magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
5°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  Travaux: Portland complètement fermée entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier Nord pour environ 3 semaines (31 octobre).
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Pierre Hébert Par Pierre Hébert
pierre@journalhsf.com

Mardi, 25 octobre 2011

Destitution du directeur des incendies à Cookshire-Eaton



 Imprimer   Envoyer 

La récente soirée d'information tenue par la Ville de Cookshire-Eaton, visant à clarifier les motifs ayant conduit à la destitution du directeur du Service de protection incendie de l'agglomération de Cookshire-Eaton, Mike Herring, a laissé plusieurs pompiers perplexes. Si la majorité semblait comprendre les raisons légales et sécuritaires, c'est surtout dans la façon de faire que plusieurs pompiers considéraient irrespectueuse envers un employé comptant une quinzaine d'années de service.

La majorité des 48 pompiers du service était présente lors de la récente assemblée. Toutefois, une partie du groupe a préféré attendre à l'extérieur en guise de protestation alors que l'autre portion prenait place dans la salle. Cependant, au cours de la soirée, les pompiers sont entrés à l'intérieur afin de se faire entendre.

Motifs
Le directeur général, Martin Tremblay, accompagné du président du comité incendie, Ghyslain Chauveau, le conseiller Yvon Turcotte, également membre du comité et le maire Noël Landry participaient à la rencontre pour donner la position de la municipalité dans le présent dossier. Parmi les reproches adressés à M. Herring, les autorités relèvent celui de ne pas s'être conformé à la loi qui donnait quatre années au directeur pour obtenir le grade d'officier I, de ne pas avoir rempli sa tâche de veiller à la formation des autres pompiers, de ne pas transmettre adéquatement l'information aux autres membres et de tarder à appliquer les mesures de restructuration du service.

Selon les autorités municipales, l'urgence d'agir découle directement de la non-conformité des compétences du directeur en respect de la loi. Embauché en 2006, M. Herring disposait de quatre années pour suivre la formation adéquate et la date buttoir était septembre 2010. Du côté municipal, on dit que ce n'est que récemment que l'on a découvert la situation envers le directeur en plus de constater qu'aucun officier n'avait la formation requise. Cette situation plaçait la municipalité dans l'illégalité et passible de poursuite en cas d'accident grave ou mortel lors d'un sinistre. «Le directeur général ou autre élu pourrait être tenu criminellement responsable et passible d'emprisonnement et ça ne nous tente pas», d'expliquer Ghyslain Chauveau. Les intervenants avaient pris soin, pour l'occasion, d'inviter Michel Richer, directeur général de l'École nationale des pompiers du Québec, pour expliquer les obligations de la municipalité et les compétences requises des pompiers pour occuper le poste d'officier conformément à la loi. L'intervenant expliquait également que la présence de pompiers certifiés permettait de protéger les collègues. «Il y a entre 150 à 200 poursuites par année au Québec causées par les incendies et 80 % de ces poursuites touchent la prise de commandement», de préciser M. Richer.

Pour s'assurer de la protection légale nécessaire, les intervenants ont fait appel au directeur de la Sécurité publique d'East Angus, Albert Lemelin, d'intervenir à titre de ressource qualifiée sur une base intérimaire pour la coordination du service de l'agglomération de Cookshire-Eaton. M. Lemelin ne sera pas seul puisque d'autres officiers accrédités devront l'accompagner lors d'une intervention. «Il faut une personne qualifiée pour assumer le poste de commandement à l'extérieur et un autre à l'intérieur», d'expliquer M. Richer. Le maire Noël Landry mentionne que ces mesures sont transitoires, le temps de permettre au service de corriger la situation et reprendre les programmes de formation qui devraient s'amorcer en début d'année.

Pompiers
Comprenant la situation, les pompiers présents ont quand même fait part de leur déception envers les responsables. On reproche d'avoir pris la décision de relever le directeur de ses fonctions rapidement et de s'être tourné vers East Angus sans en avoir parlé aux officiers. «On se sent délaissé par la ville», de lancer un pompier. Le capitaine de la caserne de Sawyerville, Henry Paintin, a résumé le sentiment de l'ensemble des pompiers en mentionnant «j'ai compris que vous aviez pas le choix de bouger, mais c'est la façon; je trouve que ça n'a pas de classe et ça a fessé dans le moral des gars. On est tous frères». La suggestion de ce dernier de réintégrer M. Herring à un poste clérical de direction en attendant qu'il complète sa formation n'a pas semblé trouver écoute auprès des dirigeants présents. Au terme de la soirée, M. Paintin mentionnait «je ne suis pas satisfait des explications; avec les gars, on va se parler». Quant au maire Landry, il n'est pas question de revenir en arrière; d'ailleurs, ses propos «pour moi, le lien de confiance est brisé», ne laissent guère d'équivoque.

Mike Herring
Rencontré sur son lieu de travail, M. Herring s'est montré prudent sur ses propos puisqu'il a déposé une plainte à la Commission des normes du travail et étudie le dossier avec son avocat pour entreprendre des actions judiciaires contre la municipalité. Quant aux reproches qui lui sont adressés, l'ex-directeur mentionne «j'ai fait ce que j'ai pu avec l'argent qu'ils m'ont donné». M. Herring admet ne pas avoir la certification requise, mais ajoute que la date d'échéance pour compléter la formation était trop courte, compte tenu de toutes les choses qu'il avait à faire. «Quand j'ai été nommé en 2006, il y avait beaucoup de rattrapage à faire: la formation, les équipements, les véhicules, la caserne. J'ai lancé 26 pompiers dans la formation de pompier I et ils ont tous complété la formation au 1er septembre 2008. Depuis 2006, on a entre 9 000 et 10 000 heures de formation. En 2009, le budget a été coupé; j'ai fait ce que j'ai pu et j'étais souvent à l'hôpital». En fait, l'ex-directeur a suivi des traitements pour un cancer au cours de cette période. Concernant l'application de la restructuration du service d'incendie, le principal intéressé mentionne effectivement qu'il avait des suivis à faire. «Il y a eu des choses qui se faisaient à un certain rythme». Quant à la transmission de l'information auprès de ses collègues, M. Herring soutient «je transmettais l'information à mes capitaines de caserne» en laissant entendre que c'était à eux de diffuser le contenu aux autres pompiers.

Possible fusion
Mentionnons que la Municipalité de Cookshire-Eaton a demandé à la Régie intermunicipale d'incendie de la région d'East Angus de regarder la possibilité d'accueillir un autre partenaire. Ghyslain Chauveau tente d'atténuer la situation en soutenant que c'est une façon de voir, s'il y avait une possibilité de faire autrement et à moindre coût pour les contribuables sans plus.


Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Des restaurateurs s’allient pour combattre le cancer

Des restaurateurs s’allient pour combattre le cancer
Jeep Wrangler Édition Moab 2018

Jeep Wrangler Édition Moab 2018
NOS RECOMMANDATIONS
Sons de vieux, sons de jeunes, sons d’âge

Sons de vieux, sons de jeunes, sons d’âge
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!

Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Radio-Canada - Par Ici l'info
 
Cégep de Sherbrooke
Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui

Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

François Fouquet
Lundi, 15 octobre 2018
Omniprésente religion…

Hughes Letourneau
Vendredi, 12 octobre 2018
Du bon bord du gazon 4 de 4

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND. A.
Vendredi, 12 octobre 2018
Santé et beauté devraient toujours faire front commun pour le mieux-être!

Le Salesien - Portes ouvertes 2018
Trouver chaussure à son pied pour l’automne Par Catherine Côté Mercredi, 10 octobre 2018
Trouver chaussure à son pied pour l’automne
Six question à John McGale Par Cynthia Dubé Vendredi, 12 octobre 2018
Six question à John McGale
Cocktail Construction MF Guillemette 2018 Mardi, 9 octobre 2018
Cocktail Construction MF Guillemette 2018
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous