magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-3°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mercredi, 4 juillet 2012

Johanne Gonthier quittera la vie politique


4 juillet 2012

 Imprimer   Envoyer 

Bien qu'elle dit posséder encore le feu sacré. Johanne Gonthier, députée de Mégantic-Compton à l'Assemblée nationale, mentionne s'être mise à l'écoute des messages que lui envoie la vie depuis un certain temps et dans ce sens, elle annonce qu'elle ne sollicitera pas de renouvellement de mandat en prévision de la prochaine campagne électorale provinciale.

«C'est une dure décision à prendre. Ce qui m'est arrivé en janvier dernier et récemment à mon conjoint n'est pas étranger à ma prise de décision. La vie s'est chargée de m'envoyer des messages. On s'est rendu compte que la vie est plus importante qu'on pensait et on a moins de temps pour remettre à demain». Un nouveau mandat aurait demandé quatre à cinq années d'engagement. Mme Gonthier aurait été prête à remettre pour un an ou deux ans, «mais cinq ans, c'est un peu long», dit-elle. Rappelons que la députée a été victime d'un malaise cardiaque en janvier dernier et que tout récemment, son mari, Albert Tremblay, a été opéré pour l'ablation d'une tumeur cancéreuse à l'intestin. Il récupère très bien depuis, selon Mme Gonthier. «J'ai choisi ma famille personnelle plutôt que ma famille politique. On dit qu'il est plus facile d'entrer en politique que d'en sortir et c'est tout à fait vrai».

Mme Gonthier insiste pour dire qu'elle ne démissionne pas. «Je ne serai pas de la prochaine campagne électorale, mais je suis encore là avec enthousiasme et détermination». Interrogée à savoir ce dont elle était particulièrement fière de son passage en politique, la députée répond promptement «Je ne suis pas prête à faire mon bilan». Néanmoins, elle mentionne être assez fière de l'implantation de l'Internet haute vitesse dans le Haut-Saint-François et l'ouverture du secteur de Franceville au parc du Mont-Mégantic. «Il y a le Domaine de La Sapinière que j'aurais aimé compléter, mais on a fait des avancées assez extraordinaires. Il y a aussi plein d'autres petits projets dont on peut être fier».

Mme Gonthier mentionne que son rôle à Québec est de s'assurer que les citoyens obtiennent leur part du gâteau. «J'ai essayé de livrer la marchandise et je l'ai livrée». Élue pour la première fois en mars 2007, la députée mentionne qu'il y a deux niveaux à la vie politique soit celui du travail de comté et le travail législatif qui se passe au Parlement de Québec. «C'est évident rencontrer les gens; piloter les dossiers est l'aspect qui m'allumait le plus. Le côté parlementaire et la vie à Québec sont plus durs à apprivoiser, ce n'est pas celui qui m'apportait le plus de gratification».

Mme Gonthier mentionne avoir annoncé son intention de ne pas renouveler de mandat à ce moment-ci afin de laisser le temps à l'association libérale du comté d'enclencher le processus pour trouver un candidat. Quant à l'implication dans la prochaine campagne électorale, la principale intéressée mentionne qu'elle est prête à jouer un rôle dans la mesure où on voudra bien d'elle.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Entrepôt Chaussures Prix de Sherbrooke

Entrepôt Chaussures Prix de Sherbrooke
La technologie médicale fait encore des avancées

La technologie médicale fait encore des avancées
NOS RECOMMANDATIONS
Maîtres du temps

Maîtres du temps
Tu veux perdre du poids? Lèves-en

Tu veux perdre du poids? Lèves-en
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
François Fouquet
Lundi, 19 novembre 2018
Faire quelque chose, mais quoi? Mais qui?

Pierre-Olivier Pinard, B.sc. CFMP
Vendredi, 16 novembre 2018
Il faut taxer le sucre

Cégep de Sherbrooke
Jeudi, 15 novembre 2018
Le Cégep de Sherbrooke face au numérique

Me Michel Joncas
Jeudi, 15 novembre 2018
Vente du bien d’autrui

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
El Tabernaco ouvre à Drummondville Par Cynthia Dubé Jeudi, 15 novembre 2018
El Tabernaco ouvre à Drummondville
Température hors norme pour l’Estrie Par Cynthia Dubé Mercredi, 14 novembre 2018
Température hors norme pour l’Estrie
Quoi faire ce week-end Par Cynthia Dubé Vendredi, 16 novembre 2018
Quoi faire ce week-end
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous