Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 29 août 2012

Raymonde Lapointe prête à relever les défis



 Imprimer   Envoyer 

Raymonde Lapointe, candidate de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Mégantic, a la ferme intention de mettre tout son temps à servir les contribuables et elle s'engage à faire systématiquement la visite de chaque municipalité du comté, et ce, tous les dimanches au cours de son mandat si elle devait être élue. «Je suis quelqu'un de terrain et je veux rencontrer les gens dans leur milieu».

À l'instar de son chef, François Legault, Mme Lapointe a une opinion bien arrêtée en matière de santé et d'éducation. Fidèle au programme de son parti, elle propose l'abolition des commissions scolaires et des agences de santé. «Dehors les agences et les commissions scolaires. Cette «structurite» s'est développée, c'est la gangrène du monde de la santé et scolaire. J'ai toujours aimé être près des gens. Les structures, c'est des fonctionnaires qui décident dans leur bureau pour tout le monde. Quand tu t'éloignes du niveau décisionnel du peuple, tu détruis le niveau d'appartenance».

La candidate, qui a été gestionnaire de résidences pour personnes âgées pendant une trentaine d'années dont directrice de trois CHSLD en milieu public et un autre au secteur privé, précise bien connaître le domaine. Invitée à prendre position sur le projet éventuel de fusion du CSSS des Sources et du Haut-Saint-François, Mme Lapointe n'hésite pas à s'inscrire contre la démarche de fusion. «Je suis une fille de la décentralisation. La fusion apporte une rentabilité qu'à certaines personnes en mal de pouvoir. Moi, je veux décentraliser, garder les services près des gens. Fini les grosses structures». Toutefois, la candidate caquiste reconnaît qu'un regroupement sur le plan administratif peut être valable, «mais de là à obliger la population à aller chercher des petits services additionnels à Asbestos, c'est du trip de pouvoir», tranche-t-elle. Toujours au domaine de la santé, elle rappelle la volonté de son parti de procurer un médecin de famille pour chaque citoyen.

Elle poursuit sur sa lancée en abordant le domaine de l'éducation en soutenant que «c'est dans un contexte de ménage qu'on veut abolir les commissions scolaires». La candidate mentionne que sa formation politique désire ramener le processus décisionnel près des directions d'école. «Nous allons créer 30 centres de services en province et les directeurs gèreront selon leurs besoins directement avec le ministère. Si un directeur d'école n'est pas capable de parler aux gens du ministère, c'est qu'il n'a pas lieu d'être en poste».

Sur le plan économique, Mme Lapointe prône la diversification. Reconnaissant que les fermetures d'entreprises font mal aux gens du milieu, elle insiste sur la nécessité d'innover et diversifier l'économie. Développer des créneaux, trouver des niches semble l'avenue. Mme Lapointe donne comme exemple une entreprise dans le Granit qui fait le recyclage de tubulure acéricole.

D'autre part, elle ajoute la nécessité de stimuler les secteurs déjà bien établis et d'aider les leviers économiques. L'aéroport de Sherbrooke, situé dans le Haut-Saint-François, constitue aux yeux de la candidate un élément important de développement. L'aéroport peut apporter des retombées majeures pour la grande région, d'exprimer l'intervenante. Mme Lapointe croit que le rayonnement de cette infrastructure peut servir les gens du Granit et même de Thetford Mines.
L'agriculture occupe également une place prédominante dans l'économie régionale et Mme Lapointe rappelle que sa formation politique propose de faire le ménage. «Au gouvernement actuellement, il existe 56 programmes pour venir en aide et quand vient le temps d'appliquer, il y a toutes sortes de raisons pour dire que vous n'êtes pas admissibles. Nous, on propose de ramener ça à trois ou quatre programmes simples et facilitants pour nos agriculteurs. Elle ajoute que la CAQ entend créer un fonds de fiducie exempt d'impôt pour permettre aux producteurs d'avoir une retraite normale.
Au niveau de la main-d'oeuvre en région, Mme Lapointe reconnaît que le développement du Plan Nord pourrait représenter un risque pour les employeurs d'ici de vivre un exode de leurs salariés. Sans apporter de solution, la candidate mentionne «il ne faudrait pas déshabiller un au profit de l'autre». Au domaine énergétique, Mme Lapointe dit être au fait qu'un projet d'implantation d'éolienne est présentement à l'étude du côté de Chartierville. «Je sais que le village n'a pas beaucoup de ressources et ça pourrait être un bon revenu pour eux». Cependant, la candidate dit se soucier de l'environnement dans lequel cela pourrait se faire et vérifier si les retombées sont réelles pour la communauté avant d'appuyer le projet.

Dans l'hypothèse où elle obtiendrait la confiance des électeurs de Mégantic, Mme Lapointe a la ferme intention de maintenir un bureau sur notre territoire. «Je m'engage formellement à garder un bureau dans le Haut-Saint-François avec une permanence et je serai là tous les lundis et peut-être plus». La candidate mentionne déjà connaître les réalités des différents secteurs de son comté. «J'ai quatre MRC avec leur particularité». Pour le Haut-Saint-François, Mme Lapointe soulève la rurbanisation comme préoccupation et travailler au développement de l'emploi dans les municipalités comme Ascot Corner, East Angus et Cookshire-Eaton afin d'éviter qu'elles deviennent des municipalités dortoirs de Sherbrooke. Enfin, elle se dit prête à relever les défis.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
TIBS : 64 équipes se disputeront les grands honneurs

TIBS : 64 équipes se disputeront les grands honneurs
L’immigration, l’épouvantail d’une certaine mouvance nationaliste québécoise

L’immigration, l’épouvantail d’une certaine mouvance nationaliste québécoise
NOS RECOMMANDATIONS
Fitzpatrick disputera un 150e départ

Fitzpatrick disputera un 150e départ
Une inspiration signée Lady Gaga

Une inspiration signée Lady Gaga
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
 
Tourisme Cantons-de-l'Est
Vendredi, 17 novembre 2017
Des produits de beauté d’ici

Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés
Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété

Bedon & bout'chou
Jeudi, 16 novembre 2017
La magie de l’éveil musical

Alexandre Dagenais
Jeudi, 16 novembre 2017
Récoltes terminées: au tour du bilan de fin de saison

Sarah-Eve Desruisseaux
Jeudi, 16 novembre 2017
Changer ? Oui, tu as le droit !

Marianne Therriault
Mercredi, 15 novembre 2017
Une inspiration signée Lady Gaga

William Lafleur
Mercredi, 15 novembre 2017
Un hiver sans tapis roulant

LES DENIS DROLET
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound) Par Cynthia Dubé Mercredi, 15 novembre 2017
Six questions à Normand Pelletier (groupe Rebound)
La magie de l’éveil musical Par Bedon & bout'chou Jeudi, 16 novembre 2017
La magie de l’éveil musical
Steve Lussier dévoile son comité exécutif Par Vincent Lambert Mardi, 14 novembre 2017
Steve Lussier dévoile son comité exécutif
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous