Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
Caffuccino

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
4°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  La mère de Félix Desautels-Poirier remercie tous ceux qui ont envoyé des messages d'encouragement à la famille.
 
ACHETEZ EstriePlus.com
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Théâtre des employés du CHUS
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Jeudi, 16 février 2012

La MRC contre une fusion éventuelle des CSSS


16 février 2012

 Imprimer   Envoyer 

L'entente visant à partager les ressources administratives des CSSS du Haut-Saint-François et des Sources ainsi que de réaliser une étude dont les conclusions pourraient éventuellement mener à une fusion des deux organismes, conditionnelle à l'approbation des conseils d'administration respectifs, est loin de plaire aux maires de la MRC du Haut-Saint-François. La préfet, Nicole Robert, demande une rencontre avec l'Agence de santé et des services sociaux de l'Estrie pour en savoir davantage et signifier le désaccord de la MRC.

Mme Robert mentionne que «la position de la MRC est ferme: nous n'accepterons pas de perdre la direction générale d'un des principaux partenaires du développement de notre MRC sans qu'il nous soit clairement démontré qu'il y a des avantages notables et aucune perte pour notre population et notre économie.Ce qui est certain, d'ajouter la préfet, c'est que l'ensemble de la démarche a été réalisé en vase clos. C'est évident qu'il manque de transparence et de communication».

Le partage des ressources administratives impliquant les deux CSSS est déjà en branle. Le fait d'avoir confié la direction du CSSS au directeur général des Sources, Mario Morand, et la nomination d'Anne Simard au poste de directrice adjointe pour les deux organismes démontrent la mise en place du processus. Outre le partage des ressources administratives, on a mandaté les directions de saisir toutes les occasions d'intégration clinico administrative.

Déception
Mme Robert s'est dite fort déçue d'avoir appris pareille nouvelle dans les médias. «Un dossier de cette importance, on se doit d'en parler avec nos partenaires. Je comprends que ce n'est pas à nous de décider, mais on aurait pu faire part de nos inquiétudes, nos préoccupations en tant qu'occupation du territoire. On n'a aucune information. Ça fait des années qu'on travaille ensemble. On a les mêmes buts. Tout à coup, on ne peut plus travailler ensemble; il faut qu'on se fusionne. Lorsqu'il s'agit de construire une MRC prospère qui offre à ses citoyens une qualité de vie et un environnement pour s'épanouir, les services sous la responsabilité du CSSS sont capitaux pour l'atteinte de l'objectif commun. Cette philosophie est même ancrée dans les modes de gouvernance, notamment avec le Collectif territorial qui regroupe les dirigeants des principaux acteurs qui offrent des services de proximité autour de la même table pour partager leurs préoccupations et ressources. On aurait dû au moins être consulté avant de nous placer devant le fait accompli», d'exprimer Mme Robert.

La préfet mentionne ne pas mettre en «question la qualité de jugement de valeur des personnes, mais sur l'impact négatif potentiel d'une telle décision. Il n'est donc pas ici question non plus de résistance à la mise en place d'entente favorisant des économies ou l'amélioration des services, ce qui est tout à fait faisable sans jumelage de la direction et déplacement du centre de décision». Mme Robert craint que des emplois bien rémunérés du siège social à Weedon, au niveau de la direction, se déplacent vers celui des Sources.

Mme Robert ajoute que l'information non confirmée à l'effet qu'il faudrait repenser les gouvernances de CSSS au niveau du nombre de population de 50 000 et plus constitue un critère administratif contraire à toute la philosophie du développement dynamique des communautés rurales. «Les MRC, on veut être capable de gérer nos territoires avec nos spécificités. On défend la décentralisation. On est capable de s'organiser, on se bat même si on est petit et rural. Le gouvernement prône l'occupation du territoire; 50 000 et plus, ça ne ressemble plus à un territoire rural», d'exprimer la préfet du Haut-Saint-François.

L'intervenante compte bien rencontrer les instances concernées au dossier afin de faire toute la lumière et transmettre les craintes des maires.

Photo: Nicole Robert, préfet de la MRC du Haut-Saint-François déplore avoir appris la nouvelle dans les médias et ne pas avoir été consulté en tant qu'organisme régional et partenaire.


Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Année de rêve pour le cinéma québécois

Année de rêve pour le cinéma québécois
Expliquez-vous ou taisez-vous!

Expliquez-vous ou taisez-vous!
NOS RECOMMANDATIONS
L’immigration, l’épouvantail d’une certaine mouvance nationaliste québécoise

L’immigration, l’épouvantail d’une certaine mouvance nationaliste québécoise
Opération Boules de Noël : une 16e édition lancée

Opération Boules de Noël : une 16e édition lancée
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - novembre 2017
 
Catherine Côté
Mercredi, 22 novembre 2017
Party de bureau: comment éviter les faux-pas !

Yves Paquette
Mardi, 21 novembre 2017
Essai routier du Chevrolet Bolt EV 2017

Daniel Nadeau
Mardi, 21 novembre 2017
Les réflexes du boutiquier

Isabelle Perron
Mardi, 21 novembre 2017
Mon Top 5 des meilleurs cafés à Sherbrooke

François Fouquet
Lundi, 20 novembre 2017
Tous pour… soi

APCHQ Estrie
Lundi, 20 novembre 2017
Groupe Concept PV spécialiste en revêtement de cèdre!

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé

Assurance Xpert
Lundi, 20 novembre 2017
L’assurance hypothécaire, c’est quoi exactement?

Tire le coyote
Le psychologue scolaire, une ressource clé Par Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Lundi, 20 novembre 2017
Le psychologue scolaire, une ressource clé
Dol, vice caché et copropriété Par Fontaine Panneton Joncas Bourassa & Associés Jeudi, 16 novembre 2017
Dol, vice caché et copropriété
Toujours sans nouvelle de Félix Par Cynthia Dubé Mercredi, 15 novembre 2017
Toujours sans nouvelle de Félix
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous