magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
-5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  CIUSSS de l’Estrie–CHUS: appel de candidatures (emplois étudiants inclus). Mercredi, de de 15 à 19 h, au 1621 rue Prospect.
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Mercredi, 23 novembre 2011

Praxède Lévesque-Lapointe, l'agricultrice de l'année 2011



 Imprimer   Envoyer 

La Fédération des agricultrices a reconnu, lors du Gala Saturne tenu à Drummondville, la valeur de Praxède Lévesque-Lapointe, de la ferme Agri-Gestion Delapointe et Karité Delapointe, de Bury. On lui a remis le titre d'agricultrice de l'année en reconnaissance de ses 35 ans au service de l'agriculture biologique et biodynamique, de la production acéricole et de la fabrication de fromage de lait cru, tous certifiés du même label. S'ajoute la création d'une coopérative de femmes du Burkina Faso de qui elle importe le beurre de karité, qualifié d'équitable, qu'elle transforme et distribue à travers le Québec.

On lui a reconnu le courage avec lequel elle a poursuivi l'œuvre qu'elle et son mari, Daniel Lapointe, avaient entreprise tant au Québec qu'en Afrique avant qu'il meure en 2007. Mme Lévesque participe aussi à de nombreux conseils d'administration reliés à la production agricole d'ici et d'ailleurs, en plus de donner des conférences. «Je ne croyais pas que j'avais reçu cette reconnaissance. Les autres candidates sélectionnées avaient de très grandes qualités», s'étonne encore Mme Lapointe.

Née sur une ferme de St-Gabriel-Lalemant, dans la MRC de Kamouraska, cette femme au dynamisme rare a étudié les arts visuels à l'Université Laval. Étudiante, elle épouse Daniel Lapointe, agronome, qui vient d'acheter la propriété familiale à Bury. Au fil du temps et avec 5 enfants dans les bras, ils agrandissent jusqu'à 730 acres leur fond de terre, tous certifiés biologiques, sur lesquels se trouvent 10 000 érables. Ils ont été les premiers à recevoir cette reconnaissance pour cette production.

En 1985, ils ont persisté dans leurs démarches et ont entrepris les premiers de transformer le lait cru en formage avec la même certification. De nombreux prix leur ont été décernés qui en reconnaissaient la qualité. Aujourd'hui, en plus de ses tâches de gestionnaire de l'entreprise, l'actionnaire majoritaire d'Agri-Gestion Delapointe et de Karité Delapointe s'investit dans la recherche et le développement, la transformation et la mise en marché du sirop d'érable, l'or liquide du Québec et du beurre de karité, celui du Burkina Faso.

Membre de Transfair Canada, elle en importe de la coopérative Léo, regroupement de femmes agricultrices du Burkina Faso, le tout, dans l'optique du «Commerce équitable». Le couple avait commencé à acheter ce produit avant que ne décède M. Lapointe, en 2007. «Je ne pouvais pas laisser tomber ce projet et surtout ces femmes qui fondaient tellement d'espoir sur celui-ci», se rappelle la lauréate. Le Centre d'étude et de coopération internationale lui a décerné une récompense pour ses démarches. L'Union de Léo l'a gratifiée du Mérite du gouvernement de ce pays.
Elle et son mari, agronome, ont toujours été très avant-gardistes. «Mon mari et moi avons toujours été innovateurs dans la pratique agricole», reconnaît-elle. Et elle ajoute les yeux pétillants: «Le plus bel héritage qu'il m'a laissé, c'est de m'apprendre à ne jamais baisser les bras, de toujours foncer».

De 500 kilos de beurre de karité importé en 2002, elle est passée à 18 tonnes qu'elle transforme dans son sous-sol. «La qualité n'était pas grande au début, mais depuis que la coopérative de femmes investit ses profits dans de meilleurs outils, il est plus propre. Leur emploi est plus valorisé. Mme Lévesque parraine aussi 8 enfants orphelins pour qu'ils poursuivent des études. La Fondation Daniel Lapointe permet de tenir des activités sociales qui facilitent les rapports entre les gens. L'achat d'un cellulaire a enlevé bien des inquiétudes sur les épaules des productrices qui peuvent ainsi prendre des nouvelles de leur progéniture partie étudier ou travailler au loin. Pourtant la vie des agricultrices de là-bas et d'ici n'est pas facile...

Revenant sur une note plus positive, elle adresse un message aux plus jeunes qui voudraient se lancer en agriculture. «Ce n'est pas toujours aisé, mais allez-y; c'est au niveau du cœur que ça se passe. Foncez! Vous êtes capables.

Praxède Lévesque-Lapointe, comblée de recevoir le titre d'Agricultrice de l'année. Photo extraite du site www.agricultrice.com


Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Retrouvé sans vie dans sa résidence : une enquête est ouverte

Retrouvé sans vie dans sa résidence : une enquête est ouverte
Pas le droit de se souhaiter bonne année !

Pas le droit de se souhaiter bonne année !
NOS RECOMMANDATIONS
Incendie dans une maison centenaire rue Prospect

Incendie dans une maison centenaire rue Prospect
Mort suspecte le jour de Noël

Mort suspecte le jour de Noël
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Hyundai Sherbrooke - janvier 2018
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 17 janvier 2018
Histoire et récits : façonner le monde

Catherine Côté
Mercredi, 17 janvier 2018
Tendances à surveiller en 2018

Marianne Therriault
Mercredi, 17 janvier 2018
Faire pousser nos cheveux: pas si facile?

François Fouquet
Lundi, 15 janvier 2018
Apprécier quoi, au juste?

Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Lundi, 15 janvier 2018
Le projet CLASS : un atout pour la réussite

Bedon & bout'chou
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Une équipe de l’UdeS en lice pour devenir la découverte de l’année de Québec Science
Il agresse son père de 71 ans Par Cynthia Dubé Mardi, 9 janvier 2018
Il agresse son père de 71 ans
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid Par Cynthia Dubé Mercredi, 10 janvier 2018
Un chien laissé dehors à Stanstead meurt de froid
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous