Théâtre des employés du CHUS
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 26 septembre 2012

Mariage réussi de l'art avec l'agriculture



 Imprimer   Envoyer 

Pour une première, c'en fut toute une, que cette édition de l'Agro-culture! Un succès sur toute la ligne, dans ce lieu féerique qu'est le rang Lisée, reconnaissent Reina Gilbert, des Serres biologiques de Fontainebleau, et Jean-Pierre Patry, éleveur-poète de Weedon, tous deux initiateurs de l'Agro-culture. Quelque 600 personnes se sont déplacées pour discuter avec les artistes, artisans et conférenciers.

Marraine de l'Agro-culture, Isabelle Huot, nutritionniste, diététicienne, auteure et chroniqueuse, a mis la table pour promouvoir la saine alimentation. Elle y est allée de conseils et de suggestions pour en tirer le meilleur profit. Selon elle, et en accord avec tous les participants, elle renchérissait sur l'achat de produits locaux, dont le sirop d'érable bon pour la santé, qui garantit la qualité des aliments et leur fraîcheur tout en procurant aux producteurs des revenus qui assurent la pérennité de leur entreprise.

Mme Gilbert a insisté sur les liens forts qui existent entre culture et agriculture. Créatrice de mode dans une vie antérieure et copropriétaire des Serres biologiques de Fontainebleau aujourd'hui, elle a disserté sur l'importance de l'achat de produits locaux tant pour la qualité des aliments que pour la santé économique des agriculteurs. Abondant dans le même sens, M. Patry a remercié les nombreux collaborateurs et les visiteurs qui ont fait de la rencontre, un succès.

Jean Rousseau, député du NPD pour Compton-Stanstead et responsable des dossiers de l'agriculture, rappelait que ce secteur d'activité a déjà satisfait 80 % des besoins des gens alors qu'il n'en fournit plus que 20 %. «L'agriculture doit être reconnue au même titre que l'éducation et la santé», lançait-il avec conviction.

Hélène Patry, une des proches collaboratrices de l'Agro-culture et représentante de l'Association des retraités de l'enseignement du Québec (AREQ), expliquait qu'ils ont beaucoup de temps libre, de l'énergie et des compétences à mettre au service «d'idéateurs» qui proposent des projets originaux. Elle soulignait le plaisir que les retraités ont eu de participer à cette activité. «Nous avons pris le temps de goûter au temps qui passe», résumait-elle. Les quelque 150 membres de l'organisme qui ont participé à la fête ont quitté ragaillardis et prêts à promouvoir l'activité l'an prochain.
Praxède Lapointe, femme agricultrice de l'année et représentante des femmes de la MRC du Haut-Saint-François à la Fédération de l'UPA Estrie, a misé sur leur importance aujourd'hui, et la place qu'ils occupent de plus en plus. «Nous devons transmettre la passion, en faire des artistes de la terre qui vont créer et rendre plus belle encore notre agriculture», lance-t-elle convaincue. D'autres conférenciers, dont Caroll McDuff, ont plaidé la cause environnementale.
Alfred Desrochers, poète et auteur du recueil «À l'ombre de l'Orford», personnifié par Louis Lavoie, a donné le ton à cette rencontre. Contribution du Salon du livre de l'Estrie, ce personnage haut en couleur, rappelait l'importance de l'art, sous toutes ses formes, pour nourrir l'esprit tandis que l'agriculture alimente le corps. En synthèse, il démontrait que c'est à partir de ce substantiel équilibre que se développe l'humain.

Pour le confirmer, 5 écrivains et plus d'une vingtaine d'artistes et d'artisans exposaient leurs œuvres sous les chapiteaux. Toute la journée, les visiteurs ont fréquenté leur kiosque pour constater de visu la qualité et l'originalité de leurs créations.

Surprise de taille, Marcel Groleau, président de l'UPA provincial, s'est présenté à l'Agro-culture. Après quelques traits de labour qu'il a effectués avec un attelage de chevaux, il confiait que toutes les discussions ont abouti au livre vert pour une politique bioalimentaire québécoise, «il faut maintenant passer à l'action». Les consommateurs veulent de plus en plus de produits locaux et bien identifiés. Ils souhaitent que les aliments proviennent d'agriculteurs prospères et qu'ils soient respectueux de l'environnement. Il se rappelait que le Québec, vers les années 80, générait quelque 53 % de l'alimentation. Aujourd'hui, l'autonomie en est rendue à quelque 30 %. Il mise sur la participation des jeunes femmes et des hommes et entend prendre des moyens pour qu'ils aient de plus en plus de facilité pour se lancer dans ce secteur d'activités. Reste qu'il reconnaît que l'importation d'aliments et leur inspection causent de sérieux problèmes, surtout que le gouvernement au pouvoir coupe les budgets dans ce dernier secteur d'activité. Produire plus, produire mieux et produire meilleur, tels sont les défis de l'UPA du futur.

La journée s'est terminée sous le chapiteau principal, balayé par les vents et la pluie, ce qui n'a pas empêché quelque 300 personnes de profiter du méchoui préparé par l'Auberge l'Orchidée. Mme Gilbert et M. Patry ont été satisfaits de leur première expérience. D'un commun accord, ils s'entendent pour reconduire la Fête de l'agriculture et de la culture l'an prochain. À tous les bénévoles, ils adressent leurs remerciements les plus sincères.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Rues fermées pour le défilé du père Noël

Rues fermées pour le défilé du père Noël
Les gens d’affaires du centre-ville confiants pour la suite

Les gens d’affaires du centre-ville confiants pour la suite
NOS RECOMMANDATIONS
Changer ? Oui, tu as le droit !

Changer ? Oui, tu as le droit !
Taxi à prix réduit pour les jeunes de Magog

Taxi à prix réduit pour les jeunes de Magog
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Théâtre des employés du CHUS
 
Alexandre Hurtubise
Vendredi, 24 novembre 2017
De tout pour tous les goûts !

Rosemarie Lacroix
Jeudi, 23 novembre 2017
Schweizer

Isabelle Fournier
Jeudi, 23 novembre 2017
Le désir de performance chez les adolescents

René Dubreuil
Mercredi, 22 novembre 2017
Les nouvelles rondes de René

Catherine Côté
Mercredi, 22 novembre 2017
Party de bureau: comment éviter les faux-pas !

Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Bedon & bout'chou
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke Par Isabelle Perron Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke
Party de bureau: comment éviter les faux-pas ! Par Catherine Côté Mercredi, 22 novembre 2017
Party de bureau: comment éviter les faux-pas !
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement? Par Assurance Xpert Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous