ont droit de parole, rien ne transparaît de leur volonté d'adopter ou de refuser l'union des deux CSSS. Qu'ils soient cadres, travailleurs spécialisés ou manœuvres, peu se positionnent clairement sur l'idée de réunir les deux CSSS sous une même direction ou son contraire.

Rappelons que le but de ces démarches est d'ordre administratif seulement. Elles sont là pour répondre aux diktats du gouvernement. Il exige de couper près de 2 M$ dans le budget des deux CSSS tout en maintenant et même, en améliorant les services rendus à la population. Voici en synthèse ce qu'explique M. Morand, quand il décrit les gains d'une fusion.

Lorsqu'à Weedon, quelqu'un lui a demandé de produire les avantages qui pourraient justifier le regroupement administratif, force a-t-il été d'admettre qu'on cueillait encore les données et qu'elles seraient disponibles pour les membres du C.A. lors d'une prochaine rencontre.

La date prévue pour que les C.A. du HSF et des Sources statuent sur l'une ou l'autre des propositions déposées, soit la fusion, le regroupement administratif ou le statu quo, est fixée à la fin janvier 2013. Comme il faut s'y attendre, l'indécision règne en maîtresse.

Pour résumer, sur une population de quelque 15 000 adultes de 18 ans et plus dans la MRC du HSF, à peine 120 se sont rendues aux rencontres d'information. À Cookshire-Eaton, sur une dizaine d'auditeurs, quatre se sont dit en faveur du projet, dont trois médecins du Centre de santé intégrale, qui ont indiqué clairement qu'ils étaient partisans de la fusion. Les autres, dont un conseiller qui représentait le maire, ont réservé leur jugement.

À East Angus, une quarantaine de personnes ont suivi attentivement l'exposé de M. Morand, complété par des propos de Mme Simard et de M. Coulombe. L'assemblée regroupait des employés du CSSS, des citoyens et des élus. Seul Robert Roy, premier magistrat, s'est prononcé en faveur de la proposition. Les travailleurs du CSSS ont posé des questions spécifiques à leurs tâches tandis que peu de gens ont profité de l'occasion pour s'informer des impacts d'un tel projet. À la fin de la soirée, définir une prise de décision claire s'est avéré impossible.

À La Patrie, la direction du CSSS a rencontré une farouche opposition. La démonstration du bien-fondé de la fusion s'est butée contre la position ferme du maire Jacques Blais, qui tient pour son dire que celle-ci n'est là que pour «sauver l'hôpital d'Asbestos». Estelle Gobeil, à l'origine de la multiplication des 4 points de services du CLSC du HSF, craint la fermeture de celui de La Patrie et la diminution des services, ce à quoi semblaient se rallier les quelque 20 personnes présentes.

À Weedon, la rencontre s'est déroulée civilement. À travers les nombreuses interventions de la cinquantaine de participants, on percevait que l'opposition était encore fortement ancrée au sein de la population. Des postes importants qui partiraient de Weedon même, la perte d'autonomie, la dérive de budgets vers Asbestos, la crainte de voir des patients obligés d'aller se procurer des soins de santé là constituaient quelques-unes des inquiétudes soulevées. Malgré des prises de position fermes de la part de la direction qui faisait remarquer l'importance des investissements prévus dans le CHSLD et le CLSC (quelque 5 millions de dollars), on sentait que la foule n'était pas prête à accepter le projet.

À Ascot Corner, seulement deux personnes se sont présentées à la soirée d'information. Sous forme de discussion, M. Morand a expliqué le projet de fusion. Entre autres constats, André Tousignant, conseiller d'Ascot Corner, soulignait le fait que la proximité de Sherbrooke entraînait une méconnaissance du CSSS du HSF et des services qu'offre l'institution. Le conseiller mentionnait que la municipalité n'a pas pris officiellement position sur le dossier de fusion. Cependant, le conseil semble favorable à la démarche. Selon le président du C.A. du CSSS, Alain Coulombe, Cookshire-Eaton tendrait à s'ajouter à la liste des municipalités en faveur du projet.

En conclusion, les membres du conseil d'administration du CSSS du HSF n'auront pas la tâche facile lorsque viendra le temps de prendre une décision définitive. À la lumière de tous les commentaires qu'ils entendent, chacun dans sa municipalité et selon ses centres d'intérêt, il leur reste la carte de la négociation. Comme l'a toujours affirmé M. Morand, ce choix doit être volontaire et du fait de ce volontariat, les parties en présence devront négocier pour conserver et améliorer les conditions d'une bonne entente qui se veut gagnante gagnante.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Travaux d’automne et apéro culturel, pour l’excellence des arts et de la culture

Travaux d’automne et apéro culturel, pour l’excellence des arts et de la culture
Première réserve naturelle à Sherbrooke

Première réserve naturelle à Sherbrooke
NOS RECOMMANDATIONS
Un marché de Noël pour financer un parc-école

Un marché de Noël pour financer un parc-école
Association étudiante du Cégep de Sherbrooke: au service de ses membres avant tout

Association étudiante du Cégep de Sherbrooke: au service de ses membres avant tout
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Mardi, 20 novembre 2018
Guide de survie pour les fameux partys de Noël

François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Maîtres du temps Par Alexis Jacques Mardi, 13 novembre 2018
Maîtres du temps
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature Par Vincent Lambert Mercredi, 14 novembre 2018
Une quinzaine d’armes volées chez Pronature
Température hors norme pour l’Estrie Par Cynthia Dubé Mercredi, 14 novembre 2018
Température hors norme pour l’Estrie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous