magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 29 août 2012

Ghislain Bolduc décidé à aider les projets valables



 Imprimer   Envoyer 

Je ne veux pas dire aux gens quoi faire, mais un plan bien défini mérite d'être appuyé». Voilà ce à quoi Ghislain Bolduc, candidat du Parti libéral du Québec, s'engage: travailler pour que des projets valables puissent se réaliser.

Impliqué dans le milieu, M. Bolduc veut mettre ses énergies au service de la population du grand territoire couvert par le comté de Mégantic. Maire de Lambton, président et dirigeant à la Caisse Desjardins du Granit, président du CLD du Granit, membre de la Table estrienne des véhicules hors route et du C.A. du COGESAF, sans oublier son travail au sein du Domaine de la Sobriété qu'il préside depuis 8 ans, tout cela témoigne de sa détermination à faire du comté un lieu où le développement économique prime.

En discussion en ce moment, la fusion éventuelle du CSSS des Sommets et du Haut-Saint-François soulève des tollés de protestations. Cette idée de réunir sous une même gestion ces deux CSSS en est à l'étape de l'étude de faisabilité, reconnaît M. Bolduc. Il est bien au courant du dossier, mais pour l'instant, il n'ose pas se prononcer sur le sujet. Lorsqu'il sera député, il prévoit maintenir des liens étroits avec la personne élue du comté de Richmond pour trouver une solution valable.

Pour faire suite à la faillite de Bois Le Roux de Weedon, les employés ont eu peur de perdre leurs derniers salaires, leur indemnité de congé et autres avantages. Pour le candidat libéral, protéger les revenus des travailleurs, quand une entreprise fait banqueroute, s'avère essentiel. Il s'engage à tout mettre en œuvre pour encourager les efforts des différents organismes qui se portent à leur défense. Entre autres, il reconnaît l'importance du Centre local d'emploi (CLE) qui œuvre pour aider les personnes concernées à se former ou à se «relocaliser». Il veut augmenter les investissements dans les fonds dédiés à venir en aide aux territoires en difficulté. Il désire associer la MRC et le CLD à cette action pour avoir un plus grand pouvoir auprès du gouvernement.

Au poste frontalier de Chartierville, les Américains ont installé un système d'éclairage qui brille de tous ses feux au détriment de l'observation astronomique. Pourtant, dans un rayon de 50 km, toutes les municipalités se sont engagées à diminuer l'impact de la luminosité sur la réserve de ciel étoilé de l'Observatoire du Mont-Mégantic. M. Bolduc entend s'impliquer dans ce dossier pour demander à nos voisins de changer ces luminaires pour d'autres moins aveuglants, qui respecteraient l'entente.

Encore dans cette même municipalité, une tour a été érigée pour analyser la force et la direction des vents en vue d'évaluer la faisabilité d'un projet d'éolienne. À titre de vice-président d'Énergie du Granit, il voit d'un œil positif ce qui se fait. Si le projet s'avère positif, il enclenchera un processus de consultation. «Les gens décideront et on appuiera le projet». Il ajoute: «C'est une manne pour une municipalité et une MRC. Se basant sur les retombées économiques de St-Robert Bellarmin et de la MRC du Granit, c'est plus d'un million de dollars qui reviennent chez nous chaque année», ajoute-t-il.

L'aéroport de Sherbrooke se cherche toujours une vocation. Actuellement, un débat se tient au sujet de quel aéroport de St-Hubert, de Bromont ou de Sherbrooke serait le plus «régional». Il semblerait que Sherbrooke aurait plus de chance que d'autres en répondant mieux à cette notion et en fonction de la distance. «C'est ce genre de dossier qui m'ancre dans mon travail», souligne le candidat tout passionné.

En ce qui concerne l'agriculture et la forêt, M. Bolduc rappelle que le gouvernement provincial a augmenté ses subventions à l'industrie forestière en versant des millions supplémentaires. Il faut, selon lui, innover sans cesse, diversifier la production et investir dans la 2e et 3e transformation. Il veut mettre à contribution les Centres collégiaux de transfert de technologie pour favoriser toutes ces initiatives. Entre autres, les expériences qui sont menées avec l'alpiste roseau, herbacée semée sur les lots en friche, favorisent la réutilisation de ces sols. Ces roseaux servent à la fabrication de granules utilisées pour le chauffage. Poursuivant sur sa lancée, il note qu'il faut le plus possible transformer la production sur place.

Le Plan Nord devrait procurer aux gens de la rive sud du fleuve quelque 300 emplois. Pour l'exemple, il parle d'une entreprise en Beauce qui fabrique des «cubes» qui serviront d'abris et de dortoirs pour les travailleurs. Selon lui, il ne faut pas négliger le potentiel minier qui dort dans nos régions. Avec de bons outils et le développement de la technologie, appuyé par la loi 14 qui devrait être adoptée sous peu, le Sud ne devrait pas souffrir.

«Le programme des libéraux qui misent sur l'économie et la création de 250 000 emplois est valable», affirme-t-il. Avec la richesse générée par les redevances imposées aux compagnies qui exploiteront le Plan Nord, cela permettra de financer la santé et l'éducation. «Québec retire l'optimum de ses investissements pour payer les services à donner à la population, mais il faut avoir la capacité d'analyser ce Plan Nord». Ainsi, selon M. Bolduc, le Québec ne peut pas construire des fonderies nouvelles, question coût. Ce ne serait pas réaliste. «C'est pour ça que le minerai de fer part sans être transformé sur place», explique-t-il.

«Je me sens investi d'une mission de service à la population. Je suis bien connecté avec les gens du comté. Ma formation et le travail que j'ai fait en industrie me rendent capable de gérer et de servir mes compatriotes. Je fais tout pour être crédible», conclut le candidat libéral.


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Tendances à surveiller en 2018

Tendances à surveiller en 2018
Idées de sorties pour ce week-end et pour défoncer l’année

Idées de sorties pour ce week-end et pour défoncer l’année
NOS RECOMMANDATIONS
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest

Homme recherché pour un vol qualifié à Rock Forest
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Rosemarie Lacroix
Jeudi, 18 janvier 2018
Ces maladies camouflées

Alexandre Dagenais
Jeudi, 18 janvier 2018
La culture de légumes à l’intérieur, c’est possible?

Isabelle Fournier
Jeudi, 18 janvier 2018
Mon ado et les tâches...

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
Vol qualifié sur la Wellington Nord Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Vol qualifié sur la Wellington Nord
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes Par Cynthia Dubé Lundi, 15 janvier 2018
Portraits robots d’un homme au comportement à risque envers les femmes
Faire pousser nos cheveux: pas si facile? Par Marianne Therriault Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous