magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Contactez-nous        
 
16°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
Memphrémagog - journal
Journal Le Haut-Saint-François
La une
Actualité
Art et Culture
Cahiers Spéciaux
Sports
Opinions
Dates de parution
Contactez-nous
Facebook
Agenda
Radioactif Forfait Internet mai 2018
JOURNAL LE HAUT-SAINT-FRANÇOIS / La une
Jean-Claude Vézina Par Jean-Claude Vézina
info@journalhsf.com

Lundi, 9 mai 2011

Service ambulancier surchargé : le secteur East Angus écope


9 mai 2011

 Imprimer   Envoyer 

«Le système ambulancier qui couvre les secteurs East Angus et Cookshire-Eaton ne suffit pas à la tâche», se plaint Martin Châteauneuf, président du syndicat régional, région Estrie de la Fraternité des travailleurs et des travailleuses du préhospitalier, section locale 592 (FTPQ-592), associée à la FTQ.

Mentionnons qu'Ambulance de l'Estrie a un véhicule d'urgence logé dans les locaux de la municipalité de East Angus pour répondre aux urgences dans cette ville, en plus de servir pour Cookshire-Eaton, St-Isidore-de-Clifton, Sawyerville et d'une partie d'Ascot Corner.

Dans une lettre expédiée au premier ministre, Jean Charest, avec copies conformes adressées à la quinzaine de responsables des différents organismes concernés par la préhospitalisation, M. Châteauneuf énumérait une liste de griefs dont les conséquences nuisent à la bonne marche du service ambulancier.

«Malgré plusieurs demandes répétées tant de l'employeur que de la partie syndicale, aucune demande n'a réellement été prise en considération pour régler les problématiques», spécifie la missive. «Il s'agit ici de la santé et même de la vie des citoyens et des paramédics (ambulanciers) de l'Estrie», est-il ajouté.

Quatre éléments affectent la qualité du service que rendent les ambulanciers. On souligne un manque de véhicules aggravé du fait qu'il n'y a pas assez de sauveteurs. On pointe du doigt la mauvaise gestion du Centre de communication Santé-Estrie. Les transferts interhospitaliers occupent de plus en plus de temps diminuant ainsi la disponibilité des voitures d'urgence. Les zones de faction en surcharge de travail semblent encore plus «inadéquates» selon le terme même employé dans la lettre adressée au premier ministre.

En ce qui concerne le nombre d'ambulances disponibles, M. Châteauneuf donne l'exemple du secteur de Windsor qui comprend deux localités où l'on en compte deux. De plus, des heures ont été additionnées pour faire fonctionner le tout adéquatement.

«Les besoins les plus criants sont incontestablement la zone de Sherbrooke et d'East Angus qui ont une plus grande population, un vaste territoire à couvrir et une plus grande charge de travail», déplorait-il-il. Ce découpage territorial comprend sept localités et l'on y dénombre qu'un seul groupe de premiers répondants (sapeurs-pompiers) situé dans Cookshire-Eaton. M. Châteauneuf faisait aussi remarquer qu'on avait bel et bien accordé une ambulance avec permis supplémentaire pour patrouiller cette région, mais aucune heure n'a été ajoutée pour utiliser le véhicule d'urgence.

Dans la MRC du Haut-Saint-François, les ambulanciers qui couvrent le territoire fonctionnent selon un horaire de sept jours de permanence à raison de 24 heures par jour. Ces sauveteurs, dans ces zones de faction, ne peuvent pas, aux dires de la CSST, faire plus de 16 heures consécutives. Ils sont obligés de se reposer 8 heures avant de reprendre leur quart de travail. Ils sont très souvent, à cause de la faiblesse des effectifs et du manque de moyen de transport, en surcharge de tâches.

Pour répondre aux urgences dans cette situation délicate, le service fait appel à des équipes de relève. L'an dernier, il y a eu 210 prises en charge sur 947 sorties, soit 1 sur 5, pour compenser l'absence temporaire d'ambulanciers. Ceci équivaut à une sortie sur cinq. Cette organisation du travail a coûté quelque 100 000 $, somme qui aurait pu être investie pour un véhicule et du personnel supplémentaire, rappelle M. Châteauneuf.

«Il est régulier qu'aucune ambulance ne soit disponible sur le territoire», lit-on dans l'exposé de la problématique adressé au gouvernement, avec la conséquence «des délais énormes dus à la grande distance d'intervention et que ces zones de relève, comme Sherbrooke, sont déjà en manque d'effectifs».

En plus du premier ministre, ambulanciers, employeur et syndicat ont logé beaucoup de demandes auprès du ministre de la Santé, Yves Bolduc, de l'Agence de santé, de la direction nationale des urgences, etc. Monique Gagnon-Tremblay, ministre responsable de la région estrienne, a aussi été saisie de la problématique. Malgré ces nombreuses démarches, le président affirme qu'il n'a pas reçu de réponse jusqu'à présent. Le dossier reste à suivre.


Sykes Sherbrooke ICT Canada Marketing
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Quoi faire ce week-end!

Quoi faire ce week-end!
50 000 livres et jeux remis en circulation

50 000 livres et jeux remis en circulation
NOS RECOMMANDATIONS
Les bons et mauvais côtés du maternage

Les bons et mauvais côtés du maternage
Quoi faire ce week-end!

Quoi faire ce week-end!
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Val Estrie Ford - mai 2018
 
Caroline Caouette
Jeudi, 16 août 2018
Les bons et mauvais côtés du maternage

Daniel Nadeau
Mercredi, 15 août 2018
Refus global : la honte de l’oubli

Priscilla Boutin
Mercredi, 15 août 2018
Trucs pratiques pour cheveux abîmés

Cégep de Sherbrooke
Mardi, 14 août 2018
Une relève scientifique assurée au Cégep de Sherbrooke

Marie-Soleil Samson, B.Sc., ND.,K.in
Mardi, 14 août 2018
Quoi savoir sur l’alimentation cétogène ou « ketogenic diet »

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Refus global : la honte de l’oubli Par Daniel Nadeau Mercredi, 15 août 2018
Refus global : la honte de l’oubli
Vacances performantes Par François Fouquet Lundi, 13 août 2018
Vacances performantes
Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie Par Cynthia Dubé Jeudi, 16 août 2018
Kruger: près de 180 nouveaux emplois en Estrie
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous